Meilleur réalisateur joue encore

Avis sur Ready Player One

Avatar Neo Cosmic M
Critique publiée par le

Attention : Critique très longue où je vais spoiler un maximum ! Alors prenez du pop corn !

Par où commencer. Il y a tellement de choses à dire sur ce film que beaucoup (dont je fais parti) se sont précipités pour le critiquer day 1 ! Même maintenant je ne suis pas remis. Il n'y a que quelques réalisateurs qui m'ont mis des claques comme ça et Steven Spielberg en fait parti. Parce que déjà, quand on a un mec qui te fais un film comme ça et qui balance Pentagon Papers, un film qu'il a fait quasiment à la va vite et qui est en plus un bon film recevant le prix de l'American Film Institute Awards 2018 des 10 meilleurs films ? Comment il a fait ? Je veux dire. Comme Mad Max Fury Road en 2015, il a fait un film qui nous met K.O. On s'attendais tous à un défiler de pop culture, on a eu un film incroyable qui est un véritable easter egg à lui tout seul.

Spielberg nous explique comment faire un blockbuster d'auteur

Il y a 2 ans j'ai fait une chronique sur le cinéma de divertissement ici. Ce film rentre totalement dans ce cadre. Mais avant de louer ce film comme la je ne sais combien de merveille du monde. On va passer par les défauts, parce qu'il y en a ! Hein ? Le faite que certains personnages secondaires sont à peine développés (mais on y viendra), le faites que les parents adoptifs de Wade Watts (on y viendra) meurent et il ne semble pas plus affecté que ça et que niveau pop culture, il manque la majorité des comics et les mangas (On y reviendra). Et...c'est tout (bon on va passer par certains clichés comme la police qui arrive comme par hasard à la dernière minute, les enfants qui défoncent une méchante en faisant des arts - martiaux... on y vient !). Et c'est tout. Car oui, le film est une tuerie de A à Z. Déjà au niveau de la réalisation...comment dire. C'est un chef d'oeuvre. Les scènes du réel et les scènes virtuelles sont esthétiquement bien faites. Tout est parfait. On ne sent pas DU TOUT le fond vert. Les designs sont cools, les transitions sont maîtrisés, les effets spéciaux sont crédible de sorte que l'aspect coloré du jeu vidéo Oasis est aussi réel et crédible que le monde dystopique. L'alliance prise de vue réel et performance capture est encore plus bluffante que la Planète des singes. Si vous avez vu la bande annonces et vous vous dites ah ouais, il ont mis les meilleurs scènes ! Non. Ils ont mis les moins bonnes scènes. Je ne déconne pas. La Bande annonce et le teaser n'est RIEN à coté du film.

Déjà la mythique course de voiture est juste géniale dans la bande annonce et elle l'est plus dans le film est plus longue. Avec des plans séquences avec les boulets tout droits sorties d'Indianna Jones, le T-Rex de Jurrassic Park et King Kong qui s'invite dans le film.

Mais là où le film prend toute son ampleur est qu'il n'est pas seulement un easter egg de la pop culture où tous les fans vont reconnaître les éléments des jeux vidéos comics et autres. pour cela je fait une liste : Attention Spoiler : Respiration

  • Batman (toutes les versions et la voiture de Batman d'Adam West)
  • Clark Kent/Superman
  • Harley Quin
  • Batgirl
  • Le Joker de The Killing Joke (en tenue Hawaïenne)
  • Retour vers le Futur
  • King Kong
  • Jurassic Park
  • Minecraft
  • Overwatch
  • Le Géant De Fer
  • Freddy Kruger
  • Chucky
  • Alien
  • Goro de Mortal Kombat
  • Chun Li de Street Fighter
  • Jason
  • Tron (on y vient je vous dit !)
  • Atari
  • Centipede
  • Le Seigneur des Anneaux
  • Gundam
  • Godzilla
  • Stargate
  • Starcraft
  • Battletoad
  • Halo
  • et le Roi Arthur !

