Le film francais du siècle dernier sur lequel on a le plus déliré

Avis sur Noce blanche

Avatar STEINER
Critique publiée par le

Si Brisseau aura semble-t-il droit à une postérité dans le cinéma francais c’est qu’il a été le démiurge d’un genre qu’il aura alimenté avec une persévérance touchante tout au long de sa petite carrière : le film ridicule.Ridicule et hyperclicheteuse en effet du début à la fin cette histoire de nymphette amoureuse de son professeur de français (n’est pas Nabokov qui veut) ; ridicule et grotesque ces dialogues de romans de gare sur-articulés avec un sérieux de pape par des acteurs-robots qui prennent la pause (n’est pas Rohmer qui veut) ; ridicule cette photo d’appartement- cuisine quelque part entre une bluette érotique des années 80 et un épisode de « Joséphine Ange gardien » ; ridicule et d’une prétention inouïe ces références plus ou moins explicites au cinéma de Bresson et de Truffaut alors qu’Adrian Lyne aurait été d’une comparaison déjà beaucoup trop écrasante pour ce cinéma-là.Si cette guimauve avait été tournée par n’importe quel faiseur anglo saxon cela ferait longtemps qu’il aurait été passé aux oubliettes : oui mais voilà Brisseau s’est lui-même officiellement intronisé dans le filon de l’auteurisme auto proclamé ce qui a semble-t-il largement suffit à apprivoiser des cohortes de jobards ébahis par tant de niaiserie non assumée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1712 fois
6 apprécient · 20 n'apprécient pas

Autres actions de STEINER Noce blanche