Avis sur

Sausage Party : La Vie privée des aliments par LuluCiné

Avatar LuluCiné
Critique publiée par le

Avec sa bande annonce bien léchée anti-marmots, Sausage Party laissait présager du meilleur comme du pire.
L'effet gross-out me déstabilise légèrement tant l'outrance et la grossièreté américaine sapent plutôt l'effet comique plus qu'ils ne dénoncent l'esprit puritain. Mais force est de constater que dans la bouche de ces merveilleux aliments animés, l'effet est des plus réussis (ce qui n'avait guère marché sur moi de la part de l'ours en peluche Ted).
Ce qui fonctionne c'est avant tout l'audace d'ouvrir son film d'animation sans mâcher ses mots, avec des blagues lubriques que j'aurais trouvé douteuses en dehors de ce contexte. Même si l'on sent que la bande de potes derrière se bidonne bien je n'ai pas ressenti l'effet potache d'un gamin d'une trentaine d'année. Il faut dire qu'ils ont mis le paquet autant sur le dessin que sur les dialogues. Le film d'animation rappelle fortement nos Pixars et compagnie mais avec ce charme en plus d'être, à l'instar d'une parodie, un dessin animé pour adultes.
L'idée aussi farfelue qu'elle puisse être tient par son côté foutraque parce qu'elle s'imprègne d'un vrai fond sur nos sociétés. Le film ne sert pas que de prétexte à imaginer une saucisse se faire un « buns ». N’empêche qu'on est assez secoué de voir l'audace, riant non pas au mot fuck mais dans l'allusion très sexuée et naïve de nos chers aliments.
Au vues des polémiques autour du film, mieux vaut se faire l'écho de l'excellent travail des animateurs, qui rendent crédibles une idée poussant loin notre côté carnassier. Au delà du loufoque on saluera la profondeur de la mise en abîme de l'idée de religion autant que de la sexualité aux multiples facettes, rendant le film moins gras qu'il n'y paraît. Sausage Party doit beaucoup à South Park, que ce soit dans la façon de doubler les personnages ou dans la délicatesse d'un scénario aux rebondissements énormes.
Pourtant le film coupera clairement la poire en deux, on voit déjà ses détracteurs anti-gross out tailler le film, quand j'ai hâte de voir des parents ignorants sortir choqués aux premières minutes du film. Moi j'ai ri, beaucoup ri, et même si je ne suis pas en phase avec la dernière partie ; quand on va dans le n'importe quoi, on y va à fond avec Seth Rogen. Le film aurait pu tirer sa grâce dans la subtilité mais je lui pardonne ses défauts parce que j'ai ri, pauvre de moi, bien contente qu'on me tende une sucette sous couvert d'animation avec un langage anti-marmot et trash dans sa personnification de l'aliment. Vous ne préparerez plus jamais votre hot dog de la même façon.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 327 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de LuluCiné Sausage Party : La Vie privée des aliments