Vous pouvez commenter pour voir si j'ai oublié un élément . Mais ça c'est rien comparé aux meilleurs easter egg du film. Ce film est possède aussi des easter egg cinématographiques. Non seulement il y a des noms venant du milieu du cinéma (un rubbiks cube de Zemmeckis qui permet de ...REMONTER LE TEMPS !!!). Il reprend des scènes cultes de plusieurs films et des séquences aussi de plusieurs films.

La séquence de bal qui est une référence à la Fièvre du Samedi Soir, ou la scène finale qui est pratiquement une référence à Star Wars (bah oui, il fallait bien mettre du Star Wars quelque part)

Mais l'enchaînement des références easter egg n'est jamais gratuit et est fait avec une intelligence plus que remarquable. Il utilise aussi les outils cinématographique afin que la frontière entre le réel et le virtuel soit aussi fine que possible

Ma deuxième scène préférée est celle de la première confrontation Wade et Nolan où Spielberg alterne entre l'image de Parzival lorsque Wade parait maîtriser la situation et la scène montre le vrai Wade lorque Nolan semble en force. C'est tellement simple et efficace que c'est brillant

Mais ce n'est rien comparé à ma scène préférée, spoiler. Le niveau Shining. Ce niveau est juste dément. Au cinéma j'étais juste fou. Spielberg a adapté tout un segment de Shining ...au grain près ! Et pas toute une scène culte, mais l'essentiel du film ! Si on ne connait pas le film, cela est vraiment génial, et si on connaît le film, la scène est juste culte. Et le film c'est ça, un enchaînement de scènes qui met au placard n'importe quel cinéaste qui se croit malin (sauf Wes Anderson cette année, il ne faut pas pousser non plus). Steven montre qu'il est le maître alors qu'il a réalisé Pentagon Papers lors de sa post-production ! A et la musique qui c'est qu'il a réalisé ? A oui ! Alan Silvestri. Juste Alan Silvestri (faut pas s'étonner que Marvel s'est dépêché de le réembaucher pour Avengers : Infinity).

Et les personnages...comment dire...si on peut chipoter, c'est là qu'il faut taper.

Final Parzival Fantasy

Wade/Parzival (Tye Sheridan alias le nouveau Cyclope des X-Men et Steve de The Tree of Life) est un geek (oui qui ressemble à Spielberg on sait) et qui a comme avatar Norcis de Final Fantasy XV avec le nom d'un Chevalier de la Table Ronde et la tenue de Marty McFly (oui c'est flagrant, le gars c'est Norcis de Final Fantasy sans sa tenue dark). Grosso modo il est typique héro de shonen. Déjà, on va passer le faite qu'il ressemble à Harry Potter dans la construction. Il s'agit d'un fan de jeu vidéo et du monde virtuel Oasis solitaire qui n'a que comme amis que Aesh et quelques joueurs solitaires. Au fur et à mesure de sa quête de l’œuf, mais cette quête l’entraînera au plus profond du passé du créateur de l'Oasis et qui sera une quête de ce qu'il voudra lui-même et de ce qu'il sera prêt à faire pour y arriver. Autre chose à remarquer, il est un peu comme Kirito , le héro de Sword Art Online à savoir qu'il n'y a presque pas de différence moral entre le héro Parzival et lui.

