👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

A lumet votre téléviseur, gardez vos yeux grands ouverts.

Critique des médias de masse et de ses effets sur le "peuple", la prise de conscience ne date pas d'hier et pourtant on en est toujours au même point. Au dela de l'aspect politique du film, l'idée qui transporte est assez avant- gardiste sur la transformation des générations à venir.
Mis à part cela, le film est très bon, les acteurs fantastiques et la réalisation parfaite..
C'est aussi un film sur les prémices de ce qu'on appelle à l'heure actuelle le "buzz" et du coup les questions sur la déontologie journalistique.
r0ck
8
Écrit par

il y a 9 ans

Network - Main basse sur la TV
Hypérion
9

Dystopie immédiate

Network est un grand film. Non pas gigantesque, boursouflé de sa propre importance. Grand. Sec, taillé à coups de serpe chirurgicaux. Que du nerf et des tripes, pas de chair inutile, pas de gras...

Lire la critique

il y a 8 ans

95 j'aime

3

Network - Main basse sur la TV
Sergent_Pepper
7

Odieuse audience

Pamphlet sans concession sur la télévision, Network a un premier mérite, celui de son année de production. En 1977, les coulisses qu’il donne à voir sont encore peu connues du public, et font l’effet...

Lire la critique

il y a 8 ans

80 j'aime

5

Network - Main basse sur la TV
Kalian
10

She's television generation. She learned life from Bugs Bunny.

Je pourrais palabrer pendant des paragraphes entiers sur ce film, tenter d'expliquer la virtuosité à toute épreuve de sa réalisation, m'extasier sur sa distribution qui semble sortir d'un rêve de...

Lire la critique

il y a 11 ans

70 j'aime

21

Crusader Kings II
r0ck
9

Cultive ton jardin.

Après m’être tapé la quasi intégralité du tutorial, et quelques parties foireuses ou je test diverses choses, je décide de me lancer pour de bon dans une partie. Il est possible de commencer la...

Lire la critique

il y a 9 ans

9 j'aime

2

Fahrenheit 451
r0ck
8

232 ° C

La société dépeinte par Bradbury fait peur. Pourtant on en est pas tant éloigné que ça sur certains aspects. Les gens ne lisent plus, sont absorbés par leurs écrans, et oublient complètement de...

Lire la critique

il y a 10 ans

8 j'aime

Le Bal des vampires
r0ck
8

Cause all you people are vampires.

Prenez un soupçon de professeur fou, une once de disciple puceau, un zest de belle rousse, et une tranche de tavernier pervers, mélangez le tout, saupoudrez avec un comte vampire. A servir...

Lire la critique

il y a 10 ans

7 j'aime

2