"On a beau connaitre par cœur le chemin qu’on prend chaque jour, le paysage nous semble toujours différent, rien ne change, pourtant on découvre de nouvelles choses à chaque fois. Est-ce que n’est pas une bonne raison de vivre, ou alors ce n’est pas suffisant"



(Tu peux aller directement en bas à "Mon avis et analyse" si lire les extraits du film ne t'intéresse pas)


On va commencer tout de suite très lourd, tu lances cette playlist YouTube et après tu reviens.


Puisque c'est fait, Je vais juste dire que j'indiquerais les actions, et pas les temps du film. Quand je l'ai revu j'étais trop loin de la télé et je n’arrivais pas à lire le timer...



Les personnages



Histoire que vous vous en souveniez :
Sasakura : La mécanicienne adulte
Yuichi Kannami : Le personnage principal, Cairn quand il est en vol
Jinroh Kurita : L’ancien Yuichi Kannami
Suito Kusanagi : La supérieure et amourette de Yuichi
Tokino : Celui qui fait découvrir les environs à Yuichi
Mitsuya : La pilote qui parle à Yuichi de ses sentiments sur les Kildrens
Yudagawa : Le mec au cheveux blanc avec le journal plié en 4 impeccable
Fuko : La prostituée brune
Le professeur : Le pilote à la panthère noire sur le J2



Descriptions des faits et du film



On arrive dans le film, la toute première scène un mec gueule "Attention, derrière toi", hein quoi qu'est ce qu'il se passe ? Bamm un avion abattu et un pilote qui meurt. Le temps qu'on comprenne que ça ne rigole pas et qu'on est en guerre, le deuxième avion est abattu... Une panthère noire sur l'avion vainqueur, on voit la carlingue d'assez proche et elle est nickel... Serait-ce notre héros principal ?
- Non, c'est l'antihéros, et il a un sacré niveau.


Ensuite viens le générique de début, ça calme, ambiance posée avec l'OST que vous écoutez en ce moment. On comprend que le ciel est calme, la météo clémente, mais que le seul trouble à l'horizon c'est celui des humains se faisant la guerre.


Notre héros arrive à la base, qui est il ? D'où vient il ?
En soit, on s'en fou, là où il faut prêter attention c'est à ses paroles : "C'est juste que j'ai l'impression de vous avoir déjà vu quelque part."
C'est la première fois que vous voyez le film ? Vous n'y prêtez pas attention c'est normal.
Par contre si ce n’est pas la première fois que vous le voyez, vous devriez porter votre attention sur TOUT les plans du film, ouais ouais, un film de 2 heures qui a chacun de ses plans qui apportent quelque chose à l'intrigue, une information, une question, une rumeur. Chacun des plans du film vous permettrons vous faire votre propre interprétation et de vous donner quelque chose pour réfléchir, et ça c'est un PUTAIN de premier bon point.


Je vais détailler quelques plans.


Le pilote qui vient d'arriver, Kannami, veut faire le passage de relais car il vient d'obtenir un nouvel avion. Question en suspens. # Gardez ça en mémoire.
Il allume sa cigarette avec une allumette d'une seule main. # Gardez ça en mémoire.
D'ailleurs Kusanagi (référence à un autre univers d'Oshii : Ghost in the Shell ma gueule !) va trouver cette allumette et on aura un gros plan dessus # Gardez ça en mémoire.
Vers les 10 minutes, on voit un mec au cheveux blanc entrain de plier son journal. # Gardez ça en mémoire.
D'une manière bien précise d'une part, et les gros titres sur les journaux parle de la guerre en Europe.
On imagine donc se situer en Europe.
Il arrive dans la salle commune où on apprend que Kusanagi pilote aussi. Présentation des personnages, basique.
"C'est une première pour toi ? ... L'avion ? Je vole sur des Mach D depuis que je suis venu au monde" # Gardez ça en mémoire.
D'ailleurs on voit que le film est très bien réalisé graphiquement parlant, les plans de vols sont comme "filmés" pour certains, on voit que le texturing des plans aériens a été un peu plus poussé que le reste, à tel point que ça peut faire tâche quand on voit la base et qu'on voit le plan aérien. Pour ma part je regarde le film en qualité de merde parce que je ne l'ai pas trouvé en 720p ou 1080p (si y a moyen...), du coup j'ai le blanc qu'est hyper lumineux, je ne sais pas si c'est pareil en HD)


Quand Kannami est dans le bureau du commandant Kusanagi, Kannami pose des questions sur l'ancien pilote, pour le passage de relais, mais sans réponse concrète. On ne sait pas si il s'est fait tuer, muté ou s'il est parti à la retraite. Et le terme de Kildren est lâché. Rien de plus. # Gardez ça en mémoire. (Ouais ça va en faire beaucoup à la fin de la critique, mais tout est justifié).


Quand on demande à Kannami où il était avant il réponds "Je n'arrive plus à m'en souvenir" # Gardez ça en mémoire.


Nos pilotes arrivent au bistro, et on voit un vieux assis sur les escaliers, quelques théories sur lui, j'y reviendrais à la fin. # Théorie du vieux. **
Une fois à l'intérieur, on voit la télé, l’actualité qui y passe : l'état de la guerre et de la bataille précédente. On apprend que c'était le 5 octobre il n'y a pas longtemps. Encore la guerre, c'est donc un conflit assez proche, pas le genre qui se passe à l'autre bout du monde dont tout le monde s'en fou.
Quand la prostituée ooups, la jeune femme arrive, on insiste sur le chouette ailé qu'elle a sur le buste. ** # Théorie de la chouette.

Quand il parle du pâté en croute, il avoue "d'avoir l'impression d'avoir déjà mangé ce pâté quelque part" et arriver au manoir, il n'est pas sûr d'être déjà venu ici. # Gardez ça en mémoire.
La prostituée de rhabille, et on voit un grand tatouage sur son dos, peut être une anguille un peu stylée. # Théorie de la chouette.
Au passage elle est la première à évoque la mort de Jinroh # Gardez ça en mémoire.


Au passage j'ai l'impression que Yuichi parle comme un mec blasé, en plus c'est saccadé et ça fait pas du tout naturel. C'est pareil tout au long du film sur plusieurs personnages. Je ne sais pas si c'est voulu, normal ou pas. Compte tenu du film, ça doit faire partir de l'intrigue mais je ne sais pas vraiment où le placé.


