Bande-annonce
Affiche Princess Bride

Princess Bride

(1987)

The Princess Bride

12345678910
Quand ?
7.3
  1. 19
  2. 44
  3. 89
  4. 168
  5. 418
  6. 1052
  7. 2258
  8. 2217
  9. 836
  10. 387
  • 7.5K
  • 837
  • 2.6K

Bouton d'Or, tombe amoureuse d'un palefrenier, Westley. Ils vivent un amour fou mais Westley est déclaré mort lors d'un raid de pirates sanguinaires.

Casting : acteurs principauxPrincess Bride
Casting complet du film Princess Bride
Match des critiques
les meilleurs avis
Princess Bride
VS
"On a toujours besoin d'une brouette"

Fermez les yeux. Ouvrez votre livre de souvenirs. Vous avez dix ans. Vous êtes malade. Oh ! rien de grave, une petite crève peut-être, ou plus sûrement un gros manque de motivation pour aller à l'école, parce qu'aujourd'hui il y a sport et il faudra courir et que vous, courir, vous n'aimez pas. Donc, vous profitez de la naïveté de papa et de la tendresse de maman, vous collez le thermomètre près de l'ampoule bien chaude, et vous voilà avec 45,8°C de température. Cloué au lit ! Idéal, surtout...

49 8
Le conte n'est pas bon.

Rester sous la couette par un jour de maladie un jeune garçon va avoir la visite de son grand père venu lui lire une histoire. Quoi de mieux que de se faire faire cajoler les jours de maladie quand on est petit? Le film partait pourtant bien, il donnait l’espérance d’être l’égal de ces instants rester clouer au lit avec une maladie infantile. Dans un premier temps on est heureux de rater l'école, puis finalement la journée se transforme en des instants durant lesquels on ne sait pas bien... Lire la critique de Princess Bride

2
Critiques : avis d'internautes (92)
Princess Bride
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Un concentré de contes de fée assaisonné à la parodie

Pour apprécier Princess Bride à sa juste valeur, il faut peut être avoir été biberonné de contes de fées étant petit. Notre maman nous les as tous lu, avec la tasse de chocolat chaud et les tartines de confitures à côté, ou biens bordés dans son lit, avec le monstre sous le lit à calmer. Dans ces conditions, Princess Bride est un régal. Tout y est : La princesse... Lire la critique de Princess Bride

53 22
Avatar Hypérion
8
Hypérion ·
Yé m’appelle Inigo Montoya : tou a toué mon père. Prépare-toi à sourire.

1987 : c’était avant. Les films pour enfant, c’était le Disney annuel, à l’époque peu inspiré, et l’empire Spielberg et Lucas en pleine expansion. Quand Princess Bride déboule, il devance et annonce ce qui est devenu une tarte à la crème depuis, surexploité par Shrek et consorts : la transgression narrative et l’ironie. Alors qu’on ne conçoit plus vraiment aujourd’hui de film pour la jeunesse... Lire l'avis à propos de Princess Bride

72 10
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·
I'll use small words so that you'll be sure to understand, you warthog faced buffoon

Prenez tous les clichés de l'aventure médiévale : l'Amour Vrai, les duels, le prince cruel et machiavélique, les châteaux, le jeune garçon ordinaire au destin exceptionnel, la forêt aux dangers mystérieux, le gentil géant, le mercenaire vicieux, l'épéiste motivé par la vengeance etc. Mélangez les et arrosez le tout d'une grosse dose de second degré, et vous obtiendrez alors The Princess Bride.... Lire la critique de Princess Bride

29
Avatar Kalian
7
Kalian ·
Pour écrire cette critique, j'aurai besoin d'un clavier et d'une brouette... On a toujours besoin d'

Gros cliché ambulant de contes de fée qui s'assume, Princess Bride est une petite perle dans son genre. Humour gentil mais efficace, ça se laisse regarder tout seul et on se surprend à répéter quelques phrases cultes du film par moment. Preuve que le film en valait la peine. Bref: "Yé soui Ingo Montoya, tou a toué mon père, prépare toi à mourir!" Puis, y'a Cary Elwes de "Sacré Robin des... Lire la critique de Princess Bride

3
Avatar Jovic
7
Jovic ·
Découverte
Un Rob de cocktail

Avant d'être un tâcheron médiocre et sans ambition bouffé définitivement par son premier blockbuster au début des 90's, allant même jusqu'à proposer il y a peu une suite blasphématoire au Lauréat, Rob Reiner était un vrai bon cinéaste des 80's. Enfant de la balle et de Carl en particulier, le gros Rob commence finalement le cinéma assez tard, mais par des débuts fracassants, avec le... Lire la critique de Princess Bride

68 17
Avatar Torpenn
8
Torpenn ·
Toutes les critiques du film Princess Bride (92)
Bande-annonce Princess Bride
Vous pourriez également aimer...