Sympathique mais pas indispensable

Avis sur Nous finirons ensemble

Avatar Alexandre Katenidis
Critique publiée par le

Cette suite des Petits mouchoirs montre le retour de la bande d'amis chez leur hôte, dans sa maison du sud-ouest. Ils arrivent par surprise, et Max, décontenancé et passablement de mauvaise humeur (François Cluzet) tente de temporiser. Après sa séparation avec Véronique, il est en couple avec une compagne aussi jolie qu'attentionnée, Sabine (Clémentine Baert), qui comptait lui faire plaisir pour ses soixante ans. Il lui a caché ses difficultés financières et le projet de vente de la résidence. Il se confie à Eric, acteur ayant réussi (Gilles Lellouche), qui paie à la bande une semaine dans une autre maison, avec vue sur baie.
Les quiproquos reprennent de plus belle, aussi nombreux que les moments de complicités. Les anecdotes fourmillent, d'autant plus que les enfants viennent peupler la petite bande. Vincent, l'ami homo qui avait flashé sur Max (Benoît Magimel) a un compagnon, malgré une passade avec la mère de son fils; Véronique, l'femme de Max en procédure de divorce (Valérie Bonneton), rapplique, apprend que le projet de vente de la maison qui lui avait été caché par le voisin, très entreprenant, dans tous les sens du terme (José Garcia). Max finit par avouer ses difficultés et reçoit le soutien de la petite bande, le souvenir de Ludovic, l'ami décédé (Jean Dujardin), planant toujours.

Sympathique, cette suite de comédie traine en longueur et multiplie les anecdotes, tantôt sympathiques et aigres-douces. L'ensemble reste agréable mais lassant, avec un air de déjà-vu et de temps qui passe avec son lot de douleurs plus ou moins aisées à avaler. Cela fait parfois du bien, mais ne reste pas indispensable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 44 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alexandre Katenidis Nous finirons ensemble