👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

" Mais il est complètement fou, ce pneu ! "

Si le titre de cette critique vous semble particulier (absurde, en fait), il n'en est pas moins représentatif du film. Cette phrase, prononcée par moi-même en le regardant résume son non-sens.

Déjà, le film s'ouvre sur un chemin dans ce qui ressemble à un désert et où des chaises sont disposées ; une voiture arrive, essaie de slalomer entre les chaises mais les fait toutes tomber. On assiste à un speach d'un type (visiblement agent de police), sur le non-sens du cinéma et les nombreuses incohérences inexpliquées qu'on y trouve, et présente ce qui va suivre comme un film en hommage à tous les "aucun-sens" qu'il vient d'évoquer de manière non exhaustive. Arrivent ensuite des gens, dans un pannel assez large (un père et son fils, un vieux, deux copines un peu bêtes, un type en fauteuil roulant...), à qui un type en bicyclette donne des jumelles et informe que "la projection du film va bientôt commencer", sur quoi, il repart. Les personnes sus-nommées placent les jumelles sur les yeux, et observent au loin, attendant que "le film commence". Puis l'un d'eux s'écrit "regardez, il se réveille ! Ca commence !". Là dessus, on assiste nous aussi à la "projection", on voit un genre de décharge, avec un pneu dans le sable sur lequel la caméra se fixe ; le pneu frémit, sort du sable, et commence à prendre vie et évoluer, avance lentement, tombe, se relève, croise des objets, entre en contact avec eux, les écrase, les détruit. Puis il rencontre un lapin, le fait exploser étrangement, et s'intéresse ensuite aux humains.

S'ensuit une alternance de séquences où l'on voit les spectateurs (qui commentent et meurent de faim), et de séquences où l'on voit le pneu, le tout entrecoupé des deux types du début qui semblent vouloir éliminer les spectateurs pour retourner à leurs activités.

Ce film, présenté par l'un des personnages comme un film sur le non-sens, respecte très bien en cela sa ligne directrice (oui, c'en est une). Le spectateur (comme moi) oppose au début quelques résistances, complètement largué. Puis on entre dans le film, on joue le jeu, et on apprecie.

Il n'y a pas long à épiloguer sur le film, tout est étrange, absurde (même si l'on arrive à suivre un minimum une progression entre le début et la fin), et on peut ainsi difficilement caler dans une critique les remarques habituelles de type "on ne s'attend pas à la fin", "de bons rebondissements", "dès le début la fin est annoncée" etc., puisqu'on n'attend pas grand chose du film, on veut juste continuer de regarder pour voir où ça va finir, ce qui va se passer, pour peut-être comprendre à la fin où Quentin Dupieux veut en venir.

Au final, on ne sait toujours pas vraiment, on hésite entre trouver ce film juste absurde et y trouver des sens cachés, de grandes métaphores de la vie etc.

Pour ma part, j'ai bien aimé ce film, même si trop d'absurde me donne souvent envie de pleurer d'incompréhension (et oui). J'ai particulièrement apprecié les concepts de "film dans le film" et de métacinéma qui sans être totalement inédits sont traités ici de manière très intéressante. A voir, donc.
FlorianneB
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 9 ans

7 j'aime

Rubber
geoffrooy
6
Rubber

No reason

En écoutant les gens parler dans la file avant la séance, on peut distinguer 2 types de spectateurs. Il y a les avertis, échangeant des "ouais c'est le nouveau film de Mr Oizo, y paraît qu'il y a...

Lire la critique

il y a 11 ans

69 j'aime

9

Rubber
Samu-L
5
Rubber

Un film en mousse d'élastomère

Je trouve que ce film est tout simplement mauvais. Pourquoi? Pas de raison! J'ai d'ailleur décidé de ne donner aucune raison à l'énervement profond que ce film m'inspire. Après tout, il n'y a pas de...

Lire la critique

il y a 9 ans

68 j'aime

21

Rubber
SeigneurAo
7
Rubber

Bien plus qu'une critique, une non-critique

Je me suis demandé comment aborder ce film. Je l'ai vécu. Je me suis demandé quoi en penser après-coup. Et maintenant je ne sais pas trop quoi en écrire. Les détracteurs diront que ça résume le...

Lire la critique

il y a 11 ans

51 j'aime

10

L'Âge de glace 4 - La Dérive des continents
FlorianneB
6

Critique de L'Âge de glace 4 - La Dérive des continents par FlorianneB

Après la grosse poilade du troisième volet (les dinosaures ça marche à tous les coups), il faut dire que L'Âge de Glace 4 était très attendu. Toujours en quête de renouveau et d'un moment de la vie...

Lire la critique

il y a 10 ans

12 j'aime

1

Very Bad Blagues
FlorianneB
7

Critique de Very Bad Blagues par FlorianneB

Petite série en format court sans prétention, avec des épisodes à thème ("quand on va à la banque", "quand on est moniteur"...) et des personnages-types qui reviennent. Certains épisodes ne sont pas...

Lire la critique

il y a 9 ans

7 j'aime

Échange standard
FlorianneB
1

Critique de Échange standard par FlorianneB

Début de week end, fin de soirée, traditionnel " On met un film ? " - "Oui, une comédie tiens ! " - " Ah bah j'ai ça si tu veux. " - " Ben ouais pourquoi pas. " La bonne vieille recette d'une fin de...

Lire la critique

il y a 9 ans

7 j'aime