Bande-annonce
Affiche Resident Evil : Afterlife

Resident Evil : Afterlife

(2010)

Resident Evil: Afterlife

12345678910
Quand ?
3.7
  1. 967
  2. 1168
  3. 1351
  4. 1265
  5. 1034
  6. 782
  7. 416
  8. 200
  9. 50
  10. 63
  • 7.3K
  • 79
  • 427

Dans un monde ravagé par un virus, transformant ses victimes en morts-vivants, Alice continue sa lutte à mort avec Umbrella Corporation.

Casting : acteurs principauxResident Evil : Afterlife
Casting complet du film Resident Evil : Afterlife
Match des critiques
les meilleurs avis
Resident Evil : Afterlife
VS
Critique de Resident Evil : Afterlife par Silipi

Ce film vaut 3. Malgré une ambiance et une photographie plutôt réussies, des jolies images de bâtiments et de taches de sang, et de l'optimisme à la pelle, l'histoire est sans surprise (je suis mauvaise langue : le black ne meurt même pas en premier). Sinon, la fin n'est pas une fin mais juste une coupure illogique annonçant un cinquième volet, les scènes d'actions au ralenti sont intéressantes (cette mode des scènes saccadées/accélérées où on ne comprend rien m'ennuie) au début, ensuite ça...

8 8
Le retour catastrophique de Paul S.W. Anderson dans la réalisation.

Après avoir visionné un troisième opus suffisamment potable pour le considérer comme un bon divertissement, j’espérais qu’on allait poursuivre dans la bonne direction avec le même cinéaste d'un premier opus acceptable. J’y croyais vraiment au potentiel de la réalisation mais en assistant à l’invasion improbable des Alices dans le QG d’Albert Wesker, je découvre qu'on part carrément dans un délire navrant et irrationnel. Je veux bien accepter qu’un... Lire l'avis à propos de Resident Evil : Afterlife

11 11
Critiques : avis d'internautes (199)
Resident Evil : Afterlife
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Résidu débile

Regarder « Resident Evil : Afterlife », c'est comme aller en boîte. Tu sais que tu n'as plus l'âge, que tu vas être ridicule, que de toutes façons, depuis la nuit des temps, ils ne passent que de la mouscaille comme musique, que ça risque de te gonfler sévère mais tu arrives à te convaincre que c'est les autres qui ont tort. Alors tu y vas quand même, persuadé que tu vas bien trouver un créneau... Lire la critique de Resident Evil : Afterlife

69 30
Avatar DjeeVanCleef
1
DjeeVanCleef ·
Un film bourré d'oestrogenes.

Ptain, mais il y a tout dans ce film ! Je m'explique, on y trouve (avec le bonus pour la note finale accolé) : -Un atterrissage sur un building comme dans New York 1997 +4 -Wentworth Miller (Prison Break) égal à lui même, à savoir qui n'a pas d'expressions faciales et qui une fois tous les quart d'heures plisse les yeux pour faire genre il est malin. -1 -Ali Larter (la call girl schizo de... Lire la critique de Resident Evil : Afterlife

42 4
Avatar Flagadoss
6
Flagadoss ·
Alice in Waterland: Battleship

Cette critique fait partie de la liste "Resident Evil au cinéma" https://www.senscritique.com/liste/Resident_Evil_au_cinema/1590276 Suite de mon ride "Resident Evil". Les précédents ayant été d'agréables redécouvertes (surtout R3), je m'imaginais... Lire la critique de Resident Evil : Afterlife

2
Avatar The Lizard King
5
The Lizard King ·
Découverte
Where is my umbrella ? Watashi no kasa wa doko desu ka ?

Il y a des ralentis bien lents pour qu'on puisse bien admirer 3D. Il y a Wesker, qui se bat comme dans le 5. Il y a le gros monsieur énervé avec un sac sur la tête et une énorme hache, comme dans le 5. Il y a des zombies avec des espèces de tentacules, comme dans le 5. Il y a les chiens du 5. Il y a la famille Redfield, qui n'apporte rien. Il y a le mec de Prison Break dont on ne se méfie pas... Lire l'avis à propos de Resident Evil : Afterlife

27 8
Avatar Otakiron
3
Otakiron ·
Canada Dry ?

Soyons clair, je n’aurais jamais vu ce film si je ne m’étais pas retrouvé seul à l’Ibis porte d’Italie avec des chaines à gogo sur la télévision, mais pas un film non vu et potable à me mettre sous la rétine. Mais que veux-tu ? Je suis un éternel compatissant qui se dit que même si une bouse à l’odeur d’une bouse, la couleur d’une bouse et même le goût d’une bouse, c’est peut-être bien du Canada... Lire l'avis à propos de Resident Evil : Afterlife

25 9
Avatar Jambalaya
2
Jambalaya ·
Toutes les critiques du film Resident Evil : Afterlife (199)
Bande-annonce Resident Evil : Afterlife