Bande-annonce
Affiche Oblivion

Oblivion

(2013)
12345678910
Quand ?
5.9
  1. 213
  2. 500
  3. 1127
  4. 2626
  5. 5149
  6. 8410
  7. 7479
  8. 2919
  9. 677
  10. 220
  • 29K
  • 615
  • 2.8K

Après des décennies de guerre contre la terrible menace dénommée les chacals, les humains ont quitté la Terre. Jack Harper, qui vit sur une station située dans les nuages, a pour mission d’extraire des ressources vitales nécessaires aux humains expatriés. Son existence est bouleversée lorsqu’il...

Casting : acteurs principauxOblivion

Casting complet du film Oblivion
Match des critiques
les meilleurs avis
Oblivion
VS
Pas mal foutu

De la bonne SF, pas renversante mais bien pensée et abordée avec respect et savoir-faire. Kosinski a un œil pour l'esthétique et s'appuie sur un design inventif pour mieux créer un monde original et crédible. Si, dans un premier temps, il traîne un peu la patte dans le déroulement de son récit, Oblivion surprend agréablement par la richesse de son scénario et le foisonnement de bonnes idées. Classique pour qui s'y connaît un peu, mais porté par une vraie esthétique (incroyable...

27
Avatar real_folk_blues
5
real_folk_blues
Tom souilleur, c'est l'amer hic.

En fait ce film est une pute en poly-alliage mimétique —ou pompeur polymorphe si vous préférez. Je précise. L’esthétique d’abord : -Pub pour Electrolux (comme Tron trolilol). -Pub pour parfum. -Pub pour déodorant. -Pub pour Tom Cruise. L’artistique : -Rushs de Prometheus. -Chutes de Moon. -Esquisses de Solaris. -Flagrances de Matrix, 2001, ID4, Wall-E ( ! ). -Remplacement d’un groupe de french touch (Daft Punk) par un autre (M83) qui fait la même chose (composer une B.O sous forme d’intro... Lire l'avis à propos de Oblivion

148 34
Critiques : avis d'internautes (624)
Oblivion
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Oblivion par JanSeddon

2013 a été une belle année pour la science-fiction au cinéma : l'excellent Looper de Rian Johnson, le fascinant Transperceneige de Bong Joon-ho, le pétaradant Pacific Rim de Guillermo Del Toro, le maladroit (mais charmant) Elysium de Neill Blomkamp et bien évidemment la claque phénoménale d'Alfonso Cuaron intitulée Gravity. Face à une telle concurrence, Oblivion se devait de marquer le coup.... Lire la critique de Oblivion

5
Avatar JanSeddon
6
JanSeddon ·
Découverte
After earth.

Malgré un sens visuel indéniable, Joseph Kosinski ne m'avait pas franchement convaincu avec son "Tron Legacy", suite tardive et inutile du classique expérimental de Disney. Le bonhomme passe à nouveau derrière la caméra et adapte son propre comic-book. De "2001" à "Solaris" en passant par "Zardoz" ou "Total Recall", "Oblivion" bouffe à tous les râteliers et c'est peu de le dire, nous faisant... Lire l'avis à propos de Oblivion

36 2
Avatar Gand-Alf
6
Gand-Alf ·
Critique de Oblivion par Ragnarök

J'ai passé un bon moment devant Oblivion. Tom Cruise est un acteur en qui j'ai confiance. Quand je vais voir un de ses films, je sais que je ne vais pas m'ennuyer. Il est très convaincant dans son rôle de réparateur de drones, puis de ... Ah bah non faut pas tout spoiler, car oui Oblivion est bourré de mystères qui se dévoilent au fur et à mesure du film. Une narration offrant de belles... Lire la critique de Oblivion

86 5
Avatar Ragnarök
7
Ragnarök ·
Tu en fais une drone de Têt !

Comprenez-moi bien. Les bollockbusters©, c'est une façon de noter à part. 4, c'est la base. C'est la note tout-venant pour dire qu'on s'est bien amusé, et que le film comportait son lot infâme de choses déplaisantes, d'incohérences épaisses et de scénario en bois. Du coup, 5, on touche presque au chef d'oeuvre. Oublie Vian Sans aller jusqu'à parler de poésie, le film... Lire la critique de Oblivion

77 9
Avatar guyness
5
guyness ·
"C'est du vol et du plagiat" auraient dit la moitié des auteurs SF

En fait, Oblivion, ce sont quarante-cinq superbes minutes. Une planète Terre dévastée offrant des paysages d'apocalypse zen splendides, un univers qui à défaut d'être original tient la route (Pour reprendre l'expression de @PFloyd, un "pot-pas-trop-pourri"), une Andrea Riseborough composant un personnage ambivalent aux petits oignons en parfait contrepoids à l'éternel Tom Cruise... Lire la critique de Oblivion

101 22
Avatar Hypérion
5
Hypérion ·
Toutes les critiques du film Oblivion (624)
Bande-annonce
Oblivion
Vous pourriez également aimer...