👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Matthew McConaughey et Reese Witherspoon dans le même film ? Serait-ce la dernière comédie romantique du moment ? Que nenni, c’est "seulement" le petit dernier de Jeff Nichols (mais si, le brillant réalisateur de l’excellent Take Shelter)

Take Shelter et Mud sont très différents l’un de l’autre, et pourtant j’ai cru sentir une "patte Jeff Nichols" sur sa manière de traiter du quotidien américain des "petites gens", ici du sud des Etats-Unis. Une vision réaliste, un brin bourrue, sans chichis ni déformation. Les personnages sont brut de décoffrage, chacun empêtré dans ses soucis quotidiens et ses affres sentimentaux.

Mud c’est bien plus qu’une rencontre Tom Sawyer/Robinson Crusoé. C’est le croisement de relations, certaines courtes et intenses, d’autres longues et asymétriques. Le rapport qu’entretient Mud et les deux garçons (bon, l’un plus que l’autre coincé dans son rôle d’acolyte) est d’ailleurs plutôt bien mise en valeur. Une sorte de besoin réciproque de l’autre, l’un d’un contact hors de son île, l’autre de croire qu’un couple ça peut fonctionner. L’un qui mûrit, l’autre qui grandit.

A ce niveau-là, les ficelles sont assez visibles ; la relation Ellis/May trouve un lointain écho à la relation Mud/Juniper, de même que l’idéal "Mud/Juniper" est une façon pour Ellis d’équilibrer le couple délabré que forment ses parents. Mais, au final, ça a fonctionné pour moi. Chaque rouage trouve parfaitement sa place. Mud, c’est un peu la comédie romantico-réaliste rencontrant le film initiatique.

En plus de ça, Jeff Nichols sait se servir de son environnement, les paysages parfaitement mis en valeur ajoutent un charme indéniable au tout . Ajoutez à ça une musique qui sait à la fois être discrète et parfaitement contribuer à l’atmosphère du film. Et surtout, surtout, Jeff Nichols sait s’entourer d’excellents acteurs. McConaughey montre que le bronzage lui va bien, qu’il peut garder une chemise propre durant une longue durée sur une île déserte, bref Matthew, jouer le vieux baroudeur in love, il sait faire. A côté, Tye Sheridan en impose et prouve qu’il dispose d’un bon jeu en plus d’une bonne tête.

Allez, le paragraphe nuance… Mud souffre de quelques longueurs. Pas sur des scènes qui s’éterniseraient ou des scènes en trop. Juste une impression générale. Avec cette histoire, durer 2h était peut-être un poil trop ambitieux. De même que si j’ai bien accroché à l’histoire, aux rapports entre chacun, je ne suis pas sorti de la salle des étoiles plein les mirettes. (et oui, 26 ans, déjà blasé. Si c’est pas triste ça…)

Bon, au final je pensais avoir plus à en dire. Mais lorsqu’on a abordé l’entremêlement de relations amoureuses (ou non) teinté d’innocence envolée sur fond de Mississipi, on a tout dit !

Mud est un très bon film (pas le film de l’année pour ma part, mais la barre est placée très haut) et ça fait bien plaisir d’en voir des comme ça. Le film confirme également tout le talent de Jeff Nichols. Voilà un p’tit gars à suivre !
MrAmeni
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2013

il y a 9 ans

1 j'aime

Mud - Sur les rives du Mississippi
Lilange
8

Stand by Mud

Dear Jeff, Je suis tombée tardivement dans les méandres de tes pellicules poussiéreuses, et je m’en excuse humblement. Après tes histoires de familles dans Shotgun Stories et ton immersion...

Lire la critique

il y a 6 ans

75 j'aime

6

Mud - Sur les rives du Mississippi
Alexis_Bourdesien
7

C'est beau, que dire de plus ?

Voilà, pour moi le film de l’année pour l’instant. J’en ai vu pas mal au ciné Lincoln, The Master, Django, Effets secondaires, Zero Dark Thirty, Promised Land… mais Mud est véritablement celui qui...

Lire la critique

il y a 9 ans

66 j'aime

2

Mud - Sur les rives du Mississippi
Hypérion
7

Mississippi & passions

Mud, c'est un film visuellement impeccable, qui invite avec une maestria rare à se plonger dans la torpeur boueuse des rives du Mississippi. Si vous avez comme moi été bercé par les histoires de Tom...

Lire la critique

il y a 8 ans

65 j'aime

7

Fondation foudroyée - Le Cycle de Fondation, tome 4
MrAmeni
8

Critique de Fondation foudroyée - Le Cycle de Fondation, tome 4 par MrAmeni

Fondation foudroyée, ou Tome 4 du cycle de Fondation a été écrit 29 ans après l’écriture du 3e tome. J’ai débuté ma lecture en ne sachant pas trop à quoi m’attendre, et même légèrement sceptique au...

Lire la critique

il y a 9 ans

9 j'aime

La Voie magique - L'Assassin royal, tome 5
MrAmeni
8

Critique de La Voie magique - L'Assassin royal, tome 5 par MrAmeni

Bizarre de parler de ce tome à part du tome précédent quand il ne s’agit que d’un seul livre (oui, j’ai déjà du le dire). Mais cette division artificielle se fait encore plus sentir lorsqu’on aborde...

Lire la critique

il y a 9 ans

7 j'aime

Le Feu dans le ciel - Les Chevaliers d'Émeraude, tome 1
MrAmeni
6

Critique de Le Feu dans le ciel - Les Chevaliers d'Émeraude, tome 1 par MrAmeni

Les Chevaliers d’Emeraude… saga de fantasy jeunesse connue. Anne Robillard est même présentée comme la « J.K. Rowling québécoise » selon la quatrième de couverture. J’étais dans de bonnes...

Lire la critique

il y a 7 ans

6 j'aime