Une vie, des vies

Avis sur Pupille

Avatar QuentinBombarde
Critique publiée par le

Après son inabouti premier film Elle l'adore qui mettait déjà en scène les formidables Sandrine Kiberlain, Olivia Côte et sa mère Miou-Miou, Jeanne Herry revient dans une veine plus naturaliste en abordant l'adoption avec le formidable Pupille.

Avec un tel sujet il aurait été facile de forcer le trait, d'enrober le tout de sucre et de violons, et c'est pour cela qu'il faut saluer le formidable travail de Jeanne Herry qui a su manier un équilibre entre sensibilité et lumière, en gardant la distance nécessaire pour observer de près des interprètes tous fabuleux.

Autour de cette naissance, de cette vie qui jaillit, c'est plusieurs destins qui s'agitent, tous dessinés avec justesse et un naturel parfois désarçonnant. Ainsi, Pupille semble parfois porté par une certaine grâce tant son observation de l'intime est fine, travaillée et subtilement dosée.

Tout ce petit système qui se met en route est ainsi illustré par des vies qui s'entrecroisent, toutes ces petites mains, ces oreilles, ces bras qui mèneront ce petit Pupille jusqu'au bras d'une mère. Chaque petit détail devient ainsi immense tant l'affaire est menée avec un parfait dosage et une profonde humanité.

Après le Grand Bain, Gilles Lellouche continue d'étonner et rend ainsi hommage à tous ces gens dont le travail pour eux ordinaire confine à l'exceptionnel tant l'impact est lourd. Toutes ces vies qui s'agitent pour qu'une seule voit la lumière. Toutes ces petites choses pour que Pupille devienne grand, à moins qu'il ne le soit déjà.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 179 fois
3 apprécient

QuentinBombarde a ajouté ce film à 3 listes Pupille

Autres actions de QuentinBombarde Pupille