Un film extrêmement réaliste et très touchant !

Avis sur Proxima

Avatar Vampilou
Critique publiée par le

Rares sont les films qui traitent de l’espace, pendant lequel ne s’y déroule absolument aucune scène, c’est pourtant le cas ici et non seulement ça ne manque pas, mais en plus, c’est intéressant. Ici, on aborde plus spécifiquement les entraînements des astronautes, ceux qui partent en mission, sur un plus ou moins long terme, sur la station internationale, mais aussi pour des voyages sur la Lune. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous allons vite nous rendre compte de leurs difficultés, de la souffrance qu’ils infligent aux corps et de la pression omniprésente qui pèse sur leurs épaules. Vu presque sous la forme d’un documentaire, nous sommes complètement immergés dans ce programme spatial, au plus près de chaque instant, c’est d’un réalisme saisissant. On réalise assez rapidement les sacrifices que cette vie peut comporter, bien sûr, elle est choisie, mais cela reste compliqué, parfois dangereux, c’est un métier qui prend toute la place. Mais ici, même si nous parlons de tous, c’est essentiellement sur les femmes de ce monde que nous allons nous pencher et là, ça devient d’autant plus subtil, plus intimiste, plus intense aussi. La réalisation d’Alice Winocour était idéale pour ce film, elle a fait un travail ultra pointu, très recherché, avec une sensibilité qui lui correspond à merveille, sans pour autant en cacher les aspects les plus durs. Tout est d’un réalisme incroyable, les endroits clés, les méthodes d’entraînements, tout est le plus proche possible de la vérité et en collaboration avec les organismes dont il est question. En ce qui concerne le scénario, il ne sera peut-être pas très palpitant pour certains, mais là aussi, tout est misé sur le concret, le brut, on pourrait presque le considérer comme un biopic, si c’était une personnalité connue. Plus que le parcours d’une astronaute, c’est la place de la femme dans la société qui y est mise en avant, les difficultés à allier maternité et travail, le machisme omniprésent, le fait de devoir toujours faire plus ses preuves. Difficile pour une mère d’avoir la sensation d’abandonner son enfant, pour réaliser ses rêves, c’est presque une déchirure, c’est contraire à l’instinct. Attention, je ne dis pas que c’est moins difficile pour un père, mais le lien n’est pas aussi viscéral et le film nous le fait d’ailleurs parfaitement comprendre, sans justement n’émettre aucun jugement. Nous serons à chaque instant en osmose avec ses doutes, ses passions, son courage, ses sentiments, c’est un témoignage percutant, un message d’espoir que toutes femmes devraient garder en tête, pour croire en soi. Alors évidemment, c’est une sacrée claque émotionnelle, nous serons parfois en colère après certaines réflexions, mais c’est l’admiration qui prime, celle pour ses hommes et femmes, qui donnent tant de leur vie. Quant au casting, Eva Green tient magistralement le haut de l’affiche, la jeune Zélie Boulant-Lemesle est incroyable et j’ai beaucoup aimé ce Matt Dillon tout en nuances.

En bref : Un film d’un réalisme saisissant, bien loin des blockbusters habituels, c’est une immersion presque intimiste, un portait incroyablement intense de ce métier et une réflexion non moins profonde sur les femmes de notre époque !

Avis complet sur le blog

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 262 fois
1 apprécie

Autres actions de Vampilou Proxima