Avis sur

New York, New York par Alexandre Gibier Verrier

Avatar Alexandre Gibier Verrier
Critique publiée par le

NYNY, c'est un des films fleuve de Scorcese: Robert de Niro est saxophoniste, il revient de la guerre, et il tombe amoureux de Lizza Minnelli, jeune chanteuse (dans le film en dans la vraie vie du vrai monde de la vérité véritable). Et ils vont s'aimer, jouer ensemble, devenir célèbres ensembles, et puis se séparer, et se retrouver, etc... Comme dans Casino, comme dans Goodfellas, comme dans Le Loup de Wall Street...
Le film se déroule sur 10 ans, car Scorcese filme des biographies de personnages fictifs. Ca dure des plombes (2h45), c'est joué à la perfection, la caméra est envoutante, les scènes durent (la première scène est loooongue mais tellement géniale), on pleure, on rit (la scène où il toque à la porte m'a foutu par terre), et on danse.
Parce qu'au-delà d'être un film tout à fait scorcesien, NYNY est aussi un film musical. Et les scènes d'orchestre durent, durent. 20 minutes de musique sans s'arrêter, c'est le maximum je crois. Quand on sait que Scorcese a filmé plusieurs concerts (les Stones, Clapton) rien d'étonnant.
Si vous aimez Scorcese, il faut le voir. Si vous ne connaissez pas Scorcese et que vous n'aimez pas trop la mafia et préférez le cabaret et la musique, foncez. Si vous ne connaissez pas Scorcese et adorez la mafia, regardez-le, mais regardez aussi Casino. Et si vous n'aimez pas Scorcese...ben pourquoi diable?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 166 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alexandre Gibier Verrier New York, New York