Samantha / Art3mis (Olivia Cook de la série Bate Motel) est une aussi une joueuse mais qui joue pour le compte d'une forme de résistance contre IOI (on y reviendra...) et qui possède une avatar proche d'une héroïne de Shonen. Elle est aussi complexée par son apparence et sa tache de naissance. Mais grâce à Wade, elle l’arborera fièrement dans le jeu. Elle possède une moto qui certes ressemble à la moto d'Akira, mais me fait aussi penser à la moto de Tron

Helen / Aech (Lena Waithe) est dans le jeu, le meilleur ami de Parzival (ou une connaissance) qui l'aide dans le jeu et est de bon conseil. Bon c'est l'archétype même de l'ami virtuel dont il ne connait pas réellement, et en vraie elle est non seulement différente, mais aussi badass, presque archétypale. Beaucoup ont reproché le peu de développement des personnages secondaires, aussi bien elle que Toshiro / Daito (Win Morisaki) et Xo / Sho (Philip Zhao) ce qui est en partie vrai mais ce n'est pas un réel problème ici. En effet, ils sont des connaissances éloignées de Parzival et on apprend à les connaître en même temps que lui. On peut aussi reprocher le coté très stéréotypé des personnages. Pour leurs avatars comme vous le voulez , mais que les personnages en vrais capables de se battre comme Bruce Lee...j'ai un peu plus de mal (Ah et on va passer sur le faite que Aech/Géant de Fer est super-cool que Daito/Gundam est incroyable et que Sho version Ninja Gaiden est supercool.

Au niveau des méchants, on a Nolan Sorrento (Ben Mendelsohn, qu'on a vu en roi Georges VI dans les Heures Sombres et qui est le méchant principal de Rogue One) est l'équivalent de Ed Dillinger de Tron). C'est littéralement lui. On aurait pu croire qu'il est le cliché du capitaliste qui ne voit que l'aspect marketing du jeu (en un sens son avatar ne l'aide pas) mais c'est un peu plus que cela. Il représente le regard superficiel d'une génération envers les mondes virtuels qu'il veut tout contrôler, au point d'engager une armada de joueurs qui ne prennent pas plaisirs à s'immerger dans Oasis, mais être une véritable armée. Il essaye de contrôler l'Oasis de tous les manières qui soient : Même en aidant Wade avec les goodies, les microtransactions, en jouant le grand méchant (à savoir l'avatar du gros capitaliste qui devient un Mechagodzilla, à savoir, une version pervertie de Godzilla (et non le Zilla de Roland Emmerich visiblement). Au niveau de ses complices, c'est intéressant que ses 2 principaux sbires à savoir i-R0k (T.J Miller) et F'Nale Zandor (Hannah John-Kamen alias Sonja de la saison 3 de Black Mirror et Ornela de Game of Throne) n'ont pas d'équivalents, F'Nale Zandor n'est jamais vu dans le jeu et on ne connaît pas qui incarne l'avatar d'i-R0k. Certains représentants 2 extrêmes. Même les "soldats" sont tous des personnages de Tron, ce qui me permet de lancer une théorie qui peut être vrai : Le film est anti-Disney. Oui, j'ai beau retourné le film dans tous les sens, je m'en viens à cette conclusion. Disney ou tout ce qui est lié à la firme est totalement absent du film. Pas un Marvel, pas un Star Wars (mise à part le plan final), pas même un cosplay de Pulp Fiction. Vous pouvez vérifier (on a même pas Mickey !). La seule référence clair à Disney est Tron et ce sont eux les méchants ! J'attends tout contre-argument.

Enfin, il est temps de voir les 2 personnages qui sont les fils conducteurs : James Donovan Halliday / Anorak joué par le nouvel acteur fétiche de Steven Spielberg Mark Rylance et Simon Pegg alias Ogden Morrow ( spolier le conservateur). Ils forment tous les 2 deux visions des créateurs. L'idéaliste qui se perd corps et âmes dans sa création et le pragmatisme. La quête de l'easter egg final est aussi la quête de la vie de James, dans tous ses moments clefs. La quête permet au fan de remonter la vie de son créateur dans tous ses moments clefs de sa vie et savoir quel chemin il a pris et es-ce qu'il a pris le bon chemin. Ogden Morrow est l'ami qui a gardé les pieds sur Terre mais lui dans l'ombre a contribué à la réussite de l'Oasis. Mon seul problème avec le personnage est son exploitation I.R.L qui est trop survolé

Pour apparaître à la toute fin comme si de rien était

Mais sa vie a permis à Wade de voir les erreurs que lui ne devra pas refaire afin de devenir un homme et de mériter l'oeuf au final et sa c'est cool.