Il dit être un enfant. "Je suis un gamin" en dialogue avec la prostituée. # Gardez ça en mémoire.


"Si l'avion est toujours là c'est qu'il ne s'est pas fait descendre." Puis juste après un plan sur le pistolet de Kusanagi. Humm.... # Gardez ça en mémoire.
On voit ensuite Kusanagi rentrer dans la chambre de Kannami et s'allonger sur le lit pour y sentir l'odeur de..euh... # Fétichisme # Gardez ça en mémoire.


"Yuichi, es- tu un Kildren ? Vous ne pouvez pas grandir, vous ne pouvez pas devenir adulte." # Gardez ça en mémoire.
Bon déjà là on voit l'intrigue avancer, on sait qu'ils sont tous les deux des Kildren, et qu'ils ne peuvent pas vieillir.


Dialogue Kusanagi et Kannami : En gros elle explique que Mizuki est sa fille et non pas sa soeur, qu'elle vieillit contrairement à sa mère. Gros plan sur le fait qu'elles se prennent la main. Juste avant elle dit ne pas supporter de voir sa fille parce qu'elle vieillit, mais elle lui prend la main c'est signe d'amour tout de même.


Des touristes et des sponsors doivent venir visiter la base... Mais attends, on est en guerre et on a des sponsors ? La guerre ne semble pas être nécessaire, mais plutôt un business. De même on voit le même mec plier un autre journal dans lequel les gros titres concernent la guerre, encore.
On évoque aussi le fait que Kusanagi est peut être une tueuse, elle porte toujours un pistolet sur elle... Plus tard "Elle a tué Jinroh". # Gardez ça en mémoire.
Pourquoi ? Pas de réponses.


Quand les touristes arrivent, on se croirait au zoo. Ils ne sont pas intéressés par les membres de la protection du territoire, par le matériel ou par leur travail, mais simplement pour prendre des photos et "savoir comment ça fait". La guerre est quelque chose d'horrible, mais vous, vous combattez pour préserver la paix dans le monde. Hypocrisy High level.


Quand un des avions s'écrase, et qu'on apprend que le pilote est mort une des vielles dit que c'est dommage pour ce garçon de mourir si jeune, ce qui révolte notre belle Kusanagi et qui réplique : " Ce n'est pas un pauvre garçon, c'est vous qui êtes à plaindre !" # Gardez ça en mémoire.


Les plans sont long, quelques secondes entre deux répliques, ou mouvement, le temps de digérer l'information, ça peut donner une impression de longueur, c'est antipathique c'est ça se ressent dans les critiques de la plupart d'entre vous.


On voit des bombardiers dans le ciel, Kannami sort pour retourner à la base, et la femme du Daniels (le bistro), lui dit : "Fais attention mon garçon" - "Attention à quoi ?"
Je n’ai pas compris à quoi il devait faire attention, peut être à ne pas mourir ? Mais la phrase ne serait pas tournée comme ça. Peut être que la traduction en anglais, ou le sous-titre français m'aiderais à comprendre.


Une fois que la base s'est faite bombardée, Kusanagi est en colère et décide d'aller voir en personne le contrôle aérien qui mène à un "dialogue" qui au passage nous montre qu'elle a du caractère, bien plus que les autres Kildrens :
"Cette gosse est immature, c'est le problème avec les jeunes de cet âge là..."
"Je me demande si on a besoin d'être mature quand on risque sa vie à tout moment."# Gardez ça en mémoire.
Aussi, la prostituée arrive sur les lieux du bombardement et regarde les 3 avions l'air satisfait, ensuite plan sur Kusanagi. ** # Théorie de la chouette.**


45 minutes et 45 secondes, petit plan assez stylé pour un film d'animation.


Quand le professeur a été évoqué dans le combat aérien, l'autre pilote est en panique et meurt peu de temps après. La panthère noire, professeur, rappel du premier passage où 2 avions se font détruire par ce seul pilote. # Théorie du professeur.


Dans la séquence où ils sont au logement de fonction, plusieurs questions se résolvent, notamment sur Jinroh. On apprend qu'elle a couché avec lui aussi. # Gardez ça en mémoire. On voit qu'elle boit du vin # Théorie des Kildrens


Quand elle entend par le professeur, Kusanagi à l'air d'être obsédée. "Elle l'a aperçu et l'a pourchassé"
Les pilotes en parlent comme étant "L'as des as" de l'ennemi, et qu'il est sûrement arrivé sur ce lieu là car "On prend le dessus un peu trop souvent". C'est dit qu'il soit adulte, quelque chose d'anormal pour les pilotes de chasses qui sont normalement tous des Kildrens. # Théorie du professeur.


Kusanagi est d'ailleurs la seule à avoir survécu au professeur. Elle est toujours en vie, est ce parce qu'elle a réussi à échapper au professeur, ou parce qu'il a été clément avec elle ? On ne sait pas, mais on sait qu'ils ont eu une relation car plus tard la prostituée raconte l'histoire après avoir dit : "C'est comme si quelque chose avait ravagé son coeur". Elle raconte que Kusanagi était allé au manoir et à coucher avec un client de la prostituée en noir. Client qu'on imagine être le professeur puisqu'il semble être bien plus grand que les Kildrens, et habillé comme un pilote. La prostituée dit aussi que "Cette fille est dangereuse". # Gardez ça en mémoire. # Théorie du professeur.


Le jeune pilote qui va aux putes a dit : "Quel que soit l'endroit où tu vas, c'est toujours le même genre de personne que tu croises, j'ai beau regarder il n'y en a pas un seul dans le lot pour lequel je pourrais dire "Tiens ce gars là, il ressemble à personne que je ne connaisse" ".
"Des pilotes jumeaux ça court pas les rues" - "C'est pas les premiers que je vois" # Gardez ça en mémoire.


"Je vous signale que ce truc là c’est pour les gamins" – "j’en suis un au cas où tu l’aurais pas remarqué" # Gardez ça en mémoire.


