Chronique de Rambo (1982)

Avis sur Rambo

Avatar Gabriel Lieurain
Critique publiée par le

réalisateur : Ted Kotcheff

genres : drame, action, thriller

acteurs : Sylvester Stallone, Brian Dennehy, Richard Crenna

Synopsis

John Rambo ancien béret vert et héros de la guerre du Viêt Nam se rend chez un ami ayant servi avec lui.

Il apprend alors la mort de ce dernier des suites d’un cancer.

Un peu plus tard, Rambo se rend dans une petite ville dans le but de se restaurer mais le sherif de la ville le raccompagne à la sortie prétextant qu’il ne veut pas de vagabonds dans sa ville.

Cela ne décourage pas Rambo qui fait quand même demi tour et se fait du coup arrêter par le sheriff.

Au commissariat, il est maltraité par les policiers ce qui finit par faire ressortir des traumatismes issues de la guerre et qu’il s’échappe avec violence.

C’est le début de la traque.

Critique

CONTIENT DES SPOILS !!!!

Rambo premier du nom est adapté d’un roman intitulé First Part Blood.

Deuxième rôle emblématique de Stallone, il est également victime à l’instar de Rocky d’une réputation de personnage musclé sans cervelle et utilisant très souvent la violence en détruisant tout sur son passage.

Pourtant ce premier film est presque avare en action (bon y en a quand même mais moins que dans les suites).

D’ailleurs Rambo qu’on considère comme un meurtrier en puissance ne tue pour ainsi dire qu’une seule personne dans ce premier film et encore par légitime défense et de manière involontaire.

En effet, le scénario écrit par Sly lui même a l’idée de montrer les conséquences de la guerre sur ses anciens soldats revenant du Viêt Nam plus grande défaite à ce jour du Pays de l’Oncle Sam.

Le personnage de Rambo résume à lui seul ces nombreux types paumés et traumatisés par cette violence qui bien qu’ayant été des héros aux yeux des autorités militaires sont considérés comme des parias aux yeux de la société qui leur a reproché d’avoir perdu la guerre.

Côté action, Ted Kotcheff dont c’est le film le plus connu livre des séquences efficaces comme ce moment ou Rambo s’échappe du commissariat ou lors de la traque dans la forêt .

Sans oublier le final .

Sylvester Stallone est très crédible dans la peau de cet être traumatisé et souffrant dont les vieux instincts de guerrier vont ressurgir afin de livrer bataille contre l’injustice.

Brian Dennehy qui incarne le shérif Teastle sa némésis du film est très convaincant en salaud voulant instaurer ses propres lois et mobilisant tous les moyens pour neutraliser cet homme qui ose lui résister.

Malgré tout même si son personnage est odieux, la palme d’or de la pourriture est décerné à ce flic sadique qui martyrise Rambo au commissariat durant l’interrogatoire et qui meurt tué par accident en se prenant une pierre qui le fait tomber de l’hélico à bord duquel il tentait de tuer notre personnage principal (bien fait pour sa tronche).

Enfin, on a Richard Crenna inoubliable colonel Trautman mentor de Rambo seul personnage sympathique du film en dehors de Rambo lui même qui tente d’avertir les autorités qu’ils font face à un adversaire qui les dépasse.

Citons également sa célèbre phrase « Je ne suis pas venu sauver Rambo de vous. Je suis venu vous sauver de Rambo ».

Vous l’aurez compris Rambo premier du nom est un très beau film dramatique qui sous couvert de film d’action montre les ravages causés par la guerre du Viêt Nam sur les soldats américains et qui a le mérite de dénoncer le comportement honteux d’une partie de la population à l’égard de ces hommes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 110 fois
1 apprécie

Autres actions de Gabriel Lieurain Rambo