Ta gueule c’est magique ! (SPOILER)

Avis sur Oblivion

Avatar BaguetteSèche
Critique publiée par le

Oblivion est un très beau film esthétiquement parlant, Tom Cruise joue très correctement son "average american hero", l'oeuvre sait jouer avec les codes dérangeants de la SF (clonage, IA machiavélique et autres robots tueurs) et du rebondissement.

Sauf que… absolument rien ne tient debout dans l’intrigue, d’habitude je ne suis pas trop regardant notamment sur tout ce tend délibérément à aller dans le spectre du space opéra (honnêtement chercher des poux à la logique du genre c’est vache).

Mais là quand tu joues la carte de l’anticipation post apo terrienne faut assurer derrière, on ne demande pas d’être un patron comme Interstellar mais quand même, merde quoi !

Du coup faut que ça sorte, j’ai donc décidé de faire une liste, basique, avec des tirets car à défaut d'être poétique, c'est pratique:

  • Pourquoi une race alien arrivant à fabriquer de manière industrielle des clones et reprogrammer leur mémoire irait détruire la lune ? LA LUNE QUOI ! Je parle même pas de fabriquer des armées de clone à équiper et entretenir durant une guerre, visiblement la machine a développé un fétichisme de la logistique.
    Mais honnêtement, quand tu es une IA et que tu maitrises à ce point la biologie humaine tu balances un bon gros virus ou tu vaporises des neurotoxines pendant 10 ans jusqu’à avoir nettoyer de la planète de tous les singes glabres mais péter la lune... Pourquoi ne pas fabriquer une loupe géante pour nous cuire vivant tant qu'on y est ?

  • Pourquoi le Tet perd « la communication » chaque jour durant une certaine période ? Ils ont pris un forfait chez Bouygues ? On parle d’êtres qui arrivent à voyager entre les étoiles et créer des drones autonomes mais qui ne sont pas foutus de déployer un maillage satellite autour de la planète.

  • Quel est l’intérêt pour un superordinateur quasi divin de garder des humains pour entretenir des drones ? Pourquoi pas des drones de maintenance pour réparer ceux de combat ? A la limite se faire un petit Secret Story post apo pour tuer le temps je peux comprendre, mais pour faire une tâche répétitive comme réparer des tas de ferraille et mener une guerre c’est se donner beaucoup de mal pour pas grand chose que de construire des villas hollywoodiennes celestes avec piscine et manipuler des centaines d’humains (d’ailleurs comment font ils quand faut réparer la plomberie ? Ils ont des robots plombiers ou des clones plombiers ?).

  • Quid de l’intérêt de venir sur Terre pour récupérer du deutérium en aspirant de l’eau de mer ? L’hydrogène est l’élément le plus abondant de l’univers et rien que dans le système solaire il y a un paquet d’endroits où l’on peut en trouver sans se faire emmerder par une bande de singes hargneux avec des joujous nucléaires.

  • La scène d’abordage du vaisseau ne fait aucun putain de sens ! Premièrement pourquoi les faire rentrer dans le Tet, pourquoi ne pas utiliser un proxy ? Quel genre d'ordinateur avec une intelligence supérieure établirait un protocole de sécurité extrêmement compliqué impliquant de manœuvrer à leur insu des êtres civilisés pour protéger ses pompes d’eau, puis laisserait rentrer en son cœur un humain ayant une eu comportement très suspect et porté disparu les derniers jours avec un cargaison sans même la passer au rayon X ou autre super scanner du futur ? (NB: un amas de piles à combustion à côté d’un humain c’est suspect, puis même une jolie russe trentenaire et Morgan Freeman passé 70 ans c’est pas franchement pareil anatomiquement). En fait c’est une version IA de Jawad.

Ça c’est le gros de l’imbécillité, maintenant je vais vraiment chipoter:

  • Sally est capable d’analyser de manière poussée la psychologie humaine en moins d’un siècle jusqu’à la tourner à son avantage mais infoutue de changer le design de ses drones pour éviter qu’ils ne se fassent dezinguer toujours au même endroit.

  • Morgan Freeman fait New-York Chicago dans un monde post-apocalyptique à pieds en quelques jours (pour rappel c’est 1200 km qui les sépare) dans une plaine infestée de patrouilles de robots tueurs volants.

  • Sally est capable visiblement de désactiver le vaisseau à distance, pourquoi ne pas le faire quand ils sont poursuivi par les drones ?

  • Pourquoi ne pas surveiller en permanence les clones au sol avec un mini-drone de compagnie ?

  • Une capsule d’astronaute en stase est restée pendant 60 ans en orbite terrestre et visiblement personne n’en a rien eu à foutre (surtout pas les aliens qui l’ont vu se décrocher) pendant tout ce temps là jusqu’à ce que les survivants décident de le crasher pour visiblement faire tourner de leur côté un clone dans le but qu’il les aide à reprogrammer un drone en lui rafraichissant la mémoire en ramenant la femme de l'original… wait what ? Ca aurait pas été plus simple de lui montrer des preuves documentées comme des coupures de journaux, des enregistrements de l’invasion, de son identité avant la guerre (le mec c’était quand même un commandant astronaute de la NASA) ou un ou deux cadavres de ses doppelgängers qui soit disant ont débarqué par milliers pour faire la guerre plutôt que de se baser sur des putains de rêves et parcelles de souvenirs ?

« Et tu lui mets un 6, mais c’est toi qui est complétement incohérent ! »
Vous avez raison, faire un pavé pour basher un film et lui donner une note très correcte c’est pas le summum de la logique.

Néanmoins je m’y tiens, d’abord parce que l’atmosphère est très réussie, dès les premières minutes on sent que quelque chose ne colle pas et les twist sont assez bien amenés (si vous avez vu 2001 l’Odyssée de l’espace, que Oblivion repompe allègrement, forcément on ne tombe pas de sa chaise mais pour un public moins connaisseur du genre ça marche bien).

Ensuite parce que faire de la SF non strictement réduite à du pan-pan boum-boum et des effets spéciaux en essayant de développer des thématiques c’est jamais facile, surtout en 2h.

Au final malgré toute ses faiblesses j’ai passé un bon moment devant Oblivion et ça reste dix niveaux au dessus d’un paquet de bouses du genre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 611 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de BaguetteSèche Oblivion