J'en suis à la moitié de mes notes (2 / 5), et il me reste encore pas mal de choses à interpréter, et à écrire. Ça fait 2 heures que je suis dessus. J'ai passé plus de 3 heures pour Le roi des ronces, et 2 heures pour le Garçon et la bête. Pour comprendre la portée d'un film il faut y passer du temps…
Édit : Au final j’ai passé plus de 7 heures dessus comprenant les recherches et l’interprétation :o


Au retour de la grande bataille qui se préparait (ouais j'ai passé le passage car j'ai dit que je ne sélectionnerais QUE quelques plans), on apprend que le professeur a abattu deux avions, et que la gonzesse mignonne (Mitsuya) a vu une des techniques du professeur. Le professeur est très bon, il peut abattre les avions deux par deux et s'en sort toujours indemne. # Théorie du professeur.
Je rappelle au passage que les graphismes sont très beau et les détails très bien fait sur les plans aériens.


Petite virée en Pologne, (POLSKA , Tak tak ! (Ouais j'ai quelques mots de polonais aussi)) pour nous rappeler que la guerre se passe en Europe, et qu'ON EST en Europe. Proche donc de la population !
Durant ce séjour en Pologne on apprend pas mal de choses :
Le professeur travaillait pour Rostock, c'était le supérieur de Kusanagi, elle parle de lui avec respect. C'est un adulte ordinaire, un homme comme les autres mais un pilote exceptionnel.
Il est parti chez Lautern parce qu'il "s'est passé des choses". # Théorie du professeur.
"Je sais bien que personne ne peut l'abattre" Dit Kusanagi à Kannami.


Explications et philosophie de la guerre :



"À ton avis, contre qui on se bat, et pour quelle raison ? Je ne me suis jamais posé la question. Pourtant ça fait des morts. C'est notre
boulot, ça se passe de la même façon pour n'importe quelle entreprise,
c'est le plus fort qui gagne et qui en tire les bénéfices. Comparé à
un boulot normal, le nôtre est dépassé, puisqu'on joue à un jeu
complètement archaïque. Exact, et c'est pour ça qu'on peut légalement
tuer des gens ou être tué"



.



La guerre n'a jamais été totalement abandonné dans nos civilisations,
tout simplement parce que le fait qu'elle continue à exister est
essentielle pour l'être humain. La présence de conflit avec le rouleau
d'affrontement spectaculaire, savoir que quelque part on se bat, c'est
ça qui maintient l'illusion d'un monde en paix dans notre société,
mais pour que ça marche il faut que ce soit du concret, parce que
c'est bien beau d'apprendre aux enfants à lire des livres d'histoire
pour savoir ce qu'est la guerre, mais ça ne suffit pas c'est trop
théorique, si les gens ne voient pas de vrais morts aux infos, si
l'horreur se fait trop discrète, alors la paix ne peut pas être
préservée parce qu'on oublie ce que la paix veut dire. L'être humain a
besoin de la guerre pour ne pas oublier, il en a tout simplement
besoin pour se sentir vivre, pour nous pilote c'est même notre seule
et unique raison de vivre, alors tu vois, étant donné que notre guerre
dans les airs fait partie d'un jeu qui n'est pas prêt de s'arrêter
il est nécessaire d'établir certaines règles. Comme par exemple là
présence d'un ennemi invincible. "



Ennemi qui est bien sûr... Le professeur !


Bon c'est sûr que ça fait un petit peu "tout le scénario est balancé comme ça", mais sans ça beaucoup (dont sûrement moi) n'auraient pas compris le film, même avec ça beaucoup n'ont pas pris le sens profond du film, du coup on peut excuser cette partie parce qu'elle était nécessaire à la bonne compréhension du film. Il faut digérer, mais... # Gardez ça en mémoire. !


D'ailleurs, ces citations sont dites tout de long sur ce même plan. Si quelqu'un ayant un peu de culture polonaise reconnait les personnages dans le fond, ce serait génial de m'en faire part ! Dziękuję


Kusanagi à Kannami dans la voiture : "Est ce que tu veux que je te tue ? Ou tu préfères me donner la mort ? On a pas le choix, si on ne le fait pas on restera toujours dans cet état." Suivit d'une scène de baiser. # Gardez ça en mémoire.


"Qui est le père de Mizuki ?" C'est Mitsuya qui parle.
"Il y a pas mal de rumeur qui cours" # Théorie du professeur.


Le pilote au cheveux blanc a été remplacé, un nouveau a pris sa place, et ils se ressemblent pas mal physiquement. Il plie le journal exactement comme son prédécesseur.
En voyant cela, Kannami dira "Tu as la même manière de plier le journal qu'un type que j'ai connu..."
Quand il aura fini de dire sa phrase en mode "J'ai pas capté", son expression faciale change et on voit qu'il commence à comprendre. Petit flashback sur sa vie dans la base. # Théorie des Kildrens # Gardez ça en mémoire.


On apprend ensuite que ça fait 8 ans que Sasakura travaille avec Kusanagi. Elle la décrit comme une grande professionnelle et qu'elle fait son boulot irréprochablement.
Mitsuya fait remarquer qu'elle est du genre suicidaire.# Gardez ça en mémoire.
Le problème selon Mitsuya c'est qu'elle a un enfant, et qu'un enfant met au monde d'autres enfants. Le problème est que Kusanagi ne peut pas mourir sauf si elle est tuée, elle verra donc techniquement tous ses enfants et petits enfant mourir. "Les autres sont au courant eux aussi et pourtant tout le monde ferme les yeux". # Gardez ça en mémoire. # Théorie des Kildrens
Pourtant si Kusanagi est toujours en vie c'est parce qu'elle est un pilote extraordinaire, elle a eu le temps de voir des tas de choses et d'y réfléchir. Elle a appris à agir sur son propre destin et sur celui des autres. # Théorie du professeur.
** " Comme par exemple tuer la personne que vous aimez ?"
"Tu n'as pas compris." # Gardez ça en mémoire.**


Mitsuya aborde le thème du passé. Mais ils n'arrivent pas à se souvenir de leurs passés. Ils ne savent pas depuis combien de temps ils sont là, ni depuis combien de temps ils sont pilotes. La perte de mémoire est évoquée, tout est mêlé, l'année dernière, il y a 4 mois, la semaine dernière...
Il a la sensation depuis tout petit, d'être dans une spirale, de "flotter" entre rêve et réalité. # Gardez ça en mémoire.



