C'est vrai que ce film n'est PAS un GRAND film. C'est un petit film "populaire", qui ne cherche sans doute pas à donner des leçons, mais qui permet au plus grand nombre de prendre conscience de la condition des sans papiers.
Que le cinéphile avisé et l'intellectuel d'avant garde puriste n'y trouvent pas leur compte, cela peut se concevoir, mais à vouloir démontrer en quoi ce film n'est qu'un navet a but exclusivement commercial certains avancent des arguments plus que spécieux qui m'ont un peu énervé :


Quel est l'intérêt de savoir si Samba est un nom authentiquement sénégalais, et si l'accent d'Omar est correct ? Il me semble d'ailleurs qu'on n'a pas vu l'aspect ludique de la chose, incarné brillamment par le rôle de " Nelson".
Eh oui, comme la cigale ( de notre La Fontaine à nous ), la plupart des SansPap qu'on relâche du centre de détention de manière si hypocrite ( "vous devez quitter le territoire... par vos propres moyens" ) sont obligés de danser ... sur le fil du rasoir ! Et ça je pense que le spectateur lambda ne le sait pas. De même qu'il va peut être découvrir les conditions d'existence de ces quasi esclaves réduits aux tâches les plus ingrates, payés ( pas toujours ) en liquide, sélectionnés par des patrons voyous... De quoi comprendre que s'ils vivent dans l'illégalité ( la crapulerie, parfois, c'est vrai.. mais pourquoi en faire une généralité ? ) c'est parce qu'on le leur impose.

Quant aux femmes ( eh oui ! ce sont surtout des femmes ! ) qui jouent le rôle principal dans ces associations chargées de les soutenir dans leurs démarches ...pourquoi les traiter TOUTES de dépressives, de séniles ou d' hystériques " ? Sans Charlotte, le film aurait sans doute eu moins de succès. Et puis ces vieilles dames assoiffées d'idéal, je les ai trouvé craquantes. Quant à Izia, je l'ai découverte.
Est ce une erreur de casting ? Ou bien un élément de réflexion supplémentaire ?


PS : pour comprendre le titre, emprunté à Raymond Queneau ( Zazie dans le métro ) http://j.poitou.free.fr/pro/html/voc/vulgumpecus.html

Pierre-Yves_Ann
8
Écrit par

Le 27 avril 2015

10 j'aime

1 commentaire

Samba
mymp
3
Samba

Éloge ordinaire du sans-papiers (noir) avec des propos racistes dedans et de la mauvaise foi

Le français moyen de la base moyenne a-t-il déjà vu un gentil sans-papiers, en irrégularité depuis dix ans, avec un sourire aussi éblouissant ? Pas sûr… C’est qu’il ne faudrait pas trop l’effrayer,...

il y a 8 ans

104 j'aime

20

Samba
SanFelice
3
Samba

Insupportables

Je me suis lancé dans ce film avec un a-priori positif, n'étant pas forcément systématiquement arqué contre les comédies à la française. Comme beaucoup, j'avais bien apprécié Intouchables et je...

il y a 8 ans

79 j'aime

6

Samba
pphf
4
Samba

Samba bossa (pour rien)

D’abord – le pire du pire : Omar Sy, acteur français d’origine sénégalaise tente de prendre un accent africain, échoue assez lamentablement et, pour faire « réaliste » ne fait que mièvre et ridicule...

il y a 8 ans

67 j'aime

25

Samba
Pierre-Yves_Ann
8
Samba

Pour le "vulgue homme Pécusse"

C'est vrai que ce film n'est PAS un GRAND film. C'est un petit film "populaire", qui ne cherche sans doute pas à donner des leçons, mais qui permet au plus grand nombre de prendre conscience de la...

il y a 7 ans

10 j'aime

1

Entre les murs
Pierre-Yves_Ann
8

Les risques du métier

Beaucoup de commentaires intéressants de Momodjah, Adinaiéros, G. Rocher... ( j'avoue n'avoir lu que les premiers ), que je conseille de lire, plutôt que de les reprendre. Je crains également que...

il y a 9 ans

10 j'aime

12

Sous le sable
Pierre-Yves_Ann
8

Critique de Sous le sable par APY Boom

Jean Drillon s'est il noyé ? S'est-il suicidé ? ... Ou a -t-il décidé de disparaître ( comme l'affirme sa mère, et comme pourraient le suggèrer certains plans du début ) ? La réponse à cette question...

il y a 9 ans

7 j'aime

3