Retour vers une critique # XXXII

Avis sur Retour vers le futur

Avatar 93Drake_
Critique publiée par le

Le 04/03/2017 une date importante dans l'histoire de sens critique.Vous savez comment m'est venue l'idée de faire une critique sur ce film? C'est simple j’étais debout sur mes toilettes en train d’accrocher une horloge et la j'ai trébucher et ma tête a heurté la chasse d'eau et c'est la que m'est venue l'idée de parler de ce film culte. Parce que bon quitte à faire une critique sur un film ultra connu , autant en choisir un qui ait de la gueule .Ce film ainsi que ces suites a bercé mon enfance et mon adolescence et aujourd’hui...et bah c'est toujours le cas, que l'on découvre Retour vers le futur pour la première fois ou pour la 20 ieme fois, le long métrage fait toujours son effet et n'a rien perdu de sa superbe. Tout les personnages dans ce film sont très bon et on s'attache plutôt vite au protagoniste incarné par Michael J Fox puisque il joue ici un type ordinaire et parfois maladroit, bref tout ce qu'il y a de plus simple. C'est pas le gars hyper fort qui part dans le passé pour dézinguer du méchant loin de la. Michael J Fox n'a pas chômé d'ailleurs durant l'année 1985, il été à la fois sur le tournage de ce film et en même temps sur celui de Teen wolf Marty est un personnage très intéressant a suivre puisqu’il cherche sa place et surtout un avenir pour lui et sa copine ( faire de sa passion son métier, acheter une nouvelle voiture) d’ailleurs lors du repas de famille juste avant son voyage dans le temps on a cette impression qu'il est placé comme un individu qui n'est plus en phase avec sa famille, ce voyage dans le temps va donc être pour lui l'occasion de sortir de son train de vie quotidien quelque peu lassant. C'est donc la qu'intervient le Doc joué par Christopher Llyod qui joue le rôle d'un scientifique complétement déjanté et farfelu ou chaque punchline qu'il balance est tout simplement culte

Là ou on va, on n'a pas besoin... de route

Il s’avère être le seul véritable ami sur lequel peut compter Marty, j'ai instantanément aimé ce duo des que je les ait vu réunis a l’écran. Son personnage est une vrai pile électrique tout excité qui ne tient pas en place une seconde et j'adore quand il fait ses gros yeux, ça lui donne vraiment l'air d’être ce scientifique barjot...mais évidemment au grand cœur. La voiture ! bordel de Dieu ! la voiture ! plus de 30 ans après cette voiture a toujours la classe, son design futuriste, la façon dont s’ouvre les portes, les flammes derrière lorsque ce bolide atteint les 90 miles a l'heure... j'en veux une juste pour faire une petite course contre les forces de l'ordre et voir si ces fumier s'accroche encore à 90 XD. La reconstitution pour la ville des années 50 est très bluffante et j'ai toujours trouvé que le personnage de Biff avait le profil adéquate ce qui rend le tout assez convaincant. Le réalisateur va même jusqu’à placé cette musique lors de l'arrivée de Marty en 1955 et que je vous remet pour le plaisir https://www.youtube.com/watch?v=CX45pYvxDiA. On pourrait pensé que c'est juste un Teen Movie fantastique sans réel message derrière mais ce n'est pas le cas. Les personnages de Marty et Georges se ressemblent car ils ont tout les deux le même problème qui est leur manque de confiance en soit. Ils n'osent pas, ainsi ils se font un peu bouffer par les autres ( Le Directeur de l’école, ou encore le gros dur Biff pour Georges ) Pour Marty ce voyage dans le temps est l'occasion de tout recommencer a zéro, on peut y voir une certaine forme de rédemption. Il y a aussi un autre thème dans le film qui parle d'inceste....bon je déconne c’était juste histoire de blaguer xd. Les situation avec sa mère sont heureusement plus drôle que gênante. J'ai beaucoup aimé le conflit générationnel qu'on peut retrouvé tout au long du film, en fait j'ai pratiquement tout aimé dans cette œuvre et c'est d’ailleurs le premier film de voyage dans le temps que j'ai vu. Robert Zemeckis signe la un long métrage qui ne se prend pas au sérieux ou l'humour est au rendez vous et ou les personnages sont génialissime. La BO enregistré par Alan Silvestri est d'une vivacité incroyable et donne un très bon rythme au film. Le seul petit bémol qui m'a toujours titillé c'est l'age de Doc, en 1985 il a les cheveux blancs et en 1955 il a aussi des cheveux blanc, a croire que ce type a toujours été vieux. Bon voila je fait cette critique mais je vous avoue que j'ai un peu le traque. imaginez que je publie cette critique , que ça ne donne rien, qu'ils répondent : "vous n'avez aucun talent" et qu'ils me disent : "inutile d'insister, vous n'avez aucun avenir", je ne pourrai pas supporter de me sentir rejeté comme ça. Bon maintenant mieux vaut que je me consacre à l'autre grand mystère du cinéma....50 nuance plus sombre.

See you in the future

-Nom de Zeus Marty! viens voir
- Qu'est qu'il y a Doc ?
- Regarde ce cher Drake parle de nous
- Ça c'est le pied
- Je ne savais pas qu'il pouvait écrire des choses aussi bouleversante
- C'est vrai, c'est vrai, c'est magnifique

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 327 fois
24 apprécient · 1 n'apprécie pas

93Drake_ a ajouté ce film à 13 listes Retour vers le futur

Autres actions de 93Drake_ Retour vers le futur