Bande-annonce
Affiche Plein la gueule

Plein la gueule

(1974)

The Longest Yard

12345678910
Quand ?
6.7
  1. 0
  2. 1
  3. 3
  4. 3
  5. 17
  6. 40
  7. 40
  8. 17
  9. 5
  10. 0
  • 126
  • 7
  • 180

Ex-champion de football américain accusé de corruption, Paul est emprisonné pour vol. Le directeur lui propose d'entraîner l'équipe des gardiens.

Casting : acteurs principauxPlein la gueule

Casting complet du film Plein la gueule
Match des critiques
les meilleurs avis
Plein la gueule
VS
Pour une poignée de taulards

En premier lieu, je tiens à féliciter le type qui a trouvé le titre français et qui a changé The Longest Yard en Plein la gueule. Là, je dis chapeau ! Aldrich, l'ami de la poésie, nous sert une sorte d'A nous la victoire version foot US (oui oui Marius, tu as bien lu). Prison + foot américain + Aldrich, je vous laisse imaginer le résultat, sale et bourrin forcément. Il n'empêche que le film est sympa, bien foutu, on s'attache aux taulards (plein de gueules connues, dont Requin de James Bond),...

14 18
Critique de Plein la gueule par Boubakar

Certes, le film n'est pas très subtil (la seule femme du film y est ridiculisée à cause de sa coiffure, et tringlée par le héros, pour disparaitre complètement du film), mais c'est assez efficace dans le genre du film de sport. En lisant les pages du topic Aldrich, je suis étonné que le film soit très peu cité, c'est à cause d'une mauvaise réputation ? Toujours est-il que ça explique peut-être que ça soit un film mineur pour Aldrich, peut-être un peu trop long vers la fin (le match fait penser... Lire l'avis à propos de Plein la gueule

PostsPlein la gueule

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (8)
Plein la gueule
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Plein la gueule par AMCHI

Un Aldrich pas déplaisant à voir mais néanmoins mineur dans sa filmographie, Burt Reynolds y trouve un bon rôle et roule même en Citroën (pour être plus précis dans la fameuse SM) au début du film ; la 1ère demi-heure de Plein la gueule m'a plu c'est le meilleur moment du film puis vient la phase ou il entraîne les prisonniers pour le match de foot là ça faiblit un peu mais c'est surtout la... Lire la critique de Plein la gueule

Avatar AMCHI
5
AMCHI ·
Critique de Plein la gueule par gallu

Robert Aldrich à la réa, Burt Reynolds torse-nu, sortie lors du dernier âge d'or du cinéma américain... The longest yard a tout pour plaire sur le papier. Malheureusement, il ne s'agit que d'un bête film de genre, qui compile les codes du film de prison et du film sportif, de la même façon et avec le même résultat qu'A nous la victoire de Huston (1981). Côté prison, on retrouve l'opposition... Lire l'avis à propos de Plein la gueule

2
Avatar gallu
4
gallu ·
Découverte
Critique de Plein la gueule par FrankyFockers

Une ancienne gloire du football américain se retrouve en prison. Le chef de celle-ci veut à tout prix qu'il l'aide à améliorer les résultats de son équipe, formée uniquement par des gardiens, et qui joue en semi-pro. Il lui propose de monter une équipe de prisonniers afin d'entraîner celle des gardiens au championnat, et de les faire s'affronter lors d'un match ouvert au public. Sans doute... Lire la critique de Plein la gueule

1
Avatar FrankyFockers
6
FrankyFockers ·
Il en a rien à foutre.

Le foot mène à tout, de la gloire à la prison. C'est le destin du personnage fort en gueule interprété par Burt Reynolds. Le film démarre par une dispute entre cet ancien joueur de football américain et la femme qui l'entretient. Le joueur de foot contre l'accord de la femme s'enfuit avec la voiture, il s'en suit alors une course poursuite avec la police. Ce début est prometteur et le ton du... Lire la critique de Plein la gueule

1
Avatar Heurt
6
Heurt ·
La guerre du foot

À l'époque où ce film est sorti, il n'y avait pas encore énormément de films consacrés au sport. Sur la prison, si. Mais pas le sport. Et cela a un sérieux avantage : on ne tombe pas dans les tics du genre ; en revanche, on sent bien que la structure servira de référence pour tout ce qui viendra par après. L'avantage d'être parmis les premiers, c'est que Aldrich est plutôt libre dans sa... Lire la critique de Plein la gueule

2 21
Avatar Fatpooper
8
Fatpooper ·
Toutes les critiques du film Plein la gueule (8)
Bande-annonce
Plein la gueule
Vous pourriez également aimer...