👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Pour reprendre une formule de Gérard Lefort, je dirais que je suis allée voir ce film vers 22h et quand j'ai regardé ma montre 2h plus tard, il était 22h20.
Même la B.O de Sonic Youth ne rachète rien dans ce film où tout fait défaut, en particulier le rythme. Le jeu des acteurs est...où?désolée, je ne l'ai pas vu. Je n'ai vu que de jeunes acteurs inexpressifs s'échiner en vain à donner de la profondeur à des personnages creux. Dur alors de s'intéresser aux sorts de ces malheureux disparus. Le réalisateur a dû lui-même s'en rendre compte puisqu'il a cru bon d'ajouter des micro-scènes "à suspens" censées relancer l'intérêt mais qui ne provoquent que bâillements et agacement.
Par ailleurs je voudrais bien qu'on m'explique l'intérêt de situer l'histoire dans les années 90? si c'est juste pour montrer que les jeunes de cette époque écoutaient leur musique dans un walkman et disaient "belle" et pas "bonne" (oui, nous étions moins vulgaires en ce temps-là), c'est TRES léger et ça sent l'accessoire pour faire parler de son film à moindres frais.
Le procédé de la vision des mêmes événements par différents protagonistes est intéressante (quoique déjà vu dans plusieurs films, dont Elephant qui se déroule aussi dans un lycée), mais il est utilisé un trop grand nombre de fois et n'aboutit qu'à la dispersion de l'intrigue dans un échevelas de sous-intrigues sans saveur.
Las, qui me rendra les 8heures de ma vie perdues à voir ce film?
LeFarfadet
2
Écrit par

il y a 11 ans

12 j'aime

2 commentaires

Simon Werner a disparu...
MrOrange
6

Critique de Simon Werner a disparu... par MrOrange

Film très branché, à la mode bobo en effet, confirmée par l'atmosphère qu'installe le cinéaste avec la très belle bande-originale de Sonic Youth. C'est un premier film plutôt maîtrisé, découpé en une...

Lire la critique

il y a 8 ans

14 j'aime

Simon Werner a disparu...
eloch
7

De l'art des croisements

La veille, sur la même chaine était diffusé un autre film de disparition adolescente (à savoir Pique-nique à Hanging Rock), les deux jouant la carte du mystère. Mais là, où Weir avait choisit...

Lire la critique

il y a 9 ans

14 j'aime

Simon Werner a disparu...
LeFarfadet
2

Critique de Simon Werner a disparu... par LeFarfadet

Pour reprendre une formule de Gérard Lefort, je dirais que je suis allée voir ce film vers 22h et quand j'ai regardé ma montre 2h plus tard, il était 22h20. Même la B.O de Sonic Youth ne rachète rien...

Lire la critique

il y a 11 ans

12 j'aime

2

I Know Who Killed Me
LeFarfadet
1

Critique de I Know Who Killed Me par LeFarfadet

I know who killed me. En même temps, je vous le dis tout net, à moins de n'avoir jamais vu/lu de polars de sa vie, ni zappé sur un téléfilm policier encombrant l'antenne de TF1 par un mercredi...

Lire la critique

il y a 9 ans

1 j'aime

4

Sex and the City
LeFarfadet
2

Critique de Sex and the City par LeFarfadet

Les atermoiements de bourgeoises faussement lucides, de celles à qui on ne fait plus le coup du Prince Charmant, et qui passent pourtant leur journée à en parler. En long, en large et en travers. Ce...

Lire la critique

il y a 11 ans

1 j'aime

X-Files : Aux frontières du réel
LeFarfadet
8

Critique de X-Files : Aux frontières du réel par LeFarfadet

Le détestable Smoking Man; le mystérieux indicateur, la girouette Krajicek, l'inoubliable Tooms, les délirants Lone Gunmen, la musique de Mark Snow, les décors sauvages et superbes du Canada, les...

Lire la critique

il y a 11 ans

1 j'aime