Les Kildrens sont le nom d'un brevet de Rostock, ils ont vu le jour par accident sur la recherche sur la génétique moléculaire appliquée, c'était un produit à la base. Vous ne vieillissez pas, vous vivez éternellement. Il y a des gens qui ne peuvent mourir que si ils se font tués.



.



Elle sait tout ça, mais elle ne sait plus où elle l'a vu/entendu, elle
n'est pas sûr de savoir si c'est vrai, tout est flou. Elle ne sait pas
si elle en est un aussi. Elle est complètement pommée sur son
identité. Si ça se trouve elle est peut être née telle qu'elle est, et
n'a jamais grandi.
Elle essaie de se souvenir mais mis à part quelques petits détails c'est le vide total.
# Gardez ça en mémoire. # Théorie du professeur. # Théorie des Kildrens



"Je crois que Kusanagi a tué Jinroh pour son bien à lui, pour qu'il en finisse avec tout ce cirque. Seulement Jinroh n'est pas mort, il est devenu Yuichi Kannami, on l'a fait renaître dans un autre corps, et on lui a implanté de nouveaux souvenir, tu es la réincarnation de Jinroh, la société fais ça car tu es un bon pilote, et ils ne peuvent pas courir le risque d'en manquer." # Théorie des Kildrens # Gardez ça en mémoire.


Ils vont semblant de ne pas le remarquer, ils se doutent qu'un jour ou l'autre tu finiras par le découvrir. # Gardez ça en mémoire.


Est ce que tu as tué Jinroh Kurita ? - Oui
C'est lui qui te l'as demandé ? - Oui
Tu l'aimais ? - Oui
Kannami, tues moi.
Pan à côté
Tu dois rester en vie, jusqu'à ce qu'on puisse changer tout ça.
(Je voulais faire ça en citation mais ça commençait à foirer toute ma présentation...)
# Gardez ça en mémoire.
Kusanagi réclame sa mort, "Je t'en supplie".
Kannami : "Tu dois rester en vie jusqu'à ce qu'on puisse changer tout ça"
Le changement interviendra très sûrement à la mort du professeur. # Théorie du professeur.



Mon avis et analyse



Bon.
Maintenant vous avez toutes les clés (ou du moins les plus importantes) pour comprendre correctement ce film.
Je vais essayer d'éclaircir ça de mon point de vue, puisqu'à présent je n'ai fait que de l'exposition de points. Pour les théories, comprenez qu'une théorie n'est pas vérifiée, il y a donc beaucoup de suppositions et de zones d’ombres qui restent libre à l’interprétation de chacun. Les passages en italique sont supposés.


Ce qu'il se passe dans ce film, c'est qu'on est dans une période de guerre, une période de guerre assez importante puisque des conflits font rage tous les jours, et que c'est les seules informations que l'on voit dans les journaux et à la télévisions (4 fois à la télévision, 4 fois aux journaux). Conflit qui dure depuis assez longtemps puisque les gens dans le bistro ne prêtent quasiment plus attention à la télévision. Cette guerre est instrumentalisée, ce n'est qu'un moyen pour faire comprendre au peuple qu'ils vivent dans un pays en paix. Il y a plusieurs points qui étayent cette interprétation : Quand les touristes arrivent à la base pour la visiter (d’ailleurs sur le film en anglais américain, les touristes ont un accent britannique), ils se comportent comme si ils étaient au zoo, ils prennent des photos des avions, font des pauses, et poses des questions que personne de sensé ne poserais à un soldat : "Qu'est ce que ça fait ? Est ce que vous comptez vos victoires ? La guerre c'est pas bien, mais puisque c'est pour la paix c'est merveilleux !" Cette dernière phrase témoigne d'ailleurs de l'ignorance du peuple concernant l'accord entre Rostock et Lautern puisqu'il s'agit pour les deux de faire croire à leurs peuples respectifs qu'ils luttent pour la paix, pourtant ils ne sont pas vraiment en guerre puisque le professeur est parti de l'autre côté de la frontière et luttent désormais avec eux. (La Théorie du professeur arrive), et qu'ils s'accordent sur les lieux de batailles à venir (Cf le coup des bombardiers, ils en ont envoyés 3 et le superviseur n'a prévenu Kusanagi que de 2, dans le but de la surprendre pour la tuer). Les autres points de cette instrumentalisation de la paix, c'est le côté "sponsor", ils en parlent au même moment que les touristes, ou encore le fait que "tout le monde ferme les yeux" car tous ceux qui vivent proche de la base ne peuvent qu'être au courant de ce qu'il se passe, mais ils font semblant car ils savent pourquoi c'est ainsi. Kusanagi nous explique d'ailleurs tout ça dans le restaurant polonais.
Les clones sont évoqués par Mitsuya très clairement quand elle parle de réincarnation (cf la citation plus haut), et ils sont aussi sous-entendus par Tokino sur les petits avions pour enfant (quand il dit que peu importe l'endroit où il va, c'est toujours le même genre de personnes). Et bien entendu quand le remplaçant du mec au cheveux blanc, est lui aussi avec des cheveux blancs et la même manière de plier le journal.


