Bande-annonce
Affiche On ne meurt que deux fois

On ne meurt que deux fois

(1985)
12345678910
Quand ?
6.0
  1. 2
  2. 1
  3. 7
  4. 18
  5. 28
  6. 57
  7. 46
  8. 23
  9. 0
  10. 0
  • 182
  • 7
  • 104

Un "flic" un peu particulier, enquête sur la mort de Charly Berliner, retrouvé dans un terrain vague. Il découvre une histoire d'amour violente et passionnée entre la victime et une certaine Barbara.

Casting : acteurs principauxOn ne meurt que deux fois

Casting complet du film On ne meurt que deux fois
Match des critiques
les meilleurs avis
On ne meurt que deux fois
VS
Étude en glauque

Et il paraît, d’après le supplément du DVD, que Michel Audiard ne souhaitait pas que Charlotte Rampling devînt la Barbara Falck de On ne meurt que deux fois, sous le prétexte singulier que son accent aurait pu détonner et moins bien dire la rosserie des mots du dialoguiste ! On croit rêver ! Il n’y a pas d’actrice qui puisse être plus vénéneuse que Rampling, il me semble, depuis longtemps, depuis toujours, depuis Portier de nuit, évidemment, depuis Un taxi...

4 3
Une fois devrait suffire

Le titre est énigmatique, l'héroïne est énigmatique -on ne sait pas vraiment d'où elle vient, elle ne sait pas trop où elle va-, le flic est lui-même une énigme -qui est-il, à vouloir ainsi endosser les habits de la victime, à se perdre dans des chemins qui n'étaient pas les siens ?-... "On ne meurt que deux fois" est un film noir bien servi par un scénario plutôt habilement ficelé, quoique légèrement outré sur la fin; par les dialogues brillants de Michel Audiard, même s'ils brillent ici... Lire la critique de On ne meurt que deux fois

2 1

PostsOn ne meurt que deux fois

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (9)
On ne meurt que deux fois
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Agent Serrault Zéro Sept

Valeur sûre du box-office depuis "La piscine" en 1969, Jacques Deray va beaucoup tourner au cours des deux décennies suivantes. Au milieu de ses diverses collaborations avec les deux vedettes françaises de l'époque, Delon et Belmondo, le réalisateur lyonnais signe en 1985 ce polar de bonne facture mais hélas un peu mou, assez bancal aussi avec quelques incohérences flagrantes.... Lire la critique de On ne meurt que deux fois

3
Avatar Val_Cancun
6
Val_Cancun ·
Découverte
Critique de On ne meurt que deux fois par Incertitudes

On retiendra surtout de On ne meurt que deux fois qu'il est le dernier film dont les dialogues ont été écrits par Michel Audiard, malade et décédé trois mois avant sa sortie en salles. Mais il aurait eu le temps de voir le film qu'il aurait jugé comme étant son meilleur. Un nouveau sujet noir après Garde à vue et Mortelle randonnée adapté d'un roman de Robin Cook avec une nouvelle fois Michel... Lire la critique de On ne meurt que deux fois

6 2
Avatar Incertitudes
8
Incertitudes ·
Critique de On ne meurt que deux fois par AMCHI

C'est un très bon polar mais c'est avant tout une histoire d’amour troublante et inquiétante entre l'inspecteur incarné par Michel Serrault et la femme fatale Charlotte Rampling ; une sorte de jeu de chat et la souris s'installe entre ses 2 personnages. Atmosphère prenante pour ce thriller à l'esthétique glaciale dont un peu d'érotisme agrémente ce suspense réussi ; il y a aussi Michel... Lire l'avis à propos de On ne meurt que deux fois

2 2
Avatar AMCHI
8
AMCHI ·
Critique de On ne meurt que deux fois par The_Dude

Le corps d'un ancien musicien célèbre adepte de guêtres de luxe est retrouvé à côté d'une voie de chemin de fer. La police enquête... Film noir tout à fait respectable avec un Serrault campant son rôle avec une excellence qui lui est coutumière, une Charlotte Rampling très compétente et des dialogues succulents signés Michel Audiard. 1h45 de pur plaisir. Lire l'avis à propos de On ne meurt que deux fois

2 1
Avatar The_Dude
7
The_Dude ·
Noir labeur

S’il n’y avait rien d’édifiant à attendre de Deray qui ne fut jamais qu’ un faiseur médiocre servi par quelques-uns des plus grand acteurs de son époque, la surprise vient ici d’Audiard, avec ce polar aux dialogues affutés, au scénario elliptique ciselé comme une lame de rasoir où il s’est de toute évidence – et une fois n’est pas coutume- creusé le citron. Pas fatigué de ses efforts, il est... Lire la critique de On ne meurt que deux fois

Avatar STEINER
7
STEINER ·
Toutes les critiques du film On ne meurt que deux fois (9)
Bande-annonce
On ne meurt que deux fois
Vous pourriez également aimer...