Bande-annonce
Affiche Rosetta

Rosetta

(1999)
12345678910
Quand ?
6.3
  1. 46
  2. 67
  3. 96
  4. 176
  5. 273
  6. 563
  7. 752
  8. 475
  9. 138
  10. 54
  • 2.6K
  • 72
  • 1.2K

Rosetta mène tous les jours une guerre sans relâche. Une guerre pour trouver du travail, une place qu'elle perd, qu'elle retrouve, qu'on lui prend, qu'elle reprend, obsédée par la peur de disparaitre, par la honte d'être une déplacée. Elle voudrait une vie "normale" comme eux, parmi eux.

Casting : acteurs principauxRosetta

Casting complet du film Rosetta
Match des critiques
les meilleurs avis
Rosetta
VS
Avatar Elsa la cinéphile
10
Un vrai petit soldat

J'ai revu Rosetta il y a deux jours, grâce à la rediffusion d'Arte. Je peux dire qu'à chaque fois que je le vois, j'aime toujours autant ce film. C'est d'une part, l'un des meilleurs films des frères Dardenne, qui d'ailleurs les a fait connaître au grand public. Et d'autre part, c'est la révélation d'Emilie Dequenne, une actrice que j'adore et que j'ai aussi vue au théâtre (elle est tout aussi formidable), qui lui a valu la palme d'or à Cannes pour son interprétation. Cette façon...

11 8
La vie n’est pas un long fleuve tranquille

Le début est agaçant, filmé caméra à l’épaule, pour montrer la tension, l’agitation qui travaille Rosetta, pour nous mettre dans le ton du film, mais c’est désagréable, excessivement long et, je trouve, peu efficace. Le souci avec ce procédé dans ce film, c’est que Rosetta se déplace pas mal (elle réside dans un camping qui n’est pas tout près de la ville), elle s’énerve et se bat souvent d’où de nombreux passages pas forcément très agréables à suivre, avec une image tremblotante.... Lire l'avis à propos de Rosetta

31 22
Critiques : avis d'internautes (32)
Rosetta
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Les malheurs de Rosetta

Rosetta est une fille normale. Alors Rosetta commence par perdre son emploi. Puis Rosetta est disgracieuse au possible, avec un prénom atroce : Rosetta. Rosetta a une mère alcoolique, à moitié pute. Rosetta vit dans un mobilhome, et le patron du camping leur coupe l'eau quand elle paye pas à temps. Le patron du camping de Rosetta est méchant oui, il l'empeche même de passer par derrière afin de... Lire la critique de Rosetta

40 39
Avatar Adobarbu
2
Adobarbu ·
Je m'appelle Rosetta, j'ai trouvé un ami...

Puisque le nouveau film des Dardenne sort incessamment sous peu, je me suis dit qu’il fallait que je voie plus de films qu’ils aient réalisés. Jusqu’alors, le seul que j’avais vu c’était leur dernier, Le Gamin au vélo, et j’avais adoré. Ni une ni deux, je fonce emprunter Rosetta à la médiathèque du coin. Et on ne peut pas dire que je sois déçu, loin de là. C’est tout aussi grandiose que leur... Lire la critique de Rosetta

5
Avatar hpjvswzm5
9
hpjvswzm5 ·
Un film rêvé pour bourgeois

Jouer à s'approcher de l'image documentaire - position depuis longtemps devenue celle d'un académisme qui n'a rien à envier en la matière au pseudoréalisme du cinéma américain contemporain - est sans doute une des options esthétiques les plus paresseuses qui puisse se trouver dans le cinéma d'auteur. [NB je ne parle évidemment pas des faux documentaires, pour lesquels cette proximité est une... Lire l'avis à propos de Rosetta

19 17
Avatar Gael_Violet
1
Gael_Violet ·
C'est l'histoire d'une pauvre fille un peu hystérique.

Une fille ouvre rageusement une porte, marche à toute allure, une charlotte en papier sur la tête. Elle est à son lieu de travail. Enfin, ex-lieu de travail. Rosetta s'est fait virer. La caméra à l'épaule ne me gêne pas au début, elle me rappellerait presque Lars von Trier si elle n'était pas aussi agitée et si le sujet n'était pas d'un tel réalisme. Car "Rosetta" est bien un drame social comme... Lire la critique de Rosetta

3 4
Avatar HugoLRD
5
HugoLRD ·
Découverte
Laissons le réalisme à la littérature.

Le réalisme,belle excuse. Au nom du réalisme,on peut se permettre un style documentaire caméra à l'épaule extrêmement brouillon (imaginez un found footage tourné par un malade de Parkinson), une absence totale d'histoire un tant soit peu crédible (la connerie de Rosetta atteint des sommets lors de la dernière partie du film, notamment le coup des gaufres). Les réalisateurs semblent partager... Lire la critique de Rosetta

16 27
Avatar Kokoth
2
Kokoth ·
Toutes les critiques du film Rosetta (32)
Bande-annonce
Rosetta
Vous pourriez également aimer...