Quand le tandem Depp/Burton nous fait tourner la tête

Avis sur Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête

Avatar Ann O'Nyme
Critique publiée par le

Sleepy Hollow est, à mon sens, une des meilleures associations du réalisateur un peu loufoque qu'est Tim Burton et de son acteur fétiche, je cite bien sûr le talentueux et non moins artistique Johnny Depp, susceptible d'incarner des personnages tellement différents que c'en est impressionnant (non cette critique n'a pas pour but de louer les mérites d'acteur de Depp, aussi vais-je abréger rapidement ce semblant d'éloge pour me concentrer sur le film).

Vu et revu, et pourtant... Burton a toujours la capacité de créer une atmosphère spécifique qui n'appartient qu'à lui, à la fois féérique et un peu étrange, toujours à la frontière du fantastique et du surnaturel. On retrouve quelques paysages chers au réalisateurs : un ciel gris et brumeux, la forêt, la neige, bien sûr, et puis le sang, qui semble avoir une couleur et une texture si spéciale chez Burton (je pense aussi à Sweeney Todd vous l'aurez compris), sans parler de tous ces décors victoriens qu'il semble terriblement affectionner ce qui confère au film une esthétique toute particulière dont on reconnait rapidement la signature.

En tant que spectateur, on est rapidement tenté de prendre le parti d'Ichabod Crane (Johnny Depp), jeune inspecteur, qui, en cette fin du XVIIIème siècle, est dépêché à Sleepy Hollow, petite bourgade du nord de l'Angleterre, pour y résoudre une série de meurtres étranges : les victimes ont toutes été décapitées, prétendument par un cavalier sans tête... Crane refuse cette explication illogique et compte bien trouver le coupable, qu'il estime être un homme de chair et de sang et non pas un revenant. Pourtant, il s'aperçoit bien vite que les crimes sont bien l'oeuvre du Cavalier sans tête...

Depp est excellent dans le rôle, il colle vraiment au personnage dans ses gestes, ses attitudes ou même, tout simplement, ses réactions. Christina Ricci n'est pas mauvaises non plus, et outre les acteurs, le réalisateur et l'atmosphère du film, c'est surtout le scénario qui est bon, selon moi : même avec la présence du cavalier, et si Ichabod avait raison ? De rebondissements en rebondissements, on élimine progressivement les suspects, pour finalement découvrir le pot aux roses, auquel, personnellement, je n'aurais jamais songé un instant au début du film. Ça en deviendrait presque plausible, si ce n'était pas avant tout un film fantastique véritablement bien maîtrisé par l'un des maîtres en la matière, si je puis dire.

Un film à voir pour les inconditionnels de Burton, mais aussi pour tous ceux qui cherchent un film fantastique intéressant, car il l'est à bien des égards.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 166 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Ann O'Nyme Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête