En apesanteur...

Avis sur Patéma et le Monde inversé

Avatar L_Otaku_Sensei
Critique publiée par le

Une fois encore, il n'est pas inutile de rappeler que les films d'animation Japonais, ça ne se limite pas aux classiques de Miyazaki ou Takahata; le monde de l'animation Japonais est on ne peut plus vaste et en l'explorant, on se rend compte qu'il contient plein de bonnes surprise. "Patéma et le monde inversé" en est justement un exemple. Loin des studios Ghibli et signé Yasuhiro Yoshiura, Patéma nous plonge dans une aventure qui prend place sur Terre dans un futur post apocalyptique ou, à la suite d'une expérience scientifique qui provoqua une catastrophe sans précédent, toute la gravité de la planète se retrouve affectée et pour une partie de l'humanité, inversée. La modification du champs gravitationnel Terrestre divisa alors la population humaine en 2 peuples distincts, chacun ayant aux yeux de l'autre la tête en bas. Patéma, une jeune fille de 14 ans ayant grandi dans la cité érigée sous terre, décide de s'aventurer malgré les avertissements des siens dans la "zone dangereuse" et tombe par accident dans l'autre monde ou elle fait la connaissance de Age. Séparés par la gravité, les 2 adolescents vont apprendre à se connaître et très vite devenir amis. Mais cette amitié se voit menacé lorsque le tyrannique dirigeant d'Aiga (le monde de Age) découvre la présence de Patéma. Nos 2 héros sont contraints de fuir. Voilà pour le pitch global. Et qu'est ce que j'en pense ? Ben c'est une bonne surprise, toujours un plaisir de découvrir un nouvel anime, la magie et la poésie Nippone me cessera jamais de m'envoûté ! Sorti début 2014 dans les salles obscures Francophones, coincidant directement avec la sorti du dernier film du magicien de l'animation qu'est Miyazaki, Patéma est ce genre de film d'animation venu du pays du soleil levant rassure quand à l'avenir de l'animation Japonaise qui a encore de beaux jours devant elle. On a donc affaire à du bon, pas du joyaux brute mais un petit bijoux modeste et honnête. L'histoire et l'idée de départ son réfléchit et intéressante, l'idée d'un monde partageant 2 gravités différentes, tout de suite ça donne le cadre et le ton du récit sans s'attarder sur une intro de 20 minutes nous expliquant comment le drame est arrivé. Après ce film est bien loin d'être parfait. Patéma c'est un peu ce que j'ai envie de qualifié de "coquille vide", alors, pas au sens strict car le film propose un ensemble de propos véhiculés ainsi qu'un rythme suffisamment soutenu pour nous tenir en haleine, disons juste qu'outre l'idée de départ le reste est trop plat, on insiste pas assez sur les aspects culturels et les différents horizons de chaque patries. L'intérieur est encore bien trop vide.
Le point fort de Patéma est aussi de véhiculer des critiques pertinente et largement compréhensives pour les jeunes adolescent (les moins de 10 n'y trouveront sans doute pas leur compte et ne seront pas en mesure de tout assimiler) notamment dans la critique de la Xénophobie basée sur la différence de gravité (un peu bête et méchant dans le fond mais ça reste facilement pertinent) et toute la dimension dénonçant la dictature dans un régime totalitaire ou les jeunes sont littéralement endoctrinés par les idéaux absurdes d'un gouvernement tyrannique.Le film manque de personnages vraiment marquants, Patéma et Age sont des stéréotypes dans leur genre et leur histoire d'amour ne manquera pas de faire référence à Upside Down mais, à la différence d'U.D, je trouve qu'à l'inverse, dans Patéma c'est cette romance qui donne tout l'intérêt des personnages. Autant dans U.D, c'est proche de la niaiserie, autant là, à la sauce Japon...ça rend tout de suite quelque chose de mieux, d'autant que le duo Patéma et Age nous rappellera indirectement le duo Pazu/Sheeta du Château dans le ciel. En parlant de ce dernier, le style de dessin s'en rapproche assez et c'est agréable. Sinon pour en revenir aux autres personnages, les autres sont juste des second rôles sans intérêt, d'autant que la plupart peuvent très vite devenir agaçants (le colonel d'Aiga en particulier^^). Après, j'ai un peu eu cette même impression qu'au terme de mon visionnage de Nausicaä à savoir, un petit goût d'inachevé qui reste. Bon, au final, Patéma, une bonne surprise divertissante et sans prétention, bien meilleur qu'Upside Down en ce qui me concerne, à découvrir. 7/10
PS: déconseillé de manger devant ou aux personnes ayant le vertige x)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 385 fois
4 apprécient

L_Otaku_Sensei a ajouté ce film d'animation à 2 listes Patéma et le Monde inversé

Autres actions de L_Otaku_Sensei Patéma et le Monde inversé