Advertisement

Un ange m'a pas pris par la main et m'a montré ...

Avis sur Samsara

Avatar Abd ۩
Critique publiée par le

Le contour versicolore des choses. On est comme un aigle sur son perchoir en train de lorgner la petite marche aptère de l'humanité, devant ce film. Des ruines d'un autre cycle, des temples bariolés, la Mecque, des cathédrales hiératiques, des poulets broyés à la chaîne, un bureaucrate se servant de sa cravate comme d'un turban-rituel pour retourner à sa conscience primitive ....

Ce florilège d'images en haute définition pour au final montrer quoi ? Le fossé abyssal entre les civilisations de l'avoir et celle de l'être. Alors oui, on peut choisir de ne pas le voir en se réfugiant derrière la critique parnasienne : " le beau pour le beau débouchant in fine sur un vide, une bouse esthétisée ". Pourtant la pichenette est bien là, bien assénée, et ce sans lyrisme inutile. Contraste exagéré dites-vous ? Le film n'a pas besoin de le mettre en relief, le contraste se passe volontiers des caméras pour être, il est.

L'humanité qui claudique, l'humanité qui crisse du ressort devant une poupée gonflable, l'humanité qui prie, l'humanité qui retournera au désert avant d'être totalement effacée comme ce mandala.

Un film nécessaire.

" Le saṃsāra (संसार terme sanskrit signifiant « ensemble de ce qui circule », d'où « transmigration » ; en tibétain khor ba, ou Khorwa འཁོར་བ།) signifie « transition » mais aussi « transmigration », « courant des renaissances successives »1. Dans le bouddhisme, il s'agit du cycle des existences conditionnées successives, soumises à la souffrance, à l'attachement et à l'ignorance. Ces états sont conditionnés par le karma. "

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 255 fois
7 apprécient

Abd ۩ a ajouté ce documentaire à 1 liste Samsara

  • Films
    Cover Top 10 Films

    Top 10 Films

    Je ne sais pas vous, mais j'ai de plus en plus un problème avec le terme " cinéphile " tant celui-ci a été vidé de sa...

Autres actions de Abd ۩ Samsara