👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

La société dépeinte par Bradbury fait peur. Pourtant on en est pas tant éloigné que ça sur certains aspects. Les gens ne lisent plus, sont absorbés par leurs écrans, et oublient complètement de réfléchir par eux mêmes.
"il y a plus d'une façon de brûler un livre", l'une d'elle, peut être la plus radicale, étant de rendre les gens incapables de lire par atrohpie de tout intérêt pour la chose littéraire, paresse mentale ou désinformation. (préface de fahrenheit 451).
Je pense que ce passage de la préface résume au mieux le livre, et l'esprit qui s'en dégage.
C'est un ode à la culture en général, ne pas se laisser bouffer par le confort, et le bonheur éphémère que la consommation et l'instantanéité peuvent apporter.
A lire, et à méditer pour ne pas se laisser emporter par la paresse cérébrale !
r0ck
8
Écrit par

il y a 10 ans

8 j'aime

Fahrenheit 451
Hypérion
7

LÉ LIVRE SA SER A RI1 É SA PU !

Fahrenheit 451, un des piliers du genre de la dystopie, quoique écrit dans les années 50, entre étrangement en résonance avec notre époque. En racontant l'histoire d'un pompier d'un nouveau genre...

Lire la critique

il y a 9 ans

99 j'aime

14

Fahrenheit 451
Karrie
8

Monstrueusement contemporain

Fahreneit 451 est effrayant de vérité pour un livre écrit dans les années 1950. Le pitch est plutôt simple : un pompier, Montag, chargé de brûler des livres dont la lecture est considéré comme un...

Lire la critique

il y a 8 ans

49 j'aime

2

Fahrenheit 451
-Alive-
5

Incomplet et surestimé

Il y aura du SPOILER dans cette critique. À la sortie de ma lecture je ressortais avec une légère déception qui n'allait qu'en grandissant au fil du temps pour devenir aujourd'hui un misérable 5/10...

Lire la critique

il y a 8 ans

40 j'aime

3

Crusader Kings II
r0ck
9

Cultive ton jardin.

Après m’être tapé la quasi intégralité du tutorial, et quelques parties foireuses ou je test diverses choses, je décide de me lancer pour de bon dans une partie. Il est possible de commencer la...

Lire la critique

il y a 9 ans

9 j'aime

2

Fahrenheit 451
r0ck
8

232 ° C

La société dépeinte par Bradbury fait peur. Pourtant on en est pas tant éloigné que ça sur certains aspects. Les gens ne lisent plus, sont absorbés par leurs écrans, et oublient complètement de...

Lire la critique

il y a 10 ans

8 j'aime

Le Bal des vampires
r0ck
8

Cause all you people are vampires.

Prenez un soupçon de professeur fou, une once de disciple puceau, un zest de belle rousse, et une tranche de tavernier pervers, mélangez le tout, saupoudrez avec un comte vampire. A servir...

Lire la critique

il y a 10 ans

7 j'aime

2