Mississippi Tales

Avis sur O'Brother

Avatar NiERONiMO
Critique publiée par le

Les films de la fratrie Coen se suivent et ne se ressemblent pas... on ne peut en ce sens pas leur enlever une imagination décidément débordante, ceux-ci se renouvelant sans cesse tout en conciliant loufoque et sérieux avec maestria.

O’Brother n’échappe pas à la règle, d’autant qu’il avait la lourde tâche de succéder au plus que culte The Big Lebowski ; ici, point de tapis au sein d’une intrigue improbable, mais une relecture contemporaine (très, très libre) de L’Odyssée d’Homère au cœur du Mississippi de la Grande Dépression.

Savant cocktail dont seuls les Coen ont le secret, ce tableau résolument original se pose alors comme un road-movie hautement comique, son trio de protagonistes principaux s’inscrivant dans une logique plutôt délirante ; mais si le long-métrage maintient un semblant d’harmonie quant à son fil rouge, l’intrigue quelque peu décousue, couplée au ton décalé de son histoire farfelue, réserve au spectateur un visionnage particulier.

Un peu à la manière des péripéties du Dude, celles d’Ulysses et ses deux comparses se fondent ainsi dans une ambiance un tant soit peu déroutante, à laquelle il convient d’adhérer pleinement pour profiter au mieux de son riche univers ; ce ne fut pas vraiment mon cas, aussi O’Brother s’avère être au bout du compte un divertissement certes sympathique, mais aucunement prenant.

C’est d’autant plus regrettable que l’atmosphère musicale unique et authentique du film lui confère un charme indéniable, impression partagée au regard de ses personnages de fil en aiguille attachants ; le casting n’y est pas indifférent, George Clooney endossant à la perfection son rôle de beau-parleur au bagout infaillible, tandis que la galerie secondaire réserve de bonnes surprises.

L’empreinte comique de O’Brother ne manque également pas de mordant, bien que desservie par un rythme hésitant ; pour le reste et dans la forme, le long-métrage comme évoqué précédemment arbore une BO des plus séduisantes, tandis que mise en scène soignée et photographie immersive complètent à la perfection une réalisation ni plus ni moins réussie.

Certainement pas le plus noir des Coen (à mi-chemin entre le conte et la farce), O’Brother se veut donc réjouissant, mais à l’image d’un suspense en berne (ses enjeux vous captiveront-ils ?) l’expérience promet d’être davantage divertissante que captivante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 307 fois
3 apprécient

Autres actions de NiERONiMO O'Brother