Advertisement
Affiche Sharknado 4 : The 4th Awakens

Critiques de Sharknado 4 : The 4th Awakens

Téléfilm de (2016)

  • 1
  • 2

Navet d'anthologie.

Nanar, navet, je ne sais pas vraiment quel terme serait le plus adéquat pour caractériser au mieux ce phénomène... Phénomène est un terme assez juste finalement, car pour que certains en vienne à lui mettre 10, voire à le vénérer. Ou encore qu'ils en fasse une saga allant jusqu'à 6 épisodes, chacun poussant un peu plus la folie et la connerie. Mais aussi qu'ils en viennent à en parler dans... Lire l'avis à propos de Sharknado 4 : The 4th Awakens

3 2
Avatar titiro
1
titiro ·

SHARK WARS : Le réveil de la farce

Le cinéma c'est un art, et l'art c'est vaste, très vaste, en sculpture on peut par exemple vendre des milliers une paire de chausson en fer forgé, en peinture on peut perdre des millions pour une giclée de couleurs primaires sur une toile vierge et j'en passe. Dans le cinéma, c'est comme partout, y'a du sublime comme du très abstrait et limite dérangeant, voire des curiosités que peu... Lire la critique de Sharknado 4 : The 4th Awakens

7 6
Avatar мс³
8
мс³ ·

Faux cons et Poids cons

Je sais, ma note est surprenante, mais elle est, selon moi, logique au plus haut point. Non parce que des films de requin merdiques à souhait, j'ai du en voir une tonne; les Ghost Shark, les Sand Shark et autres requins à deux têtes. La différence se trouve surtout dans le fait que "Sharknado 4" est un film de requin qui s'assume enfin; c'est pas vraiment nul à chier, non, parce que c'est une... Lire l'avis à propos de Sharknado 4 : The 4th Awakens

6
Avatar FloBerne
6
FloBerne ·

La force est toujours là !

Très bonne suite des aventures de Ian Shepard, avec un scenario très construit, d’une force digne des plus grand (personnellement, l’écriture m’a rappelé Cristian Mungiu par son dépouillement et Kenji Mizoguchi par la poésie qui s’en dégage). Si c’est l’ensemble du film qui m’a convaincu, la splendeur de chaque plan, l’émotion véhiculée par chaque acteur, c’est particulièrement le... Lire la critique de Sharknado 4 : The 4th Awakens

4 5
Avatar Postytounet
7
Postytounet ·

Tronçonner, c’est une histoire de famille

Heureusement que le ridicule ne tue pas Pour ceux qui ne connaitraient pas cette saga débutée en 2013, voila en bref, le pitch principal: Sharknado, c’est du pur téléfilm à petit budget qui revendique son statut de nanar. L’intrigue commence à Los Angeles où une tornade formée au large du Mexique entraine sur son passage des milliers de requins, formant un Sharknado... Lire l'avis à propos de Sharknado 4 : The 4th Awakens

2 1
Avatar Jay77
7
Jay77 ·

Fans de nanards à requin, passez votre chemin, l'esprit n'y est plus.

Je pense qu'on peut dire que je suis bon public. Très bon public. Le 1er Sharknado m'a fait rire, le deuxième moins, le troisième avait remonté la pente et trouvé un nouveau ton...Mais là, le 4ème, non, ce n'est pas possible. Là, pour le coup, il faut l'admettre: c'est lourd, c'est ennuyant, c'est nul. Il n'y a rien à sauver. On retrouve donc Fin Shepard à Las Vegas, pour... Lire la critique de Sharknado 4 : The 4th Awakens

2
Avatar OliOliOli
1
OliOliOli ·

Quand le nanar devient un navet...

J'assume parfaitement le fait d'être fan des Sharknado mais celui-ci ne m'a du tout convaincu. La première chose qui saute aux yeux est la réalisation et les CGI/SFX qui sont inférieurs par rapport aux opus précédents. Ils sont tellement mal fait qu'il devient difficile de distinguer l'action à l'écran. La deuxième chose, c'est un "excès de zèle" des scénaristes. Dites les... Lire l'avis à propos de Sharknado 4 : The 4th Awakens

Avatar TheRanalloN
3
TheRanalloN ·

Critique de Sharknado 4 : The 4th Awakens par Oskar Newon

Quatrième épisode de la saga et une introduction façon Star Wars. Nous voici donc dans l'épisode IV : Le Réveil de Sharknado. Le monde est en paix et prospère grâce au dispositif de la compagnie Astro X qui peut tuer, grâce à des ondes lancées sur les tornades, les sharknado dans l'oeuf. Nous sommes 5 ans après les événements du troisième film. Fin est dans le Kansas, il coupe... Lire l'avis à propos de Sharknado 4 : The 4th Awakens

Avatar Oskar Newon
6
Oskar Newon ·

It wouldn't be piece of shit without a storytelling massacre.

Il y a des fois où il faut savoir dire stop. Des fois où il faut savoir garder la tête froide. Le premier Sharknado demeure encore aujourd’hui le plus mauvais film que j’ai jamais vu, deux ans après son visionnage. On aurait pu se dire que faire des suites étaient une vraie-fausse bonne idée, mais Asylum a eu l’audace d’assumer complètement son produit et donc de proposer des films... Lire l'avis à propos de Sharknado 4 : The 4th Awakens

Avatar vive_le_ciné
1
vive_le_ciné ·

Critique de Sharknado 4 : The 4th Awakens par Mr-Vladdy_Crane

Bien qu'il est difficile de classer la saga "Sharknado" dans le registre des nanars (les différents films faisant exprès d'être mauvais et jouant avec excès sur cette condition), je dois avouer que les trois premiers films m'ont fait rire. Rien de bien méchant, c'est même difficile de se demander pourquoi cette production particulièrement réussi à faire parler d'elle mais elle m'amuse. Le... Lire la critique de Sharknado 4 : The 4th Awakens

Avatar Mr-Vladdy_Crane
3
Mr-Vladdy_Crane ·
  • 1
  • 2