Eva Green et les X-Men

Avis sur Miss Peregrine et les Enfants particuliers

Avatar Neo Cosmic M
Critique publiée par le

Tim Burton ! Bon je pense qu'il est grand temps de s'y remettre à la critique de tes films. Dernièrement, j'ai claqué définitivement la porte à ce troll de Durendal, au vu de ses dernières critiques qui m'ont fait bouillir tellement c'était mal branlé (le premier qui me dit le contraire je lui montre preuve à l'appuis en quoi ses critiques sont devenues nulles de chez nulles). Cela dit, j'ai fait une boulette. J'ai dit cette phrase

Et j'ai pas envie de ragequit quand il va critiquer Miss Peregrine et traiter de grosse daubasse sans l'avoir vu

Parce que premièrement, il s'agit d'un anti-Burton au delà du supportable (limite que Burton lui a brisé le cœur) ce qui est ridicule dans la mesure qu'il a apprécié un film comme Alice de l'Autre Coté du Miroir produit par Burton (et il ne faut pas être devin pour voir que l'influence de Burton sur ce film est là). Et deuxièmement,...Burton n'est pas exempt de défauts. Même le dernier film que j'ai vu du réalisateur Dark Shadow ( je n'ai pas vu Frankenweenee ou Big Eyes) n'était pas franchement extraordinaire, malgré Eva Green qui m'a fait vraiment délirer dans ce film. Du coup pour Miss Peregrine j'étais au final tendu car je voulais à tout prix qu'il soit réussi. Mais bon ça n'a pas raté, Durendal l'a détesté (quelle surprise !!! Je vous ai dit qu'il était devenu nul ?). Et on a In The Panda qui a adoré mais qui sentait qu'il manquait d’objectivité. Moi à la sortie, j'étais un peu entre deux. Je n'ai pas passé une mauvaise séance, j'ai même apprécié le film. Mais...je sentais que quelque chose n'allait pas. Comme si je ne reconnaissais pas le Burton d'avant.

Une réalisation avec beaucoup de bonne idées visuelles , mais très ...standard

Oui, j'ai lâché le mot. Standard. Le film est visuellement très beau et on aussi les délires sombres propres à Burton. On est plus du niveau d'un délire à la Big Fish que d'un délire à la Edward au mains d'argent. Moins de gothique mais plus de fantaisie. Et bien sûr au niveau visuel, il y a de bonnes idées, même les créatures sont assez créatives par moment. Seulement voilà, la manière dont c'est filmé est assez scolaire. on a du champ / contre-champ basique, un placement de la musique correcte mais attendue dans ce genre de situation. La transition entre le monde contemporain et le monde de la seconde guerre mondiale est plutôt pas mal et les transitions de plans sont pas mal. Et c'est là le soucie. Il y a plus de fonctionnalité que d'audace. Pas aux niveaux du visuel, mais au niveau de la réalisation. C'est bien ouais, mais Burton était moins en automatique sur Dark Shadow, ou Big Fish ! Même Alice Au Pays des Merveilles malgré ses défauts était franchement fun. Là c'est juste ...bien. Et c'est dommage que ce ne soit "que" bien. Pour l'aspect retour au source de sa filmographie cela fonctionne et les bonnes idées sont là, mais je n'ai pas ressenti sa magie caractéristique. Alice de l'Autre Coté du Miroir m'avait offert bien plus de ce coté là. Bon ok ! Il y a bien les séquences en stop motion et la bataille Sépulcreux / Squelette qui est fun ( tout comme la sympathique bataille finale). Mais ce ne sont que des îlots, alors que le reste n'est "que" sympathique. Quant aux personnages, là aussi il y a des choses à dire.

Eva In et Asa Out

On commence par Jake Portman (Asa Butterfield). Petite question : comment était Asa Butterfield dans la Stratégie d'Ender et Hugo Cabret. Parce que là, qu'est-ce qu'il est fade ! C'est lui le personnage témoin et il ne donne même pas envie de le suivre. C'est un peu le même problème que j'ai eu avec Harold dans Dragons. Sur le papier le personnage est cool mais dans le film, il ne fait vraiment pas envie. Sa voix est d'un vide abyssal et Dieu sait que je n'aime pas critiquer le jeu des acteurs mais là, ce n'est vraiment pas intéressant. Son personnage aussi est inconsistant. Dans le film son pouvoir est je cite : Celui de voir l'invisible. Pas les Sépulcreux, l'invisible. Question : Comment fait-il pour ne pas remarquer Millard, le garçon invisible (ne répondez pas tous en même temps) ? Je cherche toujours la réponse à cette question. Cela dit, il est intéressant de part le faite qu'il ne croyait pas à ce que son grand-père racontait et qu'au fur et à mesure il va devenir le fer de lance de la lutte contre les Sépulcreux.

Eva Green en Miss Peregrine. Le rôle le plus classe du film. Déjà, elle est très intéressante car pour une fois, elle ne joue pas avec son physique (pas comme dans ses précédents films, bon elle a commencé à être aussi intéressante en dehors de ça dans la série Penny Deadfull, mais quand même). J'adore ce personnage cool avec la pipe et elle interprète bien la maîtresse classe et prête à se sacrifier pour ses enfants. Dommage qu'elle n'a pas un grand rôle par la suite mais bon.

