Avis sur

Parfum de femme

Avatar Broyax
Critique publiée par le

L'un des meileurs rôles de Vittorio Gassman, cet acteur-né qui donne des leçons de talent et de charisme à la ronde et à la cantonnade dans la peau de ce personnage qu'il incarne avec brio et une maestria ébouriffante !

Torturé, amer et cynique à souhait, il campe un aveugle complexe toujours dans la lutte comme un lion qui cherche à briser les barreaux de sa cage. Mais le petit gars qui l'accompagne se debrouille très bien également et l'adjonction de sa voix off est une idée intéressante et habilement exploitée, un tempérament plus réservé et surtout plus calme à l'opposé de l'infirme ancien militaire proprement invivable et perpétuellement en campagne... contre le monde qu'il a perdu.

Il en résulte pendant une très grande partie du film une drôlerie très réjouissante, digne des meilleurs moments de la pure "commedia dell'arte" qui allie la satire aux situations les plus ubuesques. Puis vient la fille, la magnifique Agostina Belli, une véritable sainte idolâtre dont le dévouement et l'amour (aveugle) nous laisse quelque peu incrédule.

D'ailleurs, lui non plus n'y croit pas... Mais il s'agit avant tout d'une belle histoire à contre-temps finalement des psychodrames italiens au sein desquels le cynisme remporte habituellement la mise. En cela, il s'agit d'un film des plus romantiques qui soit.

Parfum de femme s'échine d'ailleurs à justifier dans son dernier tiers le personnage d'Agostina auquel on a toujours autant de mal à accorder crédit, en dépit ou malgré la musique couinante de Trovaioli, décidément peu inspiré ici.

Peu importe cependant, car l'authenticité des sentiments entre souffrance, rédemption et acceptation -avec ses moments de satire échevelée- nous font toucher du doigt une oeuvre puissante qui brille par son humanité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 209 fois
1 apprécie

Broyax a ajouté ce film à 2 listes Parfum de femme

Autres actions de Broyax Parfum de femme