Review - Sorority Slaughterhouse

Avis sur Sorority Slaughterhouse

Avatar Axel Prin
Critique publiée par le

Review #05 – The Sorority Slaughterhouse

Aujourd'hui on parle d'un genre de films que j'apprécie grandement, on visite les bas-fonds, un film dans la ligner d'un excellent Dracula 3000 : Aujourd'hui ! On parle de The Sorority Slaughterhouse réalisé par David DeCoteau

1 - Autour du film

Et commence donc comme d'habitude par parler de son réalisateur : David DeCoteau est un homme assez extra-ordinaire en ce qui concerne sa filmographie mais pas pour les même raison que Jodorowsky ou Park Chan-Wook. Ce qui rend celle-ci impressionnante ce n'est pas là qualité des films qui la compose ou même le message de ces derniers mais bien le fait que ce bon monsieur (âgé de 54ans) à réaliser ces 30 dernières années plus de 100 PUTAINS DE FILMS ! Dont Bigfoot VS D.B.Cooper, la série des 666, la série des 1313 ou encore An Easter Bunny Puppy ! Si ça vous vend pas du rêve...

Bon à côté de ça, il faut savoir que notre ami à commencer ça carrière cinématographique à l'âge de 18 ans. Carrière qui fut lancé grâce au soutien de Monsieur Roger Corman, qui n'est autre que l'un des plus grand nom du film indépendant mais également le mentor de Francis Ford Coppola, Ron Howard, James Cameron et Martin Scorsese. Et oui... Taxi Driver... Voodoo Acadamy... Même origine ! …. Bon OK j'extrapole un peu...

Au casting du film vous retrouverez également un peu de tout.
C'est à dire :
- Jean Louise O'Sullivan actrice de film un peu nanar comme Puppet Master X ou Gingerdead Man 3.
- Jessica Morris actrice mais également développeuse d'application de smartphone.
- Eric Roberts sur lequel il y aurait bien trop de chose à dire mais qui pour faire court est le frère de Julia Roberts et le père d'Emma Roberts. Et qui affiche aujourd’hui au compteur selon le IMDB pas moins de 450 apparitions.

Bref vous l'aurez compris, ce film est un ovni ! Et je vous ai même pas encore fait le synopsis.

II – Le film

Bon comme le synopsis est juste au dessus pas la peine de vous le refaire mais en gros: Imaginez vous un film à l'ambiance d'un film érotique, mais sans sexe. Dans lequel on ajoute une poupée clown tueuse de 30cm et une sorcière. Voilà...

Par contre ne vous attendez pas un nanar. Car qui dit nanar dit film qui se prenez au sérieux à la base. Ce qui n'est clairement pas le cas dans le cas présent. Cela n'empêche pas cela dit le film d'avoir des punch-lines assez... surprenant (j'ai mis un extrait dans ma review vidéo si jamais, le lien est en fin de texte)

Pour ce qui est de l'acting, c'est particulier car les acteurs se force à sur-jouer pour, encore une fois, rappeler l'ambiance d'un film érotique (univers qui semble beaucoup inspirer notre réalisateur comme vous avez pu le constater avec ses affiches de films et encore celle de ce film est sobre) cependant à quelques occasion principalement sur la fin du film on remarquera que les deux actrices principale notamment on un jeu extrêmement juste, ce qui peut choque un peu sur le coup.

Gros défaut du film par contre, bien que l'ambiance de film érotique soit voulu et majoritairement rigolote, j'avoue que certain passage de discutions sont quand même relativement long et ennuyeux pour ce qui est de la première partie du film. En revanche et j'insiste là dessus la seconde partie du film est très intéressante sur plein d'aspect.

Déjà comme je le disais le jeu d'acteur deviens relativement bon, bien qu'en accord avec l'ambiance général du film, mais surtout on y découvre étonnant un scénario très bien travaillé et cohérent avec l'univers du film. Attention quand je dis scénario travaillé j'entends par là que tout prend sens et qu'aucun élément ne reste sans réponse. Après ça reste un scénario relativement cons...

Bien que le film ai obtenu un budget de près d'un million de $ ont reste dans du petit budget et ça se voit... à nous la possibilité de revoir le même plan une quinzaine de fois, d'assister aux plans fait par le stagiaire pendant sa balade matinale près de la mer ou de ce retrouver dans l'incompréhension la plus totale devant les plans du clown qui bouge la bouche quand il parle (ce qu'il ne fait jamais en dehors de ces plans-ci.

Bref vous si vous êtes friand du kitch, du mauvais goût et l'humour douteux ce film devrait vous plaire.

III - Avis PERSONNEL

Que dire en ce qui concerne mon avis personnel. J'ai presque déjà tout dit. Tout ce que je peux ajouter c'est que j'ai vraiment bien aimé. J'ai bien aimé car c'est con, j'ai bien aimé car ça change et ça détend mais SURTOUT j'ai bien aimé car c'est une lueur d'espoir. Voir qu'un film comme ça à pu voir le jour et a pu être financé à près d'un million de $ me rassure énormément. Car qu'on aime ou qu'on aime pas peu importe. Ça prouve qu'il existe encore dans ce monde des gens qui sont près à faire vivre n'importe quel type de scénario. OK ça demande beaucoup de chance, les bon contact et un peu de piston car le monde du cinéma reste un monde de pourri mais il reste de l'espoir. Alors si comme moi vous êtes cinéaste, amateur ou professionnel. Faite vous plaisir putain, parce qu'il y a forcément un public pour vous quelque part !

Lien vers la review vidéo (pour les intéressés):
https://youtu.be/5kLwC26qk8k

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 280 fois
1 apprécie

Autres actions de Axel Prin Sorority Slaughterhouse