Élémentaire mon cher McKellen

Avis sur Mr. Holmes

Avatar Neo Cosmic
Critique publiée par le

Mr. Holmes. Comment aborder ce film ? Déjà, la promesse vu de l'extérieur est limpide : Faire une sorte de Dark Knight Returns sur le personnage de Sherlock Holmes qui est presque au seuil de sa vie et aussi bousculer nos certitudes et nos convictions sur le personnage de Conan Doyle. Cela dit, il y a quand même un point qui m'a freiné. Pour les 2 du fond qui n'ont pas suivi, Bill Condon a réalisé le plutôt sympathique Dreamgirls (qui a valu à Eddy Murphy l'oscar du meilleur second rôle , rien que ça). Mais entre le film à Oscar et ce présent film, il est passé par la case....Twilight chapitre IV et V....oui cette saga va nous poursuivre. Mais qu'en est-il de ce film ? Et bien...ouais.

Réalisation limpide comme du cristal

La réalisation est très propre. L'imagerie est correcte et la mise en scène pareille. Voir même trop propre. Il n'y a pas vraiment d'inventivité ou de prise de risques dans la réalisation. Seuls l'introduction et la conclusion se caractérisent avec de bons plans panoramiques. Cela dit, ce type de réalisation a du sens afin de donner une ambiance plus intimiste de l'ensemble et personnel. Bref, une réalisation raccord. Le film utilise aussi bien les transitions entre les flash-back et les événements présents. Certains seront déroutés par rapport aux flash-back représentant le Japon qui sont très déconnectés du reste du récit. Mais comme intrigue parallèle cela est plutôt bien vu car le réalisateur nous invite presque à nous inviter à résoudre l'énigme du film. Bien sûr à la fin du film on arrive à résoudre cet énigme mais c'était bien vu. Le son est pas mal aussi et donne un charme très anglais. Maintenant, place aux personnages !

Le crépuscule de Holmes ?

Dans le rôle de Sherlock Holmes, on a Gandalf/Magneto en personne ! Ian MacKellen ! Cela c'est un concept intéressant parce que l'acteur donne beaucoup de classe et de prestance au personnage. Cela dit, il campe un Holmes aux antipodes de ce que l'on connaît. Il est retiré et coupé du monde avec comme seuls compagnies Roger et sa mère. Dans sa retraite il veut se souvenir de sa dernière affaire, celui qui l'a poussé à prendre sa retraite.

Roger (Milo Parker) est un peu son Robin. Il l'aide à se souvenir et est presque dans le caractère une version enfantine de Holmes. Assez admiratif, il loue une relation entre petit-fils et grand - père avec Holmes. Il est sympathique mais bon.

Mme Munro (Laura Linney) est la nouvelle Mme Hudson de Holmes. Sa gouvernante. Elle ne cache pas son hostilité envers lui et j'ai une question qui me taraude : D'où vient son animosité envers lui ? Elle veut à tout prix quitter Holmes mais je n'ai jamais compris pourquoi...

Quant aux restes des personnages, ils ne sont importants que dans le cadre des enquêtes qui leurs impliques ou le passé de Holmes. Ils se dévoilent au fur et à mesure mais n'ont pas d'importances directs à l'histoire.

Résoudre des faits ou les comprendre ?

C'est un peu la question du film. Cette version de Holmes montre un aspect moins romancé et plus profonds du héro. Il est à la quête de lui même et essaye de retrouver une sorte de paix. Le film s'articule entre ce qu'on croit savoir de lui (la version du roman) et la réalité (la version du film). Le décalage est souvent mis en avant dans tout le récit. De plus, la narration montre en parallèle 3 histoires qui s’emboîtent assez bien, même si les événements qui prennent source aux Japons semblent vraiment déconnectés. Cependant, Ils y a certaines choses que je ne comprends pas

Comment ce fait-il que la mère a baissé sa vigilance quand Roger était dans la ruche. Et surtout, comment se fait-il que le docteur a remarqué que Roger est allergique aux piqûres d'abeilles alors qu'ils auraient du le voir plus tôt ?

Oui c'est un peu dommage ce genre d'accro. Cela dit, le film s'appuie sur le faite que toute l'histoire n'a comme vocation à faire comprendre l'importance du sentiments des personnes dont les affaires sont impliqués. Ce qui est assez paradoxal car tout le film est censé nous montré un Holmes plus humains et qu'au final, il doit être encore plus humains ? Bref, l'histoire, même si elle est bien raconté, n'apporte rien au final. C'est ... assez décevant. Car mis à part le dernier plan où il dresse symboliquement une sépulture à tous ses proches, l'histoire n'a pas apporté grands choses aux personnages.

Sympathique, mais sans plus au final

Ce film aurait pu être mieux. L'histoire est bien racontée mais n'apporte au personnage que ce que le film nous présente dès le départ. On a l'impression d'un statut co inchangé au final. C'est dommage. J'avais cru à un Dark Knight Returns ou un sentiment d'héritage, là on a un drame plutôt simple sur l'importance de comprendre les sentiments humains. Petite déception pour un film sur le plus grand des détectives.

Version fun de la critique ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 211 fois
Aucun vote pour le moment

Neo Cosmic a ajouté ce film à 6 listes Mr. Holmes

Autres actions de Neo Cosmic Mr. Holmes