Affiche Rikyu

Critiques de Rikyu

Film de (1989)

L'Eloge de la couleur

La Carte Brulée était un semi-ratage : sans même évoquer les aléas d'un script brouillon, inutilement tarabiscoté et fort éloigné des autres coopérations avec Kōbō Abe, en étant passé à la couleur Teshigahara n'aura fait que transposer sans l'adapter sa grammaire noir et blanc. Forcément, ça ne marche pas et, dès lors, l'on perdait tous les jeux d'ombres et de matières qui rendaient ses films si... Lire l'avis à propos de Rikyu

20 2
Avatar Nushku
8
Nushku ·