Vickie <3<3<3

Avis sur Raging Bull

Avatar sergent_mantuok
Critique publiée par le

Je ne saurais être précis sur ce qui me motive à lui mettre 9...
Je ne sais pas si c'est la beauté sans concession de Cathy Moriarty qui m'a sublimé le tps du film, sa voix grave et douce (V.O.) pleine d'assurance, son tempérament solide qui ne se démonte pas même face au pire rustre violent, sa froideur constante...
Est ce que c'est Jack ? sa jalousie maladive, son machisme odieux mais Ô combien touchant, sa rage de vaincre, sa passion du défi ?

Est ce que c'est parce que je me suis surpris en train de sourire pdt les matchs de boxe ? Me rappelant, petit mon grand-père (paix à son âme) qui m'invitait à regarder ac lui les matchs de Tyson enregistrés la veille au soir sur VHS. Le duel, le vrai.
Je n'ai jamais aimé regarder ni pratiquer les sports collectifs, plus sensible à la psychologie du sport individuel comme le tennis ou comme ici les sports de combat (j'en entends certains au fond qui évoquent la gym, c'est tt à fait cela...)

Bien sûr la photo est magnifique, sublime... Grandiose !
Je pense surtout au dernier combat qui oppose Jack à Sugar Ray, ce dernier étant déifié dans un halo de lumière embrumée de manière absolument géniale, lors des enchainements finaux. D'ailleurs je tiens à placer au passage que la photo et les FX dans cette scène sont très similaires aux scènes de combat de Tokyo Fist, on ne peut dc que saluer Shinya Tsukamoto de s'être inspiré du génie de Scorsese.

Il est d'ailleurs très interessant de suvire l'évolution de Jack tt au long du film, son caractère très "macho Italien" dans tout son cliché (les intonations, la gestuelle...) cachant au fond non pas un coeur tendre, mais un doute et un manque enorme de confiance en soi. Ces nevroses, Jack les expulse dans le duel, ce cour instant de gloire où il draine tte sa frustration.
Frustré dans un premier tps de vivre ac une veritable "casse-couille" pr laquelle il n'éprouve aucun désir, puis dans un second parce que face à Vickie, son petit jeu ne marche pas, elle ne se démonte pas elle, elle tient tête, belle et franche. Sa froideur et son faux air naïf lui renvoient tte son inutilité et son ridicule. Le vrai dominateur ds le couple c'est Vickie, elle le domine intellectuellement par son calme déconcertant d'où les suspicions d'infidélités virant à la paranoïa.
Jack le terrifiant boxeur depose ses testicules ds l'entrée en rentrant à la maison et ça malgré ses muscles qui effraient tout le monde.
Il y a là une certaine ironie que Cathy Moriarty interprete ac brio.
On le voit encore à la fin du film, au bout du rouleau, même lorsqu'il n'est plus que l'ombre de ce qu'il était, Jack garde l'esprit combatif avant de faire son numéro ds ce rade miteux.

Au final Raging Bull est beau, il met en avant l'angoisse que peut procurer l'impuissance chez l'homme et en même tps il dépeint un portrait sublime de la féminité absolue dans tte sa beauté et sa classe. Des scènes de combat merveilleusement mises en scène....

Pr finir sur un touche plus légère ce film est surtout génial pour avoir montré au moins une fois un Noir déifié qui fracasse la gueule du héros à tel point que ce dernier change définitivement de voie par la suite !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 511 fois
9 apprécient · 1 n'apprécie pas

sergent_mantuok a ajouté ce film à 1 liste Raging Bull

Autres actions de sergent_mantuok Raging Bull