Je ne vais pas développer les autres persos notamment les oncles et tantes qui sont les équivalents des Dursley ou l'équipe de scientifique qui est sympathique et que malgré le faite qu'ils ont toujours plusieurs temps d'avance, ils ont un cran de retard.

Par contre, je veux savoir quel personnage incarne Letitia Wright. Je le veux fort !

Le 10e art glorifié ou critiqué ?

Je ne vais pas critiquer l'histoire qui mise à part la fin qui est vraiment en demi-teinte

A savoir l'arrestation de Sorento

le film est vraiment bien écrit. Le ping pong entre vie réel et vie virtuel est aussi maîtrisé, voire mieux que Matrix Reloaded (là où la plupart des films ne se contentent que de n'exploiter qu'un monde) et l'histoire est mûrement réfléchis. C'est même un équivalent des Goonies qu'on a plus revu depuis un moment au cinéma (bref si dans les séries on a eu Stranger Things, au cinéma, il faut remonter à Super 8) Du coup la question évidente, est-ce que le film est du fan service pour geek ? Non. En effet, si on regarde bien, les icônes geek les plus récentes sont très peu présentes et les personnages principaux sont soit des fusions formant des personnages originaux, soit des icônes devenus reconnaissables et cultes (Cela a beau être du Warner, on ne voit principalement que du Batman et un déguisement à la Clark Kent en terme de super-héro. On a aussi des icônes reconnaissables d'Universal et de la culture manga mais on n'a pas du Dragon Ball ou du One Piece. On n'a même pas du Tezuka !). Chaque élément a un sens précis, sans que ce soit racoleur. C'est l'équivalent live des films Lego et du Monde de Ralph). Le seul grand fan service que j'ai vu est Jurrassic Park et tous les clins d’œils cinématographiques , Shining excepté. Mais même là, il ne s'agit pas de fan services putassiers. Là où le film est intéressant est qu'il questionne sur notre rapport à la culture pop et aux 10e art. Là où Jurassic Park questionnait le 7e art, lui questionne le 10e et la culture pop en général. En effet, des 2 cotés on voit les avantages et les inconvénients

On a tout le monde qui se perd dans Oasis quand même, où des personnes qui oublient tous au nom du jeu

Le film nous demande avec une infinie sagesse, quel est le juste milieu ? C'est une question évidente et qui est bien mieux que toutes les publicités anti-jeux qu'on a vu il y a 20 ans. Et ça c'est cool. Mais la question finale sera : es-ce qu'on peut détester le film ? La réponse est évidente : oui. Le film n'est pas parfait et on peut ne pas l'aimer, mais pas dire que c'est un mauvais film ou faire des comparaisons assez bizarres (je ne veux dénoncer personnes). Pour moi, le film est excellent et à 2 doigts d'être un chef d'oeuvre culte . Il sera culte à n'en pas douter mais un chef d'oeuvre...je suis un peu plus partagé.

Excellent divertissement et réfléchis

On attendais ce film depuis Pentagon Papers. Spielberg vient de frapper un coup aussi énorme que Georges Miller et Mad Max : Fury Road. Ce film est excellent et sera à n'en pas douter un film culte. Bref, pour moi, c'est un énorme oui tout comme d'autres énormes oui que j'ai donné cette année (#ileauxchiens). Du coup c'est quoi le prochain film qui s'annonce explosif ? Avengers : Infinity ? On va voir ça !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 172 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Ready Player One est une œuvre produite par Warner Bros©, découvrez la Room 237 de SensCritique.

Room 237

Neo Cosmic M a ajouté ce film à 15 listes Ready Player One

Autres actions de Neo Cosmic M Ready Player One