Rosebud

Avis sur Mr. Holmes

Avatar Meleas
Critique publiée par le

Qu'est ce que Sherlock Holmes ?

C'est un personnage fictif possédant des représentations différentes selon les œuvres, mais qui conserve quelques points communs : il est un détective privé très intelligent dont les histoires sont racontées par le Dr. Watson. Sur cette base commune à de nombreux livres et films, la personnalité du personnage change de l'asocial à l'extraverti, du tombeur de femmes à l'éternel célibataire (posant parfois des questions sur sa relation avec Watson).

Mr. Holmes prend le parti de déconstruire la vision usuelle du célèbre détective en le présentant sur la fin de sa vie, gangrené par la sénilité. Il est dans une position de faiblesse peu habituelle dans les représentations cinématographiques que l'on a de lui.

Le scénario du film est basé sur des flashbacks (Je le vois trop arriver. ARGH ROSEBUD !) : Holmes essaie de se souvenir de sa dernière enquête qui l'a fait définitivement arrêter ce métier. Bien évidemment, Watson a écrit un livre sur cette dernière affaire, mais comme le dit Holmes, tous les écrits du docteur ne sont que des fictions, et embellissent très souvent la réalité. Il ne peut donc pas se fier au livre de Watson, ni au film adapté de celui ci. Finalement le film est un combat entre Sherlock Holmes et sa maladie. Ce qui choque dans ce combat c'est que Sherlock n'utilise pas sa logique d'induction/déduction légendaire. Il se rappelle des souvenirs au fur et à mesure du film sans véritable élément déclencheur, à part l'amitié qu'il lie avec le fils de sa gouvernante. Cette histoire pourrait donc être celle de n'importe quel petit vieux, le fait que Sherlock Holmes soit le personnage principal n'apporte rien à cette narration.

Cela me choquerait si l'utilisation du personnage de Sherlock Holmes était purement marketing, j'ai donc une deuxième hypothèse sur l'intérêt du personnage. C'est celle de la volonté du film de nous montrer la différence entre la fiction et la réalité, et la chute métaphorique (même si le film est ponctué de chutes littérales) de la figure d'un homme connu et respecté à celui d'une personne dépendante qui a perdu sa mémoire légendaire. Cette déconstruction du mythe me fait penser à un autre film : Citizen Kane. Le passage où Holmes alité fait tomber la boule de verre contenant des abeilles (sa passion du moment) fait furieusement penser au début du film d'Orson Welles lorsque Charles Kane casse la boule de Noël sur son lit de mort. ("C'est du vol et du plagiat" dirait Orson s'il le pouvait, et il le peut). Je trouve Mr. Holmes moins intéressant que Citizen Kane. Dans le premier, c'est un homme vaguement aidé par un enfant qui veut se souvenir son propre passé, il sait déjà qu'il est peu reluisant.
Dans le second, un journaliste fait son enquête sur un homme peu connu en recueillant des témoignages très différents, selon les relations qu'on eu les témoins avec Charles Kane. Il y a l'enjeu de démêler le vrai du faux, de comprendre la personnalité complexe de quelqu'un de 'connu' mais qui nous est inconnu.
Holmes cherche a se redécouvrir, pour pouvoir rectifier son passé, et raconter l'histoire telle qu'elle a vraiment été. Les souvenirs reviennent au fur et à mesure sans aucune tension.

Le film se termine sur un happy ending où l'enfant qui était sur le point de mourir se réveille, Holmes se souvient de l'histoire et la réécrit pour rendre hommage à la victime, et devient finalement plus 'humain' en léguant son domicile à sa gouvernante.
Dans le même temps où il veut rétablir la vérité par rapport à sa dernière affaire, il ment éhontément à un Japonais qui lui reproche d'être la raison pour laquelle son père n'est jamais revenu au Japon. Il décide à la fin de lui écrire une lettre dans laquelle il ment en disant que le père a abandonné l'empire japonais pour l'empire britannique, qu'il a très bien servi par la suite. Je ne comprends pas ce passage : il veut aider le Japonais en inventant un souvenir de trahison déshonorant. D'ailleurs ce Japonais avait menti à Holmes en lui disant qu'il était botaniste et qu'il connaissait une plante pouvant soigner sa maladie. Il n'est en fait pas botaniste, et la plante n'a pas de vertu connue. Pourquoi l'a t-il fait venir ? Pour le confronter et lui dire "Haha, tu es vieux, et je t'ai fait faire un très long voyage !" ? J'ai trouvé cette sous histoire très floue...

Le film est peu cohérent, l'utilisation d'un personnage aussi complexe que Sherlock Holmes est décevante. Le film ne sait pas sur quel pied danser, et ça se ressent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1386 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Meleas Mr. Holmes