Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Rue de la violence

Critiques de Rue de la violence

Film de (1973)

#5 J'ai vu... Milano Trema (1973-Sergio Martino)

Milano Trema débute sur une longue séquence montrant l'évasion de malfrats lors de leur transport en train d'un pénitencier, l'on imagine, à un autre. Éthiquement et visuellement violente la séquence est ponctuée par la discussion, en voiture, d'un père et sa fille sur le chemin de l'école. Ils sont arrête abruptement par les malfrats qui, ni une, ni deux, zigouille le père sous les yeux de... Lire la critique de Rue de la violence

Avatar Ravages blog
5
Ravages blog ·

Critique de Rue de la violence par BaNDiNi

Aussi radical que son époque. Même si le métrage souffre d'une comparaison avec des films (qui avaient plus de moyens) comme Dirty Harry ou French Connection, ce polar ritalien est de très bonne tenue avec un inspecteur pourri, des gueules patibulaires en gros plan et des scènes d'action spectaculaires orchestré par Rémy Julienne. Lire l'avis à propos de Rue de la violence

Avatar BaNDiNi
7
BaNDiNi ·

POLICES PARALLÈLES de Sergio Martino

1973 la vague du filon poliziottesco est à son firmament avant que les parodies de ce sous genre policier typiquement italien ne s’en empare et qu’une fois de plus après le péplum, le western italien celui-ci finisse surexploité et massacré aux oubliettes! Sergio Martino fait avec ses moyens. Il n’a pas les capacités d’un Fernando Di Leo capable d’élever ses films au-delà du simple spectacle.... Lire la critique de Rue de la violence

1
Avatar littlebigxav
5
littlebigxav ·

Milan tremble : La Police veut faire régner la Justice...

Une Fiat déambule dans les rues pavées d'un Milan fantomatique, gros plan sur le visage de l'inspecteur de service cette fois-ci interprété par le français Luc Merenda, enchaînement zoom-arrière et puis commence le générique typique du cinéma italien des années 70, une BO signée Guido et Maurizio De Angelis, pas de doute, on est dans la polizioteschi ou poliziottesco. Le film est... Lire la critique de Rue de la violence

1
Avatar Philippe Quevillart
5
Philippe Quevillart ·

Milano

Pur film d'action ou le climat politique de l'époque (les brigades rouges) n'est qu'un prétexte pour montrer une violence crue et sans fioriture. L'acteur principal a un jeu assez rigide et aucun caractère n'est soigné ni approfondit. Par contre le réalisateur excelle lors des courses poursuites en plein Milan, assez jouissives. Lire la critique de Rue de la violence

1
Avatar Tzara
5
Tzara ·

Critique de Rue de la violence par FrankyFockers

Film qui fut exploité en France sous plein de titres différents : Rue de la Violence Polices parallèles Toute la ville tremble La Violence appelle l'ordre Polices parallèles en action Rue de la violence/Milan 9, on a tué le commissaire C'est un polar italien 70's lambda. Lire la critique de Rue de la violence

Avatar FrankyFockers
3
FrankyFockers ·