Méandres

Avis sur Relic

Avatar Malatesta75
Critique publiée par le

Premier film d'épouvante de cette "saison des sorcières", Relic est une très bonne surprise qui réconciliera certainement bon nombre de spectateurs avec ce registre inépuisable de la maison-hantée-aux-murs-qui-craquent.

Au cœur de la vaste Australie rurale, nous découvrons Kay et sa fille Sam, parties quérir des nouvelles de leur aïeule de 80 ans, qui ne donne plus signe de vie. Arrivées dans sa maison isolée, elles la découvrent aussi désertée.

Tout d'abord, ce film a pour qualité son ambiguïté. Le mal n'est jamais clairement exposé (comme dans tout film d'épouvante qui prétend à une postérité, pardonnez ce jugement de valeur) ni identifié, il apparait à certains moments comme extérieur, et à d'autres comme inhérent aux personnages. Le malaise s'instille progressivement, il est suggéré par des tâches grandissantes, ce noir profond qui s'accumule et s'apprête à tout engloutir.

On comprend, pas à pas, que cette menace est celle de l'oubli, de l'abandon. Le film nous plonge dans les profondeurs de cette maison, ses couloirs et ses souvenirs qui ne cessent de s'entremêler et se confondre, devenant illisibles et donc effrayants.
L'indicible finit par se préciser, et Relic devient une description poignante de la fin de vie et dénonciation de l'abandon des personnes âgées dans nos sociétés individualistes contemporaines.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 127 fois
4 apprécient

Malatesta75 a ajouté ce film à 2 listes Relic

Autres actions de Malatesta75 Relic