Disneynature prend de la hauteur

Avis sur Nés en Chine

Avatar Maz
Critique publiée par le

Faisant suite à une grosse demi-douzaine de documentaires grand public sortis ces dix dernières années, Nés en Chine est le petit dernier du label Disneynature. Pour cette approche de la faune sauvage emblématique de l'empire du Milieu, les producteurs ont confié les commandes du projet à un réalisateur local, Lu Chuan, réputé - d'après la source de toute connaissance - comme l'un des plus prometteurs du nouveau cinéma chinois. Pas sûr que ce soit dans le documentaire animalier que le talent artistique d'un cinéaste soit amené à s'exprimer le plus facilement : dans ce genre, l'essentiel est d'avoir des caméras ultra-HD pour filmer les animaux de très loin, sans être vu, et rentrer ainsi dans leur intimité. Mais de ce point de vue-là, c'est particulièrement réussi ! Le quotidien des familles de pandas, de panthères des neiges, d'antilopes du Tibet et de singes dorés (ce sont des rhinopithèques de Roxellane) est montré avec une incroyable proximité. Couplées à des plans larges absolument splendides, qui rendent parfaitement justesse à la beauté de la nature sauvage visitée, ces images confèrent à Born In China une esthétique visuelle irréprochable.

Généralement, dans les docus Disneynature, c'est au niveau de la narration que le bât blesse. Avec sa manie de vouloir « raconter des histoires » pour rendre la vie animale plus intéressante aux yeux du jeune public (cible commerciale énorme, et prescriptrice de surcroît), le studio a bien souvent cédé à la tentation de l'anthropomorphisme (= appliquer aux comportement animaux des qualificatifs purement humains, comme dire d'un loup qu'il est cruel), rendant pénibles voire insupportables les par ailleurs très beaux Félins, Chimpanzés, Grizzlis et Au Royaume des singes. C'est évidemment le cas ici, mais à un degré plutôt supportable, en tous cas dans la version américaine narrée avec un enthousiasme juvénile par John Krasinski. Et même si les aficionados de docus animaliers pourront regretter la parcimonie avec laquelle sont distillées les connaissances scientifiques précises, quelques informations de base sur les animaux observés sont néanmoins dispensées.

Il y a même quelques surprises, comme ce plan final sur le cadavre d'un des animaux vedettes du programme, chose plutôt étonnante pour une production Disney ; et ce discours répété sur le cycle de la vie, la mort qui n'est pas une fin en soi mais un passage, et autres lieux communs bouddhistes. Et puis surtout, il y a les panthères des neiges ! Probablement jamais aussi bien capturé à l'écran, le quotidien des ces superbes félins est filmé de manière exceptionnelle. De cette espèce en danger, dont les effectifs globaux sont estimé à 5000 individus environ, on croise non pas un spécimen, mais pas moins de sept ! On est gâtés !

Pour conclure, Nés en Chine offre exactement ce qu'on attend d'un documentaire animalier destiné au grand public international : des histoires gentillettes sur le courage et l'amour déployés par les mamans pour élever leurs petits, deux ou trois infos scientifiques de niveau collège, et des images à couper le souffle. Un cocktail très simple, mais qui passe tout seul !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 670 fois
5 apprécient

Maz a ajouté ce documentaire à 3 listes Nés en Chine

Autres actions de Maz Nés en Chine