Affiche Over the Top, le bras de fer

Critiques de Over the Top, le bras de fer

Film de (1987)

Over the top and far away

J'ai rien de viscéral contre Over the top. C'est gentiment niais, gentiment chiant. Ça va pour se caler un soir de fatigue ou un dimanche aprem de glande, bien ancré dans le canap', et puis ça ne demande pas trop de réflexion. On sent bien que tout le monde est en roue libre, Stallone est assez efficace dans le rôle qu'il s'est écrit, traînant encore quelques névroses de père absent et de loser... Lire l'avis à propos de Over the Top, le bras de fer

19 15
Avatar SeigneurAo
4
SeigneurAo ·

Hawk et fils.

Produit et distribué par les cousins Yoram Globus et Menahem Golan via The Cannon Group et notamment réalisé par Menahem Golan (L'Implacable Ninja, Delta Force), ce nanar de luxe sur le bras de fer est l'unique film dédié à cet art de gros bras, c'est aussi l'un des films les plus chers de la Golan-Globus Productions avec 30 millions de dollars de budget, dont 13 petits millions partis... Lire la critique de Over the Top, le bras de fer

15 4
Avatar HITMAN
6
HITMAN ·

A la force du poignet.

Pendant que le Chêne Autrichien faisait le kéké en tenue futuriste moule-burnes ou crapahutait dans la forêt avec un rasta de l'espace au cul, son meilleur ennemi Sly se la jouait routier au grand coeur et adepte du bras de fer bien viril pour les besoins de Over the Top, produit et réalisé par le nabab Menahem Golan. Et touchant au passage la... Lire la critique de Over the Top, le bras de fer

15 3
Avatar Gand-Alf
4
Gand-Alf ·

Les seconds, c'est des cons

Il aura donc fallu une soirée nanar dans un bar métalleux-goth de Ménilmontant (big up au lampadaire-squelette) pour que je me retrouve face à ce bijou des années 80, Over the top. Sly incarne un routier qui se muscle le bras droit tout en conduisant sur les interminables routes droites des Etats-Unis. Car Sly pratique le bras de fer tu vois. Sly, il a aussi eu un gamin avec une fille de méga... Lire la critique de Over the Top, le bras de fer

11
Avatar Kloway
5
Kloway ·

Maxi guimauve, over the top !

Oyez oyez braves gens ! entendez donc l'histoire des deux lapins, qui par un jour fort à propos vinrent à échanger sur la considération des œuvres, vantant la vacuité de ce monde, et sur le voyage magique de l'un d'entre eux. Il était une fois deux lapins. Le premier était un animal célèbre dans toute la forêt, pas bien grand avec la tête dans les épaules il prenait un étrange plaisir... Lire l'avis à propos de Over the Top, le bras de fer

5 2
Avatar Crillus
5
Crillus ·

Quand je retourne ma casquette, je fais le vide. Je deviens... comme ce camion... une machine.

La période 85-89 a été faste pour notre ami Sly: " Rambo II ", " Rambo III ", " Rocky IV ", " Cobra ", " Haute Sécurité " ou encore " Tango & Cash ". Chacun de ces films est digne d'une critique mais occupons-nous pour l'heure de celui-ci : " Over The Top ". Stallone campe ici Lincoln Hawk, un camionneur divorcé dont l'ex-femme est en train de mourir. Celle-ci clouée sur son lit d'hôpital... Lire la critique de Over the Top, le bras de fer

7 6
Avatar Dean_Davidson
6
Dean_Davidson ·

Un roadtrip Père / Fils

1985, Stallone vient d'enchaîner 2 succès que sont Rambo II et Rocky 4. 1986, Cobra arrive, mais repart très rapidement dans l'esprit des cinéphiles (à notre grand malheur...) 1987, notre acteur tente le rattrapage avec Over The Top. Et même si l'accueil reste mitigé, le film réussit là où d'autres ont échoué. Over The Top est un film sans... Lire la critique de Over the Top, le bras de fer

4
Avatar The80sGuy
9
The80sGuy ·

Critique de Over the Top, le bras de fer par VincentVega

le pire film de stallone vaut au moins un dix , en mème temps pour 12 millions de dollars on peut comprendre qui fasse le routier et le champion du bras de fer pour moi un des plus grand nanar à ce jour Lire la critique de Over the Top, le bras de fer

8
Avatar VincentVega
10
VincentVega ·

fatigué du poignet

Type même du film populaire des années 80, Over the top nous évoque une nouvelle fois le thème éculé et mielleux du fighting spirit. Un peu comme Rocky, le film suit une logique simple : un personnage centrale situé en bas de la classe social (le routier) ----> un facteur de motivation (l'admiration d'un fils) ---->un évenement declencheur (le concours de bras de fer). Equation simple d'une... Lire la critique de Over the Top, le bras de fer

3 1
Avatar Rano84
6
Rano84 ·

Critique de Over the Top, le bras de fer par Colqhoun

Toute la puissance des 80s synthétisée dans les bras surgonflés d'un Stallone toujours autant idéaliste. Son petit merdeux de fils sort de l'académie militaire et il l'embarque avec lui dans son gros camion à travers les états-unis pour aller retrouver sa mère en train de claquer. En parallèle, le grand-père du mioche (Robert Loggia, toujours autant maléfique), vil multimillionnaire qui ne... Lire l'avis à propos de Over the Top, le bras de fer

4 1
Avatar Colqhoun
9
Colqhoun ·