Avis sur

Mon nom est Personne par Aurélien Boucher

Avatar Aurélien Boucher
Critique publiée par le

Constatant qu’il prend de l’âge, Jack Beauregard, légendaire pistolero, songe à rengainer ses colts et à quitter l’Ouest pour l’Europe, où il compte achever paisiblement sa vie. Mais l’argent du voyage lui manque. C’est à ce moment que débarque un jeune aventurier énigmatique. Il se fait appeler « Personne » et voue à Jack une admiration sans bornes, quelque peu encombrante. Il aimerait que son héros affronte les 150 hors-la-loi qui forment la redoutable « horde sauvage ». Ces derniers, qui se sont déjà rendus coupables de l’assassinat du frère de Jack, ont leur propre idée sur la question. Ils tentent de prendre les devants et, moyennant finances, proposent à Personne d’abattre Jack…

MON NOM EST PERSONNE est un grand classique du Western Spaghetti, réalisé par l'italien Tonino Valeri qui a déjà réalisé LE DERNIER JOUR DE LA COLERE, et est surtout une production de Sergio Leone qui continu en a finit avec la réalisation des films Western après IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST. Sergio Leone a également écrit le scénario et participé à la réalisation de certaines scènes, où point que Valeri s'est plaint que Leone n'a fait que de la merde.
Le film est vraiment superbe, une sorte de mélange entre le Western sérieux et le Western parodique.
L'histoire de ce film est excellente, avec tout l'aspect Western crépusculaire avec le héros vieillissant et l'Amérique qui n'est plus ce qu'elle était (comme le dit Jack, tout régler à coup de révolver ne suffit plus), et surtout le passage de flambeau avec un jeune aventurier qui va faire en sorte que son idole finissent sa carrière en entrant dans l'histoire, et en se forgeant un nom et en assumant le rôle qu'il devra jouer dans une Amérique nouvelle.
Le casting et les personnages sont vraiment superbes, avec Henry Fonda vieillissant mais charismatique dans le rôle de Jack Beauregard, le vieux pistolero qui veut achever sa vie de manière paisible, mais qui doit d'abord venger son frère, et surtout doit selon la volonté de Personne, rentrer dans les livres d'histoire en abattant seul la grande cavalerie de la "Horde Sauvage". Puis on a Terrence Hill qui est excellent dans le rôle du jeune aventurier qui va faire entrer dans la légende son idole. Et c'est le rôle comique par excellence, avec un lot de scène cocasse comme la scène des gifles dans le saloon, ainsi que la scène où il utilisent tout le cirque de la ville pour ridiculiser ses ennemis. Et c'est le personnage qui est hyper rapide, à la manière de Lucky Luke (sachant que Hill l'interprètera des années plus tard). La dynamique entre les deux est excellente, avec notamment les duels avec 3 balles, le même trou dans le chapeau, ainsi que la fin avec une superbe voix off de Jack pour montrer le passage de flambeau. Et les scènes sont marquantes, comme la scène de Jack contre toute la horde sauvage, ainsi que le duel final entre Personne et Jack.
Et la réalisation est excellente, avec de sublime paysage de l'Ouest sauvage, ainsi que dans les mouvements de caméra, et avec surtout le montage avec les freeze durant la scène où Jack entre dans les livres d'histoire quand il est face à la cavalerie de la "Horde Sauvage".
Et la musique d'Ennio Morricone est un véritable chef d'œuvre, nous offrant encore une fois une superbe composition du Western italien, avec le thème comique culte autour de Personne (au point qu'on peut l'entendre dans les anciennes vidéos du Joueur du Grenier), le thème épique de la horde sauvage, ainsi que le thème culte du duel, qui est un très bon équivalent avec la superbe musique de IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST, et qui a été pris comme référence dans la bouse qu'est LES DALTON.
Un superbe Western culte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 82 fois
1 apprécie

Aurélien Boucher a ajouté ce film à 14 listes Mon nom est Personne

Autres actions de Aurélien Boucher Mon nom est Personne