Jawsais même pas faire cette blague...

Avis sur Shark 3D

Avatar SlashersHouse
Critique publiée par le

Dans le petit monde du film de squales, il y a Les dents de la mer, et puis c'est à peu près tout. Personne n'a réussi à atteindre le niveau d'excellence de Spielberg, mais pourtant beaucoup s'y sont attelés, que ça soit Chris Kentis avec le chiantissime Open Water, ou encore Andrew Traucki avec l'over-chiantissime The Reef. Malheureusement pour ceux-ci, ils auront au mieux distrait, mais jamais ils ne seront restés dans les annales, la faute à un sujet qui avait été simultanément entamé et clos par l'homme circoncis. Shark 3D annonçait, à l'inverse de ses concurrents, une volonté de se décomplexer et nous proposer quelque chose de gore, divertissant, et amusant, à l'image de Piranha. Enfin quelqu'un avait compris que l'on en avait marre de ces requins devenus ennuyeux et que pour une fois on aurait envie de les voir en 3D, si possible bouffant des culs et des bites. Finalement, ça commence plutôt mal, la scène d'accroche est merdeuse et pas de bidoche à l'horizon. Ok, mettons ça sur le compte de la mise en bouche. Et puis ça continue, et tout comme avec Green Lantern, le temps passe et l'on se rend compte qu'il n'y a rien à voir, et qu'en fait on s'est fait avoir comme un ado, parce que c'est ce que ce film est, un film pour ados. La caméra passe la plupart de son temps à la hauteur des culs des jeunes femmes ou des torses nus des damoiseaux, sauf que c'était pas Twilight chez les requins que l'on était venu voir, mais des jeunes cons se faire réduire en steak tartare.

Bref, Shark 3D est une foirade totale. C'est pas divertissant, c'est d'une connerie sans nom, il n'y a aucun frisson, et surtout le gore est totalement absent (c'est des requins post-mo, ils mangent proprement). Les attaques sont d'ailleurs affligeantes, la même rengaine étant usée en boucle, ça tombe à l'eau, ça gueule, ça meurt, et la caméra filme une connasse qui hurle dans un bateau.
En fait, si vous voulez éviter de perdre 1h30 de votre temps, matez vous les différentes bandes-annonces ainsi que la featurette, vous n'y perdrez pas au change.
Pour conclure, les ados qui n'ont jamais entendu parler de Roy Scheider seront probablement les seuls à trouver un quelconque intérêt à regarder cette pellicule, et de toute façon il ne faut pas se leurrer, il est PG13 aux States alors que Piranha était R. Ceux qui connaissent la réplique « we're gonna need a bigger boat ! » vont s'ennuyer comme pas possible, et vont croiser les doigts pour que Bait 3D, le concurrent direct en provenance d'Australie (avec Julian « Christian Troy » McMahon) soit moins con et ne mente pas sur la marchandise.
Mention spéciale pour Joel David Moore, le palot maigrichon de Bones, qui s'offre un rôle plutôt amusant de gamer pas trop stéréotypé et apportant un tant soit peu d'humour au tout. A noter qu'après Avatar, il continue dans la 3D, et vous le retrouvez très bientôt dans Julia X 3D, une autre merde.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 487 fois
7 apprécient

SlashersHouse a ajouté ce film à 1 liste Shark 3D

  • Films
    Illustration Navets 2011

    Navets 2011

    Avec : The Thing, L.A. Zombie, Votre Majesté, Le Rite,

Autres actions de SlashersHouse Shark 3D