Une caméra à la mer

Avis sur [REC] 4 : Apocalypse

Avatar Tanguy Labrador Ruiz
Critique publiée par le

Rec, 4ème du nom. Lorsque une franchise du genre prétend à une telle longévité, il est rare que la qualité soit au rendez-vous.

Pourtant, Rec 3 m'avait agréablement surpris. Je devais passer un peu plus de deux heures seul dans ma bagnole, et je me suis retrouvé devant le film de mariage le plus drôle qu'il m'ait été donné de voir (n'en déplaise à The Wedding Crashers).

Je m'attendais donc à un renouvellement semblable dans l'approche du sujet, avec un virage à 180° vers l'humour, l'auto-dérision et le gore ultra-fun. Ou, au moins, à un retour aux sources, certes moins intéressant, mais qui aurait fait plaisir aux fans des deux premiers opus.

Seulement, REC 4 n'a choisi aucune de ces deux alternatives. L'humour s'est fait couler au fond de l'océan par un scénario de série B, qui se prend au sérieux sans aucune auto-critique de sa nullité, et les effets de styles de la série (la fameuse handycam) ont été complètement abandonnés.

Il ne reste donc plus que des scènes d'actions très mal mises en scènes, une absence de suspens totale, une histoire qui tourne davantage autour d'une pseudo relation amoureuse que du virus (dont les origines et l'histoire commençaient à devenir interpellants) et des personnages aussi vides que l'esprit des infectés. Mauvaise action, disparition de l'auto-dérision, erreurs de narrations (le film essaie de servir de ciment entres les 3 opus précédents, mais l'histoire ne prend pas)... En plus de ressembler davantage à un DTV qu'à un véritable film, REC 4 ne fait même pas l'affaire en tant que sympathique nanar duquel rigoler, tant sa vision est désagréable et dénuée d'intérêt.

Et surtout, le titre Apocalypse, qui pouvait laisser espérer une fin du monde jouissive et spectaculaire, n'était en fait qu'un énorme appât mensonger et grotesque.

Le pire réside sans doute dans l'improbable "twist" final, qui laisse clairement entrevoir un numéro 5, que je n'aurai plus aucune envie de voir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 173 fois
1 apprécie

Autres actions de Tanguy Labrador Ruiz [REC] 4 : Apocalypse