Première Critique

Avis sur Mommy

Avatar Framboi_sine
Critique publiée par le

On connaissait Xavier Dolan du haut de ses 19 ans avec son premier film j'ai tué ma mère (2009) on le retrouve à 25 ans et 5 films à son actif, le dernier en date : Mommy prix du jury au Festival de Cannes 2014.
Mommy c'est l'histoire de Diane "Die" qui élève seule son fils Steve, impulsif et parfois violent. Mais c'est sans compter sur l'aide de l'énigmatique Kyla, qu'ensemble ils vont trouver l'équilibre et l'espoir qu'ils recherchent.

Ce film est un hymne à l'amour d'une mère, sincère et dangereux. Où il existe un risque que les limites explosent, les repères se perdent. On reste accroché à leur vie commune, Steve impulsif mais attachant, Diane cherchant à joindre les deux bouts. C'est à travers le format de l'image que leur vie s'explique, des moments de peine, de joie. Car oui ce film est un film qui se veut joyeux. Une histoire d'amour unique que tout le monde connait, mais qui se réinvente.

Dolan surprend et empreint son film d'une sincérité émouvante, presque troublante en jouant avec les émotions passant du rires aux larmes, le tout rythmé par une bande son qui se veut nostalgique en 2015, année de fiction du film. De Celine Dion en passant par Counting Crows et son Colorblind ou Dido et Oasis, Dolan surprend par ses choix et ses résonances musicale.
C'est en montrant un univers difficile, et des comportements étrange dans lequel se développent Diane et Steve que Dolan révèlent des émotions fortes qui laissent sans voix et se déclarent par un regard caméra, des ralentis propres au cinéma de ce dernier. Il transmet un message débordant d'amour mais aussi d'humour, cet humour qui se fait valoir par un parlé québécois plutôt vulgaire marquant une simplicité qui constituent l'innocence drôle et joyeuse des personnages mais qui s'empreint d'une tristesse indélébile, blessant le trio Diane, Steve et Kyla.

Le temps passe, on rêve à un futur plus beau que celui qui se présente. Dolan l'évoque dans tout ses films mais c'est dans Mommy que le futur se meurtri et fait place à l'obscurité et l'oppression du cadre. Mommy se veut unique, et est une célébration de l'amour entre trois personnages brisés par la vie, qui s'entrechoquent, luttent, survivent et réapprennent à espérer.

Retenez cela : "Dolan" se prononce comme "Doliprane" et se démarque par sa définition et son empreinte du cinéma, affaire à suivre dans ses prochains films.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 235 fois
1 apprécie

Autres actions de Framboi_sine Mommy