Drôles de p'tites bêtes

Avis sur Minuscule : La Vallée des fourmis perdues

Avatar Arkeniax
Critique publiée par le

Minuscules est à l'origine une série d'animation française montrant le monde de nos amis les insectes sur fond d'humour cartoonesque et de poésie mélancolique. Si tu t'attends à de la parodie genre FourmiZ ou 1001 pattes, casse toi, si tu t'attends à un documentaire chiant façon Microcosmos, casse toi aussi. Ici, les petites bêtes n'ont pas une seule ligne de dialogues, les humains sont inexistants (en même temps, qu'est-ce qu'ils viendraient foutre là, ces connards de bipèdes...) et c'est avant tout l'humour qui prime.

Un long-métrage sur la série animée pourrait faire peur, mais il faut avouer que les réalisateurs s'en sont sortis à merveille !

Visuellement, d'abord, c'est magnifique : Un mélange de décors en prise de vue réelle et d’images de synthèse pour les insectes ou certains décors plus complexes, ça a un rendu visuel superbe, on nous balance 2 à 3 plans de forets ou de paysages montagneux à la minutes, c'est extra ! En plus, ils ont réussi à donner un rendu assez réaliste des interactions des insectes avec le décor naturel, je pense notamment à la scène dans le ruisseau, on a vraiment de voir une boite à sucre et une canette rouillée balayées par les flots, c'est impressionnant. Et puis la caméra arrive à ne pas reste statique et on a énormément de travellings, on a ainsi un film très fluide avec un rythme bien soutenu comme on les aime ! Sans compter que par moment, la caméra joue sur les échelles, en nous montrant dans un premier temps nos protagonistes dans une situation qui semble assez tendue, puis on a droit à un grand angle qui nous montre qu'à échelle humaine en fait, tout ce monde là nous est insignifiant, alors qu'en fait il est tellement fun; une mise en perspectives des plus appréciables.
Et j'adore les chara-designs, les insectes ont tous un look assez sobre, mais leurs yeux, oh putain, leurs yeux ! Moi, y suffit que je regarde ces 2 globes blancs avec un petit point noir pour me payer une bonne tranche de rigolade !

Bon, scénaristiquement parlant, y'a pas grand chose à dire, toute la première partie montre la coccinelle et ses amis les fourmis noires acheminer une boite de morceaux de sucres vers la colonies de ces dernières (car dans cet univers, le sucre est une drogue qui booste les fourmis qui le mangent... J'en veux !), tout en faisant gaffe de pas se faire choper par les méchantes et hargneuses fourmis rouges, un lézard patibulaire et un brochet digne des Dents de la mer. En somme, cette partie est très bonne, les gags s'enchainent bien, les scènes d'actions sont parfaitement bien maitrisées, on a droit à quelque plans majestueux et même assez poétiques, bref, c'est bien.
Mais c'est vraiment la deuxième partie qui donne tout son sel à Minuscule. Dans cette partie, la coccinelle et les fourmis noires arrivent à la colonie, mais les méchantes fourmis rouges décident de rassembler toute leur armée pour les attaquer. En clair, dans cette partie, on a droit à un remake insectoïde de la bataille de Minas Tirith dans le Seigneur des Anneaux ! Oui, t'as bien lu, Minas Tirith pour les enfants, oui, monsieur, qu'est qu'y a ?! Bon, évidemment, on est pas dans l'ambiance ultra-dark apocalyptique du Retour du Roi, y'a même pas mal de gags durant cette partie, mais quand même ! Y'a respect, là ! En plus toutes les scenes de batailles ont été réalisées dans le même studio qui a servi à faire les effets de foule dans le Seigneur des Anneaux, le rendu à l'écran est quand même assez dingue. Les mecs voulaient pas juste faire un produit dérivé à la con, non non, ils ont vraiment voulu faire un vrai grand film d'animation, y rigolaient pas !

En terme de bande-son aussi, ils ont fait fort, entre les bruitages complétement décalés (les fourmis parlent en sifflant, la coccinelle parle en faisant un bruit de trompette cassée, les fourmis rouges font des "grrr, grrr, grrr", y'a une mouche qui se marre comme une baleine, on a des chutes ponctuées par des "Splatt", et même une scène de communication à longue distance entre 2 fourmis noires avec des bruitages de télégraphe ! Comment ne pas trouver ça drôle ?) et la musique tantôt calme et apaisante, tantôt super épique ! De base les gags du film sont assez poilants, mais en plus de ça ils en rajoutent une couche avec la bande-son, y sont trop forts, les mecs !

Bon voilà, Minuscules n’est peut-être pas un chef-d’œuvre absolu, mais je m'en fous, je me suis bien amusé en le regardant, c'est aussi attrayant pour les enfants que pour les adultes, donc foncez si vous avez encore une âme d'enfant, comme moi !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 251 fois
4 apprécient

Autres actions de Arkeniax Minuscule : La Vallée des fourmis perdues