Pour la condition des Kildrens (contraction entre Killer et Children (enfant tueur)), elle est évoquée à mainte reprise. Ils sont et resterons enfant, ne vieillisse donc pas, ils ne peuvent mourir qu'en étant tués, ils n'ont aucun souvenir précis de leurs enfances, leurs visions du temps est déformée (L'année dernière, le mois dernier, la semaine dernière, c'est flou). Leur jeune âge et leur mémoire défaillante sont d'ailleurs très souvent relevés dans le film. Le fait qu'ils soient des clones fait qu'ils ont les mêmes attitudes que leurs "originaux", par exemple pour le mec au cheveux blanc, ils plient tous le journal de la même façon. Pour Jinroh et Kannami, ils allument leurs cigarettes de la même façon (cf la scène post-crédit).
Ils sont des clones (ou réincarnations) oui, mais
*Théorie des Kildrens exposée :
Ils sont peut être supérieur à leurs originaux : Ils ne sont qu'enfants mais peuvent boire beaucoup d'alcool sans problèmes (Kusanagi à plusieurs reprise) et tous les autres pilotes avec la piwo, euh la bière, fument énormément (Kusanagi, elle a 5 mégots de cigarette quand Kannami atterrit (milieu du film), et elle en a 13 ans il rentre dans son bureau (début du film il me semble)), ils sont très bon au bowling (Tokino dira d'ailleurs "mais qu'est ce qu'elle fait ?" alors que lui et Kannami font des strikes), ils sont complètement déshumanisés et sans empathie (ou très faible) (La façon dont Kannami parle de la mort du mec au cheveux blanc, la façon dont Kannami, Kusanagi, et d'autres parlent de manière générale, Tokino en est l'exception *
# Théorie du vieux. **). Par contre, Kannami dit avoir l'impression d'avoir déjà vu Sasakura, d'avoir déjà manger du pâté en croûte, ou d'être déjà aller au manoir. Je ne sais pas si c'est parce qu'il est un clone du professeur ou si c'est parce qu'à chaque réincarnation il garde certaines traces corrompues de ses souvenirs.
D’ailleurs au moment pour Kusanagi s’énerve sur la vielle femme lorsqu’un pilote s’écrase veut dire deux choses qu’il n’est pas un « pauvre garçon » puisqu’il est désormais libéré par la mort, mais aussi qu’il n’est pas réellement mort, puisqu’un autre « lui » va revenir. La mort n’est donc pas redoutée pour eux. Kusanagi n’a pas peur de mourir, elle le réclame même, Kannami n’est pas affecté par la mort de son collègue, et il n’a pas peur de mourir quand Kusanagi lui pointe son arme sur lui.
(2e théorie sur les Kildrens faite par quelqu’un autre par un certain Pio2001 :


Les Kildrens n'ont donc aucun souvenir de leur naissance ou de leur création, mais lorsqu'ils meurent, est-ce qu'ils se réincarnent dans un nouveau corps, ou une nouvelle copie est-elle simplement fabriquée pour remplacer l'ancienne ? Y a-t-il une collection de Jinroh / Kannami déjà prête quelque part au cas où il soit nécessaire d'en fournir un ou deux exemplaires de rechange ?
Il est clair dans le film qu'il s'agit bien de la même personne avec un nouveau corps, et non d'une collection de clones indépendants, car Kannami se souvient d'avoir été Jinroh.
Il s'agirait de bribes de souvenirs qui n'auraient pas été complètement effacés lors du "transfert" dans le nouveau corps.


Le transfert de l'âme, ou plutôt du "ghost" d'un corps à un autre est une idée familière à Oshii depuis qu'il l'a reprise chez Masamune Shirow, l'auteur du manga Ghost in the Shell. Innocence, le second film de Ghost in the Shell reprend d'ailleurs un épisode du manga où la clé de l'énigme réside dans un trafic de "ghost dubbing", c'est-à-dire de duplication illégale d'âmes. Il n'y a donc rien de bizarre à imaginer que le ghost d'un Kildren mort puisse être transféré dans un nouveau corps, même si celui d'origine est détruit. Ce qui explique les impressions de déjà vu de Kannami.


En dehors de ces bribes de souvenirs accidentelles, rien ne subsiste


[…]
**Kusanagi a vécu 8 ans (Cf conversation avec Sasakura). En comparaison, Jinroh avait tenu 7 mois (Kusanagi à Kannami, 0:17:40), et Kannami semble avoir vécu encore moins. Kusanagi a ainsi pu développer une sensibilité humaine jamais vue chez les Kildren. D'autant plus qu'elle élève un enfant. Un Kildren, dont la nature profonde est de tuer, créant et protégeant une vie !


Elle a acquis des émotions comme la colère ou la tristesse, qui semblent étrangères aux autres Kildren. Lors de l'attaque de la base, elle se soucie de ses hommes alors que les autres Kildren ne montrent qu'indifférence lors de la mort de leurs compagnons. **


L'humanité de Kusanagi est superbement illustrée au bowling. Kannami et Tokino alignent strike sur strike, en réalisant chacun exactement la même trajectoire courbe, parfaite, avec l'effet nécessaire et suffisant pour abattre les dix quilles. Leur nature de Kildren leur donne une habileté surnaturelle aux jeux d'adresse, comme piloter un avion et tirer sur une cible mobile, ou bien abattre les quilles, tandis que Kusanagi réalise deux lancers absolument quelconques pour un score de 7 et 0.


Kusanagi connaît le désespoir aussi. Dans ce monde en paix, elle est le seul être humain sur Terre à souffrir de la guerre.
Mourir ou ne pas mourir est pour elle un dilemme. Si elle meurt, elle est certaine de se réincarner avec l'innocence et la quiétude d'un Kildren tout juste cloné, mais elle perdra toute la clairvoyance qu'elle a acquise en huit ans et abandonnerait sa fille. Peut-être même aurait-elle le sentiment de laisser ses hommes aux mains du Professeur. Et elle est la mieux placée pour savoir combien cet homme peut faire souffrir un Kildren.
Mais l'ennemi contre lequel elle se bat est invincible et son combat sans espoir. Seul le courage de Kannami lui permettra de surmonter cette épreuve.


