Un rendez-vous manqué à New-York...

Avis sur Nous York

Avatar Cinem0ti0n
Critique publiée par le

J'avais adoré le duo de Géraldine Nakache et Hervé Mimran à la réalisation pour 'Tout ce qui brille'. Dès que j'ai su qu'un deuxième long était en préparation j'étais très excitée à l'idée de les retrouver, eux et bien sûr Leïla Bekhti que j'adore aussi. J'ai eu la chance de pouvoir participer à l'avant-première de ce film, en compagnie de toute l'équipe.. Ce fut un réel plaisir de les rencontrer, de discuter avec Leïla et Géraldine. L'équipe est vraiment soudée, et vraiment très drôle. Mais hélas le plaisir ça ne s'est pas retrouvée dans le film... Nous York est une petite déception comparé à la petite perle de Tout ce qui brille. Tant pis... La prochaine fois je retrouverais peut-être ce grain de folie, ce piquant, qui m'avait tant plu.

Je m'explique. Le pitch de départ était attrayant, une bande de potes qui se retrouve à New York et qui profitent du temps ensemble entre non-dits et rigolades. Mais voilà je n'ai pas ressentie d'émotions spéciales, certes j'ai souris quelques fois mais pas de grands éclats de rire que j'attendais. C'est surtout le personnage de Nabil qui m'a fait rire, notamment avec ses répliques comme "Comment on dit cheeseburger en américain?". Il a une certaine attitude, une certaine ignorance qui rend ce personnage drôle et attachant. Heureusement qu'il est là car il amène une bonne partie de bonne humeur. Sans oublier le personnage de Marthe Villagonga aussi qui est croustillant. Une vraie emmerdeuse, une vraie enfant au fond qui nous donne des scènes très drôles même si ses petites moqueries envers l'américain qui comprends rien en Français sont assez répétitives. Mais bon Marthe Villagonga c'est toujours un bonheur de la voir à l'écran, et je l'ai trouvé vraiment attachante. J'ai aimé sa relation avec Gabrielle qu'elle considère comme quelqu'un de sa famille. Leur relation est vraiment bienveillante et j'ai aimé cette petite douceur.

Mais voilà, comme je l'ai dit plus haut je n'ai pas ressenti d'émotions énormes. J'avoue même quelques fois m'être ennuyée. J'ai eu du mal à cerner le fil rouge du scénario. Je trouve qu'il manque un petit quelque chose, ce petit plus pertinent. Effectivement je trouve que l'écriture des personnages manque de profondeur, même dans l'écriture des situations on retrouve une certaine banalité. D'ailleurs la petite ambiguïté entre Nabil et Gabrielle ne m'a pas captivé plus que ça. J'ai trouvé ça cliché, vu et revu dans les films de potes. Pour ce qui est des aspirations des personnages on dirait qu'il n'ont aucun moteur, qu'ils sont passifs. Samia gère les activités et la carrière d'une grande star de Cinéma, elle est prête à tout pour répondre à ses moindres désirs, même à sacrifier la relation avec ses amies en les traitant irrespectueusement plusieurs fois. J'ai trouvé que ce personnage manquait de profondeur, comme tous les personnages du film en général. C'est très dur pour moi de dire ça car j'adore Leïla et Géraldine, mais c'est le fond de ma pensée hélas.

Là où le film en déçoit pas c'est dans les jeux d'acteurs et dans la réalisation. Le casting est jeune, frais et dynamique. Coup de cœur forcément pour Leïla Bekhti qui se révèle très bonne dans son interprétation de cette petite Française qui vit le rêve américain, qui a mis un pied dans le monde du showbizz. Son excitation pour son métier et son implication se ressentent par le jeu mesurée et impliquée de Leïla. Pour Géraldine Nakache j'ai aussi bien aimé son jeu, entre rancune et tendresse. Les autres acteurs sont aussi convaincants dans l'ensemble même si aucun ne fait vraiment d'étincelle. Seule l'interprétation des deux amies à l'écran comme à la ville est sincère et convaincante. Sans oublier le petit caméo de Sienna Miller qui est tout en dérision avec son statut de star internationale. Sa crise de folie amène un petit ton décalé, ton qui manque au film dans son intégralité.

Là où le film se rattrape c'est dans sa réalisation, dans son montage. J'ai adoré la qualité des images, le style moderne et très 'streetstyle' de certains plans. Énorme coup de cœur aussi pour le générique qui est vraiment très stylisé et graphiquement très bien réussie. Le montage est assez réussi aussi même si quelques fois j'ai trouvé que certaines séquences se suivaient sans aucun fil conducteur, ou alors que la fermeture de certaines scènes était trop rapide. Mais bon, j'en profite aussi pour parler de la bande-originale qui fait aussi partie des aspects positifs du film. La petite reprise de Diam's avec Géraldine et Marthe est juste superbe. Ça rappelle l'ambiance gaie de Tout ce qui brille avec la reprise de la chanson de Véronique Sanson.

Comme vous pouvez le constater, ce film ne m'a pas convaincu sur tous les plans mais ce fut quand même agréable à regarder. Certaines scènes sont plus marquantes que d'autres, on retiendra notamment la blague phare du film le cri de guerre du groupe "Obamaaaaaaa", ainsi que la scène des chaussures sur le câble électrique. De jolis scènes donc, mais il manque ce piquant, il manque cette épaisseur chez les personnages qui en auraient fait une suite, entre guillemets, digne de la première réalisation du duo Mimran-Nakache. Trop de stéréotypes, de situations pas crédibles (cf l'histoire d'amour précipitée entre Michaël & Denise), trop d'inconsistance et de superficialité qui font que le film peine à convaincre. Un rendez-vous manqué pour moi donc...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1009 fois
7 apprécient

Autres actions de Cinem0ti0n Nous York