Affiche Œil pour œil

Œil pour œil

(1957)

Occhio per occhio

12345678910
Quand ?
7.4
  1. 0
  2. 0
  3. 0
  4. 0
  5. 0
  6. 4
  7. 8
  8. 3
  9. 0
  10. 2
  • 17
  • 1
  • 50

Au Liban, le docteur Walter est réveillé pour examiner une femme. Sans l’ausculter, il l'envoie à l’hôpital et apprend le lendemain qu’elle est morte.

Casting : acteurs principauxŒil pour œil
Casting complet du film Œil pour œil
Critiques : avis d'internautes (4)
Œil pour œil
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Un désert pour deux

Au Liban, le docteur Walter est réveillé pour examiner une femme. Sans l’ausculter, il l'envoie à l’hôpital et apprend le lendemain qu’elle est morte. C'est entendu, Cayatte ne méritait pas le mépris hautain des critiques de la Nouvelle Vague qui en fait encore aujourd'hui un cinéaste réduit à l'état d'un procureur. Tourné du côté d'Almeria, en Espagne, sur un terrain de jeu qu'exploiteront... Lire la critique de Œil pour œil

1
Avatar 6nezfil
6
6nezfil ·
Découverte
Critique de Œil pour œil par FrankyFockers

ça fait plusieurs années que je tente ici et là, et tant bien que mal, de réhabiliter le cinéma d'André Cayatte, longtemps et toujours déconsidéré, jamais compris à sa juste valeur, notamment parce que la Nouvelle Vague l'avait à tort catalogué comme un cinéaste de l'arrière-garde à combattre, et aussi parce que son passé d'avocat a poussé beaucoup de spectateurs trop peu attentifs à penser...

3
Avatar FrankyFockers
8
·
Critique de Œil pour œil par denizor

Parfois, un concours de circonstance, une suite de micro-événements peut conduire au désastre et la vie d'un honnête homme peut se transformer en cauchemar. C'est le cas du héros d'Oeil pour oeil, le docteur Walter (Curd Jurgens), un médecin - très bon d'ailleurs - qui officie à Tripoli au Liban. Il suffit d'une journée de travail trop remplie et harassante, d'une patiente qu'on se... Lire la critique de Œil pour œil

1
Avatar denizor
7
denizor ·
Critique de Œil pour œil par NumberSix

Ce film de vengeance sourde, offre une tension croissante entre les deux personnages principaux à mesure que Bortak entraîne à sa suite le docteur, l’éloigne de toute vie, et s’enfonce avec lui dans le désert sans jamais user de la moindre violence ou de contraintes physiques. Le malaise distillé progressivement vient de l'ambivalence des personnages. L'empathie que suscite la détresse de Borak... Lire la critique de Œil pour œil

1
Avatar NumberSix
7
NumberSix ·
Toutes les critiques du film Œil pour œil (4)