Pour ma part je ne suis pas d'accord avec cette théorie (sur le clonage "ghost") des même si elle colle bien avec l'univers Oshii. C’est expliqué dans la théorie du professeur.
Pour ce qui est de l’humanité de Kusanagi malgré le fait qu’elle soit un Kildren, je suis d’accord bien que j’ai un point de vue différent, c’est une interprétation très intéressante et au moins autant plausible si ce n’est plus.
Fin des théories
(Relancez la playlist si elle s’est terminée !)
*# Théorie du professeur exposée : *
Alors là, c’est complexe… En effet il y a plusieurs choses à dire. Le professeur pourrait être le créateur des Kildrens. En effet on l’appelle professeur, et non pas par son grade militaire, son matricule ou son nom. Un professeur est une personne qui a fait beaucoup d’études, et souvent un scientifique. Il serait donc, à la base, un chercheur dans la génétique moléculaire appliquée et aurait créer les Kildrens par accident. Sûrement utilisés dans le but de préservation de cette "guerre de la paix" à moindre coût au premier abord. En étant allé au manoir pour se faire une prostituée il a rencontré Kusanagi (bon d’accord rencontrer ce n’est pas le terme puisque c’était elle sa cliente pour le coup) et aurait couché avec elle. Il ne ressentirait pas d’amour pour Kusanagi. La position qu’il arbore dans le flashback au manoir avec Kusanagi prouve qu’il était "fier" et qu’il n’en avait rien à faire de savoir que c’était une de ses employées. Kusanagi, ayant couché avec lui par amour. Mitsuki serait la fille de leur union (puisqu’elle peut vieillir, bien que rien nous prouve que les enfants de Kildrens ne puissent pas vieillir). Ça pourrait aussi expliquer pourquoi Kusanagi a tenté de l’abattre quand elle était en vol (En plus du fait qu’elle veuille en finir de toute cette mascarade des Kildrens). Quant au fait qu’elle soit toujours en vie, j’y vois deux explications possibles : la première, et celle pour laquelle j’opterais, serait qu’elle ait manqué de peu d’y rester mais qu’elle a su s’en tirer grâce à sa maitrise. La deuxième voudrait que le professeur ait été clément avec elle lors de la chasse. Je ne pense pas puisqu’elle conduisait un avion complètement banal et rien ne l’aurait permis d’être identifiée mis à part sa technique de vol.
On ne sait pas qui fournit les Kildrens, si le professeur est encore derrière tout ça ou non. Rien n’est plus ou moins dit à ce sujet.
Par rapport à la réplique de Kannami "Je vais tuer mon père. " il y a deux interprétations : Soit le professeur est le père de Kannami parce qu’il les a créés (Les Kildrens). Soit parce que c’est lui son original. Étant tout deux des as, ça s’expliquerait. En tout cas on voit plusieurs plans où Kannami maîtrise parfaitement son espace aérien, c’est peut être un rapprochement à faire.
Bien entendu, au final on ne sait pas grand-chose de lui, pourquoi il combat chez Lautern ? Par plaisir de tuer ? Pour sauver ses enfants ? Est-ce qu’il a été muté là bas après que les supérieurs aient eu connaissance du fait qu’il ait couché avec une de ses employées ? Si c’est le cas ça renforce encore le principe de la guerre instrumentalisée.
On ne sait pas non plus ce qu’il se trame du côté Lautern, est ce que ce sont des vrais pilotes ou des Kildrens ? Est-ce qu’ils sont de mèche avec Rostock ou est ce que ce sont réellement deux institutions qui se combattent ? Et quand quel but, préserver la paix, ou pour lutter contre un brevet qu’ils trouvent aberrant ?
Et surtout, pourquoi aucun Kildren n’a idée d’aller le combattre en équipe ? Pourquoi Kusanagi n’envoie pas toute son armée pour l’abattre puisqu’elle sait qu’ils vont revenir ? Serait-ce parce qu’il les créées lui-même ?
Ces questions restent ouvertes et je n’ai pas d’interprétation à vous faire.
Pour en revenir au point qu’ils sont des Kildrens et que rien ne changera pour eux si ils ne font rien (cf les mots de Kusanagi dans le bistro polonais), une des façons de voir le futur changer serait de voir le professeur mourir. Soit par vieillesse, soit au combat. Au pire, ce n’est qu’une question de temps. Ou, si je reprends la théorie de Pio2001 sur le point précédent : d’avoir une réincarnation / clone qui se souviennent de Kusanagi et du professeur.
Pio2001 a également fait une théorie sur le professeur, que voici :


Ainsi le professeur serait une motivation, un challenge pour pousser les Kildrens à se battre du mieux qu'ils le peuvent. Chacun l'affronte seul dans l'espoir de devenir un héros, mais il reste invincible, afin que le jeu des Kildrens puisse durer éternellement.
Cette interprétation n'est toutefois pas parfaite. Si le professeur est un homme adulte, il finira par vieillir et mourir. Et qui, chez Rostock, joue le rôle de professeur pour les Kildrens de Lautern ?
Je crois plutôt que Kannami nous donne une autre explication dans sa phrase finale :


1:51:39 Kannami
VO : "I'll kill my father."
VOST : "Je tuerai mon père."
VF : "Je vais tuer mon père."


A mon avis, cela signifie que le professeur est le créateur des Kildrens. Cela cadre avec le fait qu'il travaillait chez Rostock à l'origine et que Kildren est justement un brevet Rostock.
Il déciderait ainsi d'attirer tel ou tel Kildren en combat singulier lorsqu'il juge que le temps est venu de le remplacer.


[…] Il parle de l’enfant


Pas besoin de connaître les détails. Il aura probablement démissionné quand sa liaison avec Kusanagi aura été découverte. Il a ensuite rejoint Lautern et s'est rangé dans le camp opposé à celui de Kusanagi. Peut-être même est-ce à ce moment qu'il a fondé Lautern et créé d'autres Kildrens pour affronter les premiers. Les romans dont le film est tiré contiennent certainement la réponse.


Ainsi Kusanagi a-t-elle été trahie par l'homme qu'elle aimait. Il l'a abandonnée avec son enfant et a commencé à combattre contre elle, tuant ses compagnons, les empêchant de croître en expérience comme elle le faisait en survivant combat après combat, risquant à tout moment de remplacer la mère de Mizuki par un clone amnésique qui ne reconnaîtrait même pas son enfant.


C'est à ce moment que Kusanagi aura développé une haine sans mélange contre les adultes.


Je suis assez d’accord avec lui, ça colle à ce que je pensais également.


Fin des Théories


La Théorie du vieux exposée :
En fait c’est sympa, c’est l’original de Tokino. On a aucune preuve, Tokino est le seul Kildren à avoir de la joie de vivre, d’aller dans un bistro et "s’amuser" (cf putes, bowling, et quand il parle de Matsuya). Tout le contraire du vieux qui est assis sur les marches dans l’indifférence la plus totale… Pourquoi ? Parce qu’il voit que son "fils" se réincarne et refait exactement la même chose, aller au bistro, aller aux putes, boire, sortir … Il est triste de voir ça tandis que lui a vécu assez longtemps. Mais impuissant il reste assis là.
Fin de la Théorie


