LES IMPULSIONS REFOULEES du mâle d'âge moyen ses racines et ses conséquences

Avis sur Sept ans de réflexion

Avatar Jean Noel Rouxel
Critique publiée par le

Alors que sa femme et son fils sont partis en vacances Richard Sherman (Tom Ewell) reste seul à New York pour travailler et étudier un manuscrit pour sa maison d’édition.
Malgré une volonté « à toute épreuve » un mental d’acier et une force de caractère proche de celle d’un poulpe il se retranche dans son appartement certain de ne pas succomber à l’alcool la cigarette et le désir.
C’était sans compter sur l’arrivée de sa nouvelle voisine venant passer l’été dans cette ville étouffante. Interprétée par une Marylin au sommet qui était pourtant en procédure de divorce avec Joe DiMaggio . La scène mythique du métro inspiré de l’ami photographe Sam Shaw en serait la cause.
Cette prise de vue de la robe de Marylin se soulevant au-dessus de la bouche de métro au passage du train a était prise sur Lexington avenue à Manhattan devant une foule avide de scandale. Ils repartent du cinéma en ayant vu l’étrange créature du Lac noir (1954) clin d’œil repris par Guillermo del Toro dans la forme de l’eau en 2018. Cette scène mythique n’a pas pris une ride et sept ans de réflexion douce comédie nous transporte encore.
Merci Billy

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 31 fois
3 apprécient

Jean Noel Rouxel a ajouté ce film à 3 listes Sept ans de réflexion

Autres actions de Jean Noel Rouxel Sept ans de réflexion