M. Barron (Samuel L. Jackson) est ...Samuel L. Jackson. Ok il fait du Samuel L. Jackson mais on aime tous le voir faire du Samuel L. Jackson. Ce qui rend son personnage beaucoup plus cool. Malheureusement, il y a juste un bug. M.Barron, quand tu as des enfants en face de toi pour te nourrir, tu n'as pas la présence d'esprit de t'attaquer à eux en premier ? Sérieux ! Il laisse passer l'occasion de se nourrir de Emma et Enoch juste pour attaquer Jake ! Non mais quel con ! Mais quel con ! Bon ok cela causera sa perte, mais...quel con !

Emma Bloom (Ella Purnell qui avait joué la version enfant de Maléfique) est la fille qui vole. Elle est un peu la tête dirigeante et je la trouve assez quelconque. Elle est sympa mais n'a pas vraiment de développement

Quant aux autres enfants, on a Olive la pyromancienne qui a une relation avec Enoch le marionnettiste jaloux de Jake (ou protecteur), Bronwyn à la force herculéenne , Fiona à la main verte, Hugh aux abeilles, Claire à la bouche dans la tête, Horace à l'oeil de rêve et les jumeaux aux regard pétrifiants. Ils sont intéressants mais plus en tant que groupe que individuellement. Il y a bien Enoch qui a une légère évolution mais c'est tout.

Sinon, les autres personnages sont pas mal. J'aime bien le père Franklin Portman (Chris O'Dowd) qui malgré les différents qu'il a avec son fils n'est pas la caricature du père bourrin mais d'un père plus protecteur et qui veut que son fils aille mieux. D'ailleurs, son coté ornithologue est assez marrant et pas mal. Par contre la mère...quelqu'un s'en souvient ? Ça c'est bien. On a bien sûr le grand père Abraham Portman (Terrance Stamp) qui est la figure du grand-père et la motivation de Jake. Et Miss Avocet (Judi Dench) qui est une alliée qui ... se fait avoir assez rapidement (ce n'est pas comme si on ne l'avait pas vu venir celle-là !).

Par contre j'ai bien aimé le caméo de O-Lan Jones dans le rôle de la patrone Shelly. Pour ceux qui savent pas elle avait eu un rôle dans Edward aux Mains d'argent, Ruppert Everett (un revenant !)Et bien sur Tim ! Son caméo est magnifique ! Alors là je ne l'avais pas vu venir !

Par Jane Goldman, la scénariste de Kingsman et X-Men : First Class

Bizarrement ce nom aurait du me rassurer. En effet car j'ai apprécié tous les films pour lesquels elle a écrit (sauf la Dame en Noir que je n'ai pas vu). Celui-là, par contre, pas autant que les autres. Globalement, le film est bien écrit. On a une bonne progression et exploitation des thèmes comme la différence entre individus, la recherche de la place et le parallèle avec la situation de la guerre. J'ai bien aimé le fait qu'elle exploite le parallèle avec le traumatisme de la traque juive du grand père. Bref, au niveau des thématiques et de la façon dont les événements s’enchaînent, cela marche vraiment et on est intéressé. Il y a juste que Jane avait su éviter certains clichés que dans ce film on retrouve.

Comme le fait de ne pas tuer la seule personne qui risque de vous causer du tort, le cliché des antagonistes trop prétentieux qui sous estiment les enfants. Il n'y a guerre que la mort de M Barron qui semble cohérent mais bon

Aussi, je trouve que la fin est assez précipitée. Cela aurait été intéressant d'exploiter bien plus le périple de Jake et on aurait pu s'attacher plus à lui. Par contre le coté boucle temporelle et le paradoxe du grand père. Mais si vous savez :

Quand ton grand père meurt, mais qu'en remontant le temps tu sauves ton grand père. Cela entraîne soit des conséquences incroyables, soit que tu ne peux pas remonter le temps car sa mort n'a jamais eu lieu

On va dire qu'ils ont pris la méthode Retour vers le Futur et qu'il est conscient des voyages temporels. Seulement évidemment, il y a aussi un bug

Comment se fait-il qu'il n'arrive pas à se rencontrer lui-même ? Comment son père a fait pour ne pas savoir qu'il avait de nouveau fugué ?

Oui, il y a quand même quelques fautes scénaristiques qui se voient trop et c'est dommage

Retour prudent

En définitive, je suis assez partagé avec ce film de Burton. Il y a de bonnes idées et faire de ce conte un film à la X-Men avait du potentiel (et surtout écrite par une scénariste qui a déjà écrit du X-Men) et avec des thèmes variés est classe. Seulement voilà, il y a quelque chose qui est mort chez Burton. Le film en lui-même est sympa et prenant si on occulte les imperfections, mais je m'attendais à largement mieux. Cela reste un bon conte pour enfant mais c'est un Burton sympathique à défaut d'être transcendantal. J'ignore ce qu'il nous réservera pour Dumbo, mais j'espère voir le Burton qui me faisait rêver, ou qu'il saura me convaincre avec une nouvelle direction. Bref, plus In The Panda que Durendal. Et j'espère ne plus jamais parler de ce mec.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 346 fois
6 apprécient

Neo Cosmic M a ajouté ce film à 8 listes Miss Peregrine et les Enfants particuliers

Autres actions de Neo Cosmic M Miss Peregrine et les Enfants particuliers