Avis sur

Six Femmes pour l'assassin

Avatar FrankyFockers
Critique publiée par le

Trop de couleurs distraient le spectateur, disait Tati, sauf des fois, lui répond Bava, signant ici le manifeste du Giallo (La fille qui en savait trop l'année d'avance en constituait les prémices), un film où toute la grammaire du genre, qui sera reprise à la lettre et éclatée à l'infini par Argento, est déroulée avec talent et conviction.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 34 fois
1 apprécie

Autres actions de FrankyFockers Six Femmes pour l'assassin