La Théorie de la chouette exposée :
C’est l’original de Kusanagi.
Bon puisque ça ne vous convient pas…
En fait je ne sais pas si c’est l’original de Kusanagi, il me semble mais c’est juste une intuition. En cherchant la symbolique de la chouette je suis tombé sur quelque chose de très intéressant.
La symbolique de la chouette est donc largement associée aux caractères dominants de la personnalité d’Athéna : intuition et intelligence clairvoyante (regard perçant), savoir et sagesse (qu’elle évoque également par son immobilité silencieuse) mais également énergie redoutable et imprévisible (chasse du rapace).
Pour les Gallois, la chouette est un prédateur nocturne- le seul oiseau capable de vaincre le rapide faucon au moment du crépuscule. La chouette symbolise** la mort et le renouveau, la sagesse**, la magie de la lune et les initiations.
Tous ces attributs en gras caractérisent Kusanagi.
Pour ce qui est de l’anguille (si s’en est bien une) dans son dos, je n’ai rien trouvé, mais je suis sûr qu’elle pourrait nous apporter la vérité.
Le film fait 2 plans sur la chouette, et sur l’anguille, et si Mamoru l’a montré de cette façon, c’est que ce n’est pas anodin.
Fin de la Théorie


Jinroh Kurita
Bon je vais pas reprendre tous les passages, mais Kusanagi était amoureuse de Jinroh Kurita, et par conséquence de Yuichi Kannami.
Elle le dit très explicitement à plusieurs passages dans le film. On sait aussi qu’il n’a vécu que 7 mois.
Elle l’a tué en pensant le délivrer, mais ça n’a pas été le cas puisqu’il est revenu sous un autre nom.
D’ailleurs la révélation du meurtre s’est faite de manière intelligente dès le début du film :
À 27m 54 : Un plan sur Kusanagi. Le coupable.
À 28m 03 : Un plan sur le pistolet. L’arme.
À 28m 47 : Une séquence de Kusanagi qui va dans la chambre de Kannami pour se sentir proche de lui. Le motif (L’amour).
(Merci à Pio2001 pour le timer).


Par contre, Yuichi ne se souvient pas de Kusanagi, mais il tombe assez rapidement amoureux. On ressent dès le début qu’il est attiré par Kusanagi. Serait-ce un souvenir de Jinroh ou bien l’amour que porte tous ses clones envers elle ? C’est à méditer mais en tout cas ça pourrait être un bon point pour la théorie de Pio2001 citée plus haut.
On ne sait pas comment ça s’est passé entre eux deux, mais le fait est qu’elle l’ai tué en pensant le délivré.


Fin de Jinroh


Ce que je reproche au film, dans la qualité où je l’ai vu il faut le dire, c’est que les graphismes sont beaux mais pas transcendant, les personnages ont un air simplet, et même si c’est voulu pour limiter l’empathie qu’on peut avoir pour eux (ce ne sont que des Kildrens, des objets consommable) c’est pas forcément des plus attirant, de plus les phases aériennes sont très "réalistes" (j’ai lu je ne sais plus où que tous le film avait été fait par ordinateur), ils contrastent beaucoup avec les personnages et les graphismes à la base. Et dans ma version du film, le blanc était beaucoup trop blanc, ce qui fait que les nuages et le manoir me paraissaient bien trop clair et donc, pas jolie à voir.
L’histoire, le scénario, tout est étudié, calibré, ce qui en fait un point extrêmement positif.
Il n'y a pas un seul plan dans le film qui soit "inutile", chaque plan apporte une information ou vient en appuyer une autre. Peu de films arrivent à faire de même sur une durée de 2 heures. On pourra reprocher que certains plans sont long, et donc non naturel (je pense notamment à Kanami et Kusanagi qui rentrent dans la voiture), mais c'est vraiment pour appuyer sur le point que les Kildrens sont dénués d'empathie, qu'ils ne sont pas naturel (arrivés par erreur).
Pour ma part, bien que je savais que Kannami ne reviendrait pas, j’en était d'ailleurs convaincu puisqu’on l’a vu se faire déchirer par le professeur, j’ai quand même espéré jusqu’au dernier moment, au moment où le pilote décent de son avion et… se présente. (La scène post-crédit).
Le message du film, est très simple "La vie est importante, il faut se battre".
J’en tiens pour preuve une réplique de Mamoru Oshii lui-même :
"A story of love, life and death, I want to tell the meaning of living to young people."


"If you do not take anything in order to retain the possibilities of life, you will not get hurt, but from your own experience, it will be unfortunate that the real pleasure of life (Daigomi) is its real pleasure. It will be the subject of passion. " A message to young people who can not easily find the meaning of living in a rich society is said to be included in the work. "


"Director Truffaut's "next door" is the best romantic movie. "Love is an antisocial and destroying thing, I want to draw love that the body feels squeaky, so I put in a place where we could not get wet."
C’est traduit du japonais vers l’anglais (car en français ça voulait rien dire), ce qui traduit à nouveau pourrait donner en français (si vous avez une meilleure traduction n’hésitez pas) :
"Une histoire d’amour, de vie et de mort, je veux faire part aux jeunes de ce que vivre veut dire."


"Si vous ne faites rien pour remettre les choses en ordre pour saisir les opportunités dans votre vie, vous ne serez pas blessés, mais de ma (votre) propre expérience, ce serait regrettable que le réel plaisir dans la vie (Daigomi = le véritable plaisir de quelque chose), c’est de se faire plaisir.
Ce serait le sujet de la passion. "Un message pour les jeunes gens qui ne peuvent pas facilement trouver leur chemin dans la vie dans une riche société, c’est d’être inclus dans le travail" (Ouais ouais, faut pas oublier qu’il est japonais hein !)


"Le film "La Femme d’à côté" du directeur Truffaut est le meilleur film romantique. "L’amour est une chose asociale et destructrice, je veux dessiner l’amour pour que le corps ressente des frissons, donc j’ai pris place à un endroit d’où je ne pouvais pas me mouiller. ""
Voilà, un film français qui a inspiré un des plus grands films d’animation japonais au monde. Check !



Fun facts



Plusieurs choses intéressantes à savoir sur le film, Miyazaki et Oshii ont eu des problèmes avec leurs films (respectivement Le vent se lève, et Sky Crawler) parce qu’on y voyait des gens fumer à outrance, et qu’au Japon ils n’acceptent plus trop ça aujourd’hui. De même que Miyazaki a eu des problèmes par rapport au fait qu’il représente des japonais faisant usage de la guerre, ce qui est formellement interdit par une loi sortie en 1946. (Ouais bon, le Japon hein…)


J'ai déjà pris les citations juste au dessus de Mamoru Oshii qui dit s'être inspiré de "La femme d'à côté" de François Truffaut, film français :).


Le chien qu'on voit dans le film, c'est un basset. Et il apparaît dans tous les films de Mamoru Oshii. Il en a d'ailleurs un en vrai aussi.


Kusanagi est un personnage de Ghost in the Shell, la Major Motoko Kusanagi.


Je vous laisse sur une dernière citation de Pio2001, sur autre référence de Oshii à un écrivain, avec le lien pour retrouver son analyse juste en dessous.



Camus



0:08:05 Kannami à Kusanagi


VOST
"La clarté du Soleil était insupportable.
-Tu lis Camus ?"


VF
"Le Soleil est aveuglant.
-Tu lis Camus ?"


Il s'agit d'une référence explicite au roman L'Etranger, d'Albert Camus. Un excellent résumé figure sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27%C3%89tranger


Le personnage principal du roman, Meursault, a tout d'un Kildren. Il tue de façon mécanique, poussé par les éléments, par le Soleil. Il montre une indifférence inhabituelle face à la mort de ses proches. Comme lui, les Kildren ont une capacité à dire la vérité crue, à poser des questions directes, sans s'embarrasser d'inhibitions sociales :


53:17 Kannami à Kusanagi, en train de se déshabiller


VOST
"Yudagawa m'a raconté une drôle d'histoire. Il m'a dit que tu as tué Jinroh.
-Es-tu en train de me dire que tu voudrais que je te tue aussi ?"


VF
"Yudagawa m'a raconté un truc étrange. Il m'a dit que vous aviez tué Jinroh.
-Pourquoi tu parles de ça ? Est-ce que je dois comprendre que tu me demandes de te tuer ?"


Les Kildrens rappellent un autre écrit de Camus : le Mythe de Sisyphe : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Mythe_de_Sisyphe
Tels des Sisyphe, les Kildrens sont condamnés à exécuter sans cesse la même tâche, pour l'éternité. Et tels le Sisyphe de Camus, ils sont heureux de le faire.


Cette suite de réincarnations a aussi une consonance bouddhiste. Les bouddhistes considèrent que l'esprit est immortel et condamné à se réincarner indéfiniment tant qu'il ne réalise pas quelle est sa vraie nature, au-delà des apparences. Alors seulement il se libère de l'emprise des souffrances du monde.
Kusanagi a la clairvoyance de voir le cycle des réincarnations dans lequel elle et tous les Kildrens sont prisonniers. Mais elle fait le mauvais choix pour en sortir. Mourir ne conduirait qu'à se réincarner encore. Kannami semble faire le bon choix : voir au-delà des apparences et agir.


La fin du film est ouverte et réaliste. Kannami échoue dans sa tentative, et un nouveau clone prend sa place. En ce sens, le message prend le contrepied de bien des fictions, ni happy end, ni tragédie. D'un côté, l'humain n'a pas le pouvoir de plier le destin à son bon vouloir. Il n'est pas maître du monde. On ne peut pas abattre un adversaire simplement parce qu'on en a la volonté.
D'un autre côté, il est libre de ses choix. Peut-être qu'un jour, un clone de Kannami abattra le Professeur, qui après tout est un homme mortel.


Le film n'est pas moralisateur. Le final ne délivre pas au spectateur un message lui disant qu'il vaut mieux vivre comme ceci ou comme cela. Kannami a refusé le suicide et choisi de se battre en héros. Il a perdu. Mais un autre clone vient après lui, et Kusanagi est toujours là, plus forte que jamais. Nul ne peut savoir ce qu'il adviendra ensuite.


Le lien vers la critique de Pio2001, sur ce forum ils parlent notamment d'un mec qui a lu le livre et qui confirme que le père est bien le professeur, d'autres théories à son sujet, je mettrais à jour quand je lirais le livre.



"On a beau connaitre par cœur le chemin qu’on prend chaque jour, le paysage nous semble toujours différent, rien ne change, pourtant on découvre de nouvelles choses à chaque fois. Est-ce que n’est pas une bonne raison de vivre, ou alors ce n’est pas suffisant"


Le 14 février 2017

6 j'aime

8 commentaires

Sky Crawlers, l'armée du ciel
Ezhaac
7

Lancinant mais fortement évocateur

The Sky Crawlers est un gros choc culturel à plusieurs niveaux : 1) Ça parle d'enfants militaires pilotes de chasse qui vont aux putes, fument comme des sapeurs, se murgent au vin rouge, couchent...

il y a 12 ans

21 j'aime

3

Sky Crawlers, l'armée du ciel
Hypérion
7

Dôzo yoroshiku onegaishimasu

Second film vu de Mamoru Oshii après son emblématique Ghost in the shell. Le moins qu'on puisse dire c'est que son style est immédiatement reconnaissable. Longs plans contemplatifs, musique...

il y a 10 ans

20 j'aime

3

Sky Crawlers, l'armée du ciel
Flatmalek
8

Floating in thin air

Excellent. Pour les fans de Mamoru Oshii, ce film est dans la pure tradition du monsieur. Un rythme lent qui envoute carrément le spectateur et qui lui laisse le temps de penser, agrémenté d'action...

il y a 12 ans

17 j'aime

ME!ME!ME!
ktex
8
ME!ME!ME!

Critique de ME!ME!ME! par ktex

Parce que quand tu regardes comme ça, sans avis construit c'est WTF. Parce que quand tu regardes après avoir lu un avis construit c'est WTF. Je vous transmet l'avis que j'ai lu...

il y a 8 ans

15 j'aime

5

Elfen Lied
ktex
9
Elfen Lied

Critique de Elfen Lied par ktex

Rare sont les animes ou film m'ayant touché autant que celui là, je pense même que c'est le seul; même Hayao Miyazaki ne m'as pas toucher à ce point. Un très bon film parlant très fortement de la...

il y a 12 ans

14 j'aime

12

Sword Art Online
ktex
8

Critique de Sword Art Online par ktex

Pour ceux qui compte lire la critique (si il y en a), sachez qu'il y a des spoils à l'intérieur. Quel (vrai) joueur n'aime pas SAO ? Quel (vrai) joueur n'a pas rêver d'avoir le Nerve Gear ? Cet...

il y a 9 ans

10 j'aime