" Nous sommes des êtres de langage, et néanmoins la parole ne peut pas tout dire." Pierre Legendre

Avis sur Premier Contact

Avatar Lilie Pédron
Critique publiée par le

La science-fiction est un genre qui, au cinéma, compte déjà de nombreuses transpositions à l’écran. On notera cependant qu’elles n’ont pas toujours été auréolées de succès. On peut citer l’exemple de Dune de David Lynch, qui n’a pas su retranscrire toute la substance du livre dont il est l’adaptation. La science-fiction est toujours un pari risqué de mise en scène, mais qui suscite paradoxalement une certaine fascination et un enthousiasme inégalé.

Enemy avait déjà permis à Denis Villeneuve de prendre ses marques et d'affirmer un peu plus son style, atypique, métaphorique et quelque peu troublant. Inutile de dire qu’après avoir été annoncé pour s’occuper de la suite de Blade Runner (Ridley Scott 1982), il était attendu au tournant avec Premier Contact. Le moins que l'on puisse dire c’est qu’il aura réussi son pari et incontestablement marqué cette fin d’année 2016.

Premier Contact, c’est l’histoire d’extraterrestres qui débarquent sur Terre. On ne sait ni d’où ils viennent et encore moins la raison de leur venue. Le gouvernement va alors embaucher une linguiste afin d’assimiler leur langue et ainsi comprendre leurs motivations. C’est le propos de base du film. Propos que je ne vais pas vous expliciter davantage au risque de dévoiler des ressorts essentiels de l’intrigue.

Ce film, c’est avant tout une bouffée d’air frais dans le genre de la science fiction. Villeneuve a choisi d’aborder ce thème avec beaucoup d’intelligence. Il a su mettre à profit la mise en scène en la mettant véritablement au service de son œuvre. Il a habilement préféré la sobriété à une surenchère d’effets spéciaux. L’impression générée sur le spectateur n’en est que renforcée, puisqu’elle lui permet de s’immerger et de s’impliquer davantage dans l’histoire. L’intrigue se dévoile alors avec une poésie non dissimulée, et une finesse sans équivoque.

Le casting, impeccable est aussi l'un des gages de qualité de cette oeuvre. Avec beaucoup de justesse, Amy Adams y campe ici le rôle de Louise Banks, une linguiste. Tout en simplicité elle parvient à toucher et à émouvoir le spectateur comme jamais. Belle et lumineuse, Villeneuve lui a ici donné le rôle de sa carrière. Jeremy Renner quant à lui, n’est pas en reste. Habitué des films d’actions à gros budget et des rôles testostéronés, il incarne ici avec brio, le rôle de ce scientifique qui accompagne Louise Banks dans son investigation.

Premier Contact bénéficie également d’une bande son à couper le souffle. La scène d’ouverture, sur une musique de Max Richter et accompagné par la voix d’Amy Adams, mérite à elle seule d’être visionnée si on la considère pour sa seule intensité émotionnelle. De tous les choix musicaux qui s’offraient à lui, Villeneuve a fait preuve d’un choix judicieux avec ce thème musical qui accompagne magistralement son œuvre. Le reste de la bande son est à quant à lui tout aussi qualitatif, réussissant parfaitement à capter l’essence du film, et de fait sublimant ainsi l’histoire dans sa globalité.

Villeneuve signe ici un authentique chef d’œuvre, à la fois puissant, épuré, bouleversant, et d’une terrible efficacité. C’est le genre de film qui nous conduit à une véritable introspection et dont la portée dépasse la simple humanité. Qu’on le voit seul ou avec gens que l’on aime, Premier Contact est une expérience dont on ne sort pas totalement indemne. Mais c’est aussi et surtout le genre d’histoire qui peut nous aider à grandir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 349 fois
12 apprécient

Lilie Pédron a ajouté ce film à 1 liste Premier Contact

  • Films
    Affiche Le Bal des vampires

    Top 10 Films

    Avec : Le Bal des vampires, Suspiria, Old Boy, La Liste de Schindler,

Autres actions de Lilie Pédron Premier Contact