Affiche Piège à grande vitesse

Piège à grande vitesse

(1995)

Under Siege 2: Dark Territory

12345678910
Quand ?
4.4
  1. 87
  2. 167
  3. 289
  4. 392
  5. 368
  6. 291
  7. 127
  8. 28
  9. 8
  10. 9
  • 1.8K
  • 21
  • 153

Le génie de l'informatique Travis Dane, déclaré mort, se trouve à bord d'un train transportant des missiles destinés aux plus grandes villes américaines. Accompagné de ses complices, il s'empare de la rame afin de détourner un satellite et déclencher les missiles sans savoir que Casey Ryback,...

Casting : acteurs principauxPiège à grande vitesse
Casting complet du film Piège à grande vitesse
Match des critiques
les meilleurs avis
Piège à grande vitesse
VS
Décidément, Casey Ryback n'a pas de chance avec les transports...

Bon, encore une fois, je me pose à contre-courant en affirmant que ce film qui reprend pourtant le même pitch que Piège en haute mer, mais dans un train, n'est pas si nul qu'on veut bien le faire croire ; c'est probablement les 2 meilleurs films de Seagal avant qu'il ne sombre dans les téléfilms de 3ème zone et devienne gros et laid. Pour moi, le niveau est aussi bon en terme d'action et de suspense que dans Piège en haute mer, les 2 films se valent et...

10 4
The cuistot kills again.

Après avoir débarrassé un porte-avion de ses vilains terroristes pas beaux, le cuistot karateka est de retour, toujours aux prises avec des méchants très méchants (à croire qu'il le fait exprès !) mais cette fois dans un train qui roule super vite et pendant super longtemps (le temps du film, quoi). Alors que l'on pensait que l'ami Seagal ne pouvait pas faire pire que le précédent opus ("Piège en haute mer", pour les cancres du fond), l'artiste martial plus vraiment martial (et pas vraiment... Lire la critique de Piège à grande vitesse

1
Critiques : avis d'internautes (27)
Piège à grande vitesse
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le Seagal et le four mis

Panda vigoureux était une bête en arts martiaux, il était ceinture noire de karaté, de judo et de kendo, sans oublier bien sûr sa septième dan d'aikido. C'était le premier occidental à avoir ouvert un dojo au Japon et certains fous furieux le prenaient même pour la réincarnation d'un grand lama tibétain. Mais en 1995, Panda vigoureux a bien changé, il a doublé de volume déjà une fois... Lire la critique de Piège à grande vitesse

30 19
Avatar Torpenn
3
Torpenn ·
Critique de Piège à grande vitesse par Incertitudes

Piège à grande vitesse est un Steven Seagal que j'ai vu un nombre incalculable de fois, l'ayant en VHS. Il y a deux façons de voir le film. Au premier degré, on a un bon film d'action, assez violent. On retrouve certaines gueules au casting comme Everett McGill (le Fremen Stilgar du Dune de David Lynch), Peter Greene dans un nouveau rôle de psychopathe après Pulp Fiction de Tarantino et le... Lire la critique de Piège à grande vitesse

2
Avatar Incertitudes
6
Incertitudes ·
Découverte
La chance accorde ses faveurs aux esprits avertis !

On retrouve dans ce deuxième et dernier chapitre d'Under Siege, l'acteur principal et producteur Steven "Je casse des bras" Seagal (Nico, Machete) dans une réalisation du cinéaste Geoff Murphy (Utu, Freejack), honnête artisan spécialiste de quelques chapitres deux cinématographiques de l'action, Young Guns 2 & Fortress 2 : Réincarcération. Malgré l'échec au box-office mondial du thriller... Lire l'avis à propos de Piège à grande vitesse

8 2
Avatar HITMAN
7
HITMAN ·
Steven Seagal et des terroristes sont dans un train

Les ingénieurs de la NASA sont des gros polards avec des lunettes, ils se servent d'un satellite pour mater les nichons d'une fille sur la plage. C'est trop pixellisé ? Pas de problème, on appuie sur un bouton, et grâce à un algorithme piqué à CSI, on lisse les pixels en temps réel. On est en 1995, mais à la NASA, ils sont trop forts, ils ont déjà les ordinateurs de 2095. Un des types qui les... Lire l'avis à propos de Piège à grande vitesse

11
Avatar colargol
9
colargol ·
Critique de Piège à grande vitesse par Caine78

Suite des aventures de Casey Ryback que personne n'attendait vraiment, mais bon... D'ailleurs, je dois reconnaître qu'un temps cela ne fonctionne pas trop mal : c'est banal, sans la moindre surprise et moins bien fait que le premier, mais suffisamment rythmé et efficace pour qu'on ne s'ennuie pas. Dommage alors que la dernière partie sombre dans un grand n'importe quoi narratif, sans... Lire la critique de Piège à grande vitesse

2
Avatar Caine78
3
Caine78 ·
Toutes les critiques du film Piège à grande vitesse (27)
Vous